Aujourd'hui : Cheltenham
Vente de décembre de Cheltenham

Dans les prés du Haras de Treban

11/10/2017 - Focus éleveurs
Installé au Haras de Treban depuis le début des années 2000, Pierrick Pouzol a repris le haras à la fermeture des Haras Nationaux. Il a intégré ces dernières années des étalons comme Network, Vision d'Etat, American Post et dernièrement Whipper. Mais l'éleveur a aussi ses propres poulinières. L'occasion d'effectuer un tour d'horizon avec sa production personnelle.

Pierrick Pouzol avec un foal né le 21 février. Ce fils d'American Post est un descendant de Louve Romaine (3e Prix de Diane Gr.1). Sa mère Atipik (Hawk Wing) est une soeur de 3 vainqueurs dont Mont Joux (7 vict.) et Rêves de Printemps (7 vict.) de la famille de Loup Sauvage et Loup Solitaire. Atipik est pleine de Magadan pour 2018
 
 
Après avoir travaillé pendant 25 ans au service des Haras Nationaux, Pierrick Pouzol s'est installé à son compte au Haras de Treban en 2012. A cette époque, l'étalonnage prenait déjà une place importante dans l'activité du haras. Pour preuve en 2010 et 2011, Network y faisait la monte et avait sailli 106 puis 126 juments. En 2012, alors en pleine transition public/privé, le haras comptait 4 étalons : Assessor, Lauro, Caballa Raptor et Crossharbour. Puis, à la faveur de bons choix, les étalons, jamais nombreux sur le site, ont tous très bien "travailler" ensuite. Il y a eu Khalkevi qui avait sailli 90 juments en 2013, le malheureux American Post recruté en 2015 ou encore Vision d'Etat, installé à Treban en 2016 quelques semaines après la victoire de sa fille De Bon Coeur dans le Prix Cambacérès et qui avait apporté à son père un premier Gr.1.
 
En 2018, Pierrick Pouzol pourra compter sur un nouvel étalon pur-sang : Whipper (voir le reportage lors de l'arrivée du cheval à Treban). Deux étalons trotteurs seront également disponibles l'année prochaine : Simba de Nacre, un fils de Meaulne du Corta et Supervisor, par Podosis. A cela s'ajoute également a jumenterie personnelle de Pierrick Pouzol qui compte à l'heure actuelle 12 poulinières. En 2017, la moitié d'entre elles était suitée et 5 des 6 foals sont par American Post. Parmi les plus jeunes, citons une soeur de Plougala (Listed à Auteuil), un neveu de Glen's Diamond (Gr.2, Gr.3) ou encore une nièce de Numéro Spécial (Listed à Auteuil).
 

Né le 31 mars, ce fils d'American Post est un neveu de Glen's Diamond (Yorkshire Cup Gr.2, Dee Stakes Gr.3, 2e Yorkshire Cup Gr.2). Sa mère Full Dream (Danehill Dancer) n'a pas été saillie en 2017

Née le 8 mars, cette fille d'American Post est le 2e produit de Dream For Men (Dream Well), elle-même fille de la pécitée Full Dream et donc nièce de Glen's Diamond de la famille des gagnants de groupe  Aiken, Sleeping Indian et Gatewood. Dream For Men n'a pas été saillie au printemps

 

Née le 5 mars, cette fille de Magadan est le 1er produit de Sauvegarde (Kahyasi), à nouveau pleine de Magadan pour 2018. Celle-ci est une soeur de Numéro Spécial (Prix Rigoletto Listed, Prix Noiro et Prix Duc D'Alburquerque à Auteuil, 2e Prix Violon II Listed, 3e Prix Montgomery Gr.3), Oeil Pour Oeil (19 vict.) et Un Petit Loup (8 vict.)

Née le 24 mars, cette fille d'American Post est une soeur de 4 vainqueurs : Drosera Belle, Wakiglote, Okabelle et Auraking. Leur mère Aurabelle (Poliglote) comptait 4 victoires en compétition. Elle n'a pas été resaillie cette année

Née le 29 avril, cette fille d'American Post est une soeur de Plougala (Prix Rigoletto Listed, Prix de l'Orleanais, Prix Andrea, Prix Piomares à Auteuil, Prix Fils de Reine à Enghien). Sa mère Danse Cantilienne (Danehill Dancer) est une soeur d'Aerial (Barbury Int'l Supporting Greatwood Gold Cup Gr.3, Prix Caldarium à Auteuil, 2e Ceres Estates Silver Trophy Chase Gr.2, 2e The Bistrol Novices' Hurdle Gr.2). Danse Cantilienne n'a pas été resaillie au printemps dernier


On en parle dans l'article


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)