Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Automne
Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale 2018 Part 1
Kill - du 22/11/2018 au 23/11/2018
November Breeding Stock Sale 2018
Kill - le 24/11/2018
November Foal Sale 2018 Part 2
Newmarket - le 26/11/2018
December Yearling Sale
Newmarket - du 28/11/2018 au 01/12/2018
December Foal Sale
Newmarket - du 03/12/2018 au 06/12/2018
December Mare Sale
Maryland - le 04/12/2018
Midlantic Winter Mixed

La Nonette 2017 pour Sobetsu : rappelez-vous Generous !

20/08/2017 - Focus divers
Le grand oncle de Sobestu, la gagnante du Prix de la Nonette (Gr.2) devant Senga, un an après sa victoire dans le Saint-Alary (Gr.1) 2016, a sa statue grandeur nature à Epsom. Generous a laissé un souvenir aussi imperisable que contrasté.


Montée par James Doyle, Sobetsu remporte le Prix de la Nonette (Gr.2) à Deauville devant Onthemoonagain et Senga. (PHOTO APRH)

 

 Tout le monde attendait Senga, la gagnant du Prix de Diane. Et bien non, c'est finalement l'anglaise Sobestu, entrainée à Newmarket par Charles Appleby pour la casaque de Godolphin qui a le vente dans le dos actuellement, qui s'impose dans le Prix de la Nonette (Gr.2). Appartenant à Cheikh Mohammed Al Maktoum, qui en est également éleveur, Sobetsu est issue de l'étalon phare de la cour Darley, Dubawi, avec une mère par Darshaan, un étalon que Cheikhmo a toujours beaucoup aimé. Cette Lake Toya a conclu 3e du Prix de Flore (Gr.3) chez André Fabre avant de gagner une petite listed à Windsor à 4 ans.

 

Voir le pédigree de Sobestu.

 

Un cousin japonais, nommé Dee Majesty, a gagné le Satsuki Sho (Gr.1), la Poule d'Essai Nippone, mais l'élément qui saute au yeux dans cette famille est évidemment Generous, le fameux animal statufié à Epsom. Cet hippodrome, hôte du Derby, la course de chevaux la plus célèbre du monde, a vu passer des cracks depuis la victoire de Diomed dans l'édition inaugurale de 1780, mais c'est bien Générous qui a été choisi pour symboliser le pur-sang dans tute sa splendeur.

 

 

Fils de Caerlon et Doff The Derby (cousine de Tryptich), Generous a été élevé en Irlande, à Barronstown Stud. Il est passé sur le ring en tant que foal en 1988, où il a été acheté pour 80.000 guines irlandaises puis revendu 200.000 guinées irlandaises yearling à Fahd Salman, au dignitaire de l'aristocratie d'Arabie Saoudite. Placé à l'entrainement chez Paul Cole, cet alezan clair subi un échec complet dans le Prix Morny mais remporte à la surprise générale les Dewhurst Stakes, la meilleure course pour 2 ans en Angleterre, à la cote de 50/1.

 

 

A 3 ans, Generous, monté par Alan Munro, il s'envole par 5 longueurs dans le Derby d'Epsom 1991, laissant une impression fantastique. 3 semaines plus tard, un choc des titans est à l'affiche du Derby d'Irlande, puisque Generous affronte Suave Dancer, le vainqueur du Jockey-Club. Le duel a bien lieu. Plus solide, Generous repart sous l'attaque du français et s'impose par 3 longueurs. Dans la foulée, Generous réalise une nouvelle démonstration face à ses ainés dans les King George d'Ascot, accomplissant alors un rarissime coup de 3 estival. Evidemment, il part grand favori de l'Arc de Triomphe. Mais il part en tirant double. Munro passe tout le monde dans la montée de Longchamp. Le public crie à l'assassinat. Ce sera pour le jockey un très mauvais coup pour la suite de sa carrière européene. Plus tard, Munro se retirera de la compétition pour faire du karaté. Puis reviendra. A près de 50 ans, il continue de monter au top niveau à Singapour.

 


La statue de Generous à Epsom.

 

Generous conclut sa carrière sur cet Arc raté où Suave Dancer prend une revanche éclatante. Il entre en grande pompe à Banstead Manor Farm en Angletere, c'est à dire Juddmonte Farms qui appartient à Khaled Abdullah, de la proche famille de Fahd Salman. Mais il produit mal...Generous part au Japon, mais il y produit encore mal...Il part en Nouvelle-Zélande. En fait, sa vie d'étalon ne sera qu'une longue descente aux enfers. A 14 ans, en 2002, il revient en Europe, à Scarvagh Stud, en Irlande du Nord, avant de finir à Sandley Stud, dans le Dorset, tout à fait au sud de l'Angleterre. Generous meurt dans l'anonymat, à 25 ans, laissant le souvenir d'un crack exceptionnel en course dont la carrière d'étalon a été l'un des plus spectaculaire désastres des temps modernes !

Note : la génération ayant 3 ans en 1991 sera victime d'un mauvais sort général. Suave Dancer, lui aussi décevant au haras, sera victime de la foudre, mourrant sur le coup, dans un paddock en décembre 1998 en Australie.