Aujourd'hui : Fairyhouse
Vente d'obstacle de novembre
Aujourd'hui : Cheltenham
Vente de novembre obstacle
Deauville - du 20/11/2017 au 22/11/2017
Vente d'Automne
Kill - du 20/11/2017 au 22/11/2017
November Sale 2017 - Foals - Part 1
Kill - du 23/11/2017 au 24/11/2017
November Sale - Mares
Kill - du 25/11/2017 au 26/11/2017
November Sale 2017 - Foals - Part 2
Newmarket - le 27/11/2017
October Yearling Sale Book 4
Newmarket - le 27/11/2017
December Yearling Sale
Newmarket - du 29/11/2017 au 02/12/2017
December Foal Sale

Le bilan des Groupes de plat en France en 2017 : Fabre et les étrangers

11/11/2017 - Focus divers
 Comme tous les ans depuis 1991, le Prix Fille de l’Air est le dernier groupe disputé en France. Il est à l’affiche de la réunion de Toulouse depuis 1997. La gagnante, Haggle (Pivotal), est descendue de Chantilly où elle est entrainée par Henri-François Devin. C'est donc l'heure du bilan global proposé par Xavier Bougon.
Résultat de recherche d'images pour "haggle toulouse"
Haggle clôture la saison des groupes en 2017.
 
 
31 gagnants des 111 groupes qui se sont disputés provenaient de l’étranger avec 18 entraineurs différents, dont un allemand. Largement dominateur, Charlie Appleby a enlevé 6 groupes devançant John Gosden (3 avec notamment Enable et Cracksman) et Aidan O’Brien (3 avec 3 femelles dont Happily gagnante du Prix Jean-Luc Lagardère). Les gagnants sont répartis ainsi :13 groupes 1, 8 groupes 2, 10 groupes 3.
 
La moitié des épreuves disputées sur le sprint (ou assimilées) sont revenues aux étrangers dont les 2 Gr.1, les Prix de l’Abbaye (Charles Hills) et Maurice de Gheest (Kevin Ryan). Les 3 Gr.1 réservés aux 2 ans sont également revenus aux étrangers : Prix Morny (Karl Burke), Grand Critérium (Aidan O’Brien) et Marcel Boussac (Charles Appleby). Rappelons que les deux Critériums de fin d’année ne se sont pas courus. Les 2 Gr.2  pour 2 ans sont allés à Karl Burke (Prix Robert Papin) et Harry Dunlop (Critérium de Maisons-Laffitte).
 
21 gagnants provenaient des centres d’entrainement de province (y compris Deauville). 8 entraineurs différents se sont imposés dont Jean-Claude Rouget avec 8 succès.
 
Les 59 autres groupes ont tous été l’apanage de 12 entraineurs cantiliens différents. En tête un certain André Fabre pointe son nez avec 21 succès (dont 13 Gr.3) à lui tout seul loin devant Pascal Bary (7), Freddy Head (7), Alain de Royer Dupré (5).
 
André Fabre n’a pourtant pas remporté un groupe français depuis le mois d’août (Prix de Lieurey avec Lady Frankel). Il avait démarré la saison en fanfare remportant 7 des 11 premiers groupes, dont les 4 premiers.
 
Rappelons que sa meilleure saison française a été l’année 1989 avec 36 groupes (dont 19 Gr.3). L’année 1992 a été la meilleure avec 41 groupes : 30 succès français (17 Gr.3) et 11 succès à l’étranger. Il compte désormais 750 victoires de groupes : 173 Gr.1 (53 à l’étranger dont la Breeders’Cup Turf 2017 avec Talismanic), 209 Gr.2 et 368 Gr.3.
 
 

André Fabre (PHOTO APRH)

 
 
André Fabre a déjà passé la barre des 4000 succès en plat en France
 
 
André Fabre a débuté sa carrière d’entraineur en 1978 avec 2 succès en plat et 17 en obstacle. Queen of Tracy a été son premier gagnant, quinze jours après l’obtention de sa licence. Le 17 mars, il s’impose à Auteuil dans le Prix Cacao pour les couleurs du baron de Bourgoing. Deux jours plus tard, il gagne le « Président » avec Fondeur, propriété d’Albert Bézard.
 
En fin d’année 1978, il gagnera le Prix Montgomery avec la demi-sang, Ginetta II (élevage Cyprès) montée par le gentleman-rider Pascal Adda. En cette année de débuts, il avait également dans ses box, un certain Isopani, propriété de Pierre David.
C’est à Amiens en septembre qu’il remporte sa première course plate. C’était une course à réclamer pour amateurs dans laquelle Gérard de Chevigny l’emporte en selle sur White Seal, propriété de Georges Bour. Huit jours plus tard, il gagne à Compiègne sa seconde course avec Farabal lequel avait enlevé une course à obstacles à Enghien en mai.
 
Il abandonne l’obstacle en 1984 après six saisons et 237 victoires dont quatre Grand Steeple-Chase de Paris consécutifs (Fondeur, Isopani, Metatero et Jasmin II), une épreuve qu’il avait enlevé en tant que jockey en 1977, l’année précédent le début de sa nouvelle carrière. 
 
A la date du 11 novembre, André Fabre compte 4.034 victoires en plat en France, dont 155 en 1997, son meilleur score). Cette année et à l’heure actuelle, il est en tête avec 138 succès et devance Jean-Claude Rouget. Ce dernier en compte132, sa moins bonne année en termes de victoires depuis 1989….mais il reste un bon mois de courses.
 
 
 

André Fabre a retrouvé ses premières amours de l'obstacle aux 48H d'Auteuil 2017 et en parle ici avec Guillaume Macaire.

 

La diminution du nombre de partants, mais est-ce une surprise ?

 
Au total, 111 courses de groupe se sont courus (au lieu des 114 programmés) avec 882 partants, sachant qu'ils auraient été 906 si les trois groupes du 29 octobre s’étaient disputés. L’an dernier, 970 chevaux s’étaient présentés sous les ordres du starter (937 si l’on excepte les deux Critérium de fin d’année et le Prix Perth) contre 962 (932) en 2015.
 
Les 27 Gr.1 de l’année ont réuni 267 partants (253 compte tenu des annulations des deux Critériums) contre 296 en 2016, 287 en 2015, 286 en 2014, 313 en 2013, 273 en 2012.
 
Les 26 groupes 2 ont réuni 184 partants (7,08 de moyenne dont 3 partants dans le Critérium de Maisons-Laffitte et le Prix Vicomtesse Vigier) contre 186 en 2016, 194 en 2015.
 
Les 60 groupes 3 (61 programmés) ont réuni 445 partants contre 488 en 2016 et 481 en 2015.
 


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)