Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Automne
Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale 2018 Part 1
Kill - du 22/11/2018 au 23/11/2018
November Breeding Stock Sale 2018
Kill - le 24/11/2018
November Foal Sale 2018 Part 2
Newmarket - le 26/11/2018
December Yearling Sale
Newmarket - du 28/11/2018 au 01/12/2018
December Foal Sale
Newmarket - du 03/12/2018 au 06/12/2018
December Mare Sale
Maryland - le 04/12/2018
Midlantic Winter Mixed

Un doublé Breton à Cagnes

03/01/2018 - Focus divers
En l’espace de 30 minutes, Jean-Raymond Breton a signé un joli coup de deux à Cagnes-sur-Mer ce mardi 2 janvier et ce grâce à son jockey de fils Jean-Baptiste en selle sur Soupçon de Rêve et Cirano de Pail, un élève maison.
Le gris Cirano de Pail et Soupçon de Rêve montés tous deux par Jean-Baptiste Breton
 
 
L’entraîneur Jean-Raymond Breton s’est fait plaisir ce mardi à Cagnes-sur-Mer et pour cause ses deux élèves se sont imposés dans deux courses à conditions. Si Soupçon de Rêve (Antartique), qui a d’ailleurs battu le bon Rasique, a débuté pour l’entraînement Breton depuis l’automne dernier après deux ans d’absence, Cirano de Pail (Kapgarde) a été élevé par ses soins au nord Mayenne dans les Alpes Mancelles. Installé à Pré-en-Pail, l’élevage de Nathalie et Jean-Raymond Breton est certes limité en nombre de juments mais très prolifique. Ces dernières années, le couple a élevé Grand d’Auteuil (Gr.1), Le Prezien (2x Gr.2, placé de Gr.1) ou encore Cayo de Pail (Listed).
 
Victime d’un grave accident qui l’a tenu écarté des pistes d’entraînement en 2016, Jean-Raymond Breton commence l’année sur les chapeaux de roue toujours avec l’aide de son fils Jean-Baptiste. Avec 8 chevaux déclarés en ce moment à l’entraînement dont 5 effectuant le meeting de Cagnes-sur-Mer, souhaitons d’autres belles réussites aux Breton à Cagnes mais aussi en Angleterre puisque leur élève Mont des Avaloirs, le propre frère de Le Prézien qui reste sur une victoire en décembre à Aintree sera partant ce samedi 6 janvier à Sandown, dans un Gr.1 dont il est, à l’heure où sont publiées ses lignes, le 4e favori.
 
 
Dans la famille Breton, on demande le père Jean-Raymond

On en parle dans l'article