Aujourd'hui : Ascot
Cheltenham December Sale

Hesmonds Stud en Angleterre envoie 11 juments à la saillie en France en 2018

10/01/2018 - Focus divers
 C'est le monde à l'envers. Voilà que des juments traversent en masse la Manche pour être saillies par des étalons étrangers....mais dans le sens inverse de l'habitude ! Un des grands haras anglais, Hesmonds Stud, annonce dans Racing Post qu'il envoie pas moins de 11 de ses meilleures juments dans l'hexagone.

 

 Après des années sinon des décennies où on se se plaignait si fort de la faiblesse du parc étalon français que plus de 1000 juments partaient chaque printemps à la saillie en Angleterre ou en Irlande, voilà que la Manche se traverse aujourd'hui dans le sens inverse. Ce n'est pas qu'une révolution de Salon, mais un symbole fort qu'annonce publiquement Hesmonds Stud, un puissant haras installé sur 350 hectares au sud de l'Angleterre. Cet élevage créé il y a 40 ans par Peter Goulandris, frère cadet de Chryss Goulandris (ou Lady O'Reilly), a été acquis en 2010 par Nurlan Bizakov, un homme venu du Kazakhstan, pays méconnu de l'Asie Centrale mais riche d'une culture équestre ancestrale nourrie par les traditions nomades.

Hesmonds Stud abrite actuellement 25 poulinières. Il avait déjà envoyé des juments en France, mais Bizakov a décidé en 2018 de faire passer la Manche à pratiquement la moitié de sa jumenterie ! Il envoie des juments à Le Havre, Wootton Bassett et Siyouni, 3 chevaux dont il possède des parts. Bizakov avait d'ailleurs marqué les esprits en inaugurant le nouveau service de vente d'ArqanaOnline avec l'achat de la 1e part de Siyouni mise sur le marché pour la somme de 355.000 € en novembre 2015.

 

VOIR LA JUMENTERIE ET LE PLAN DE MONTE D'HESMONDS STUD

 

Par ailleurs, le manager du haras, Tony Fry, a déclaré qu'il enverrait l'une de ses meilleures juments à Almanzor, fils de Wootton Bassett, meilleur cheval d'Europe en 2016 et débutant au Haras d'Etreham en 2018, dont il adore le physique. La prétendante est Shabyt, une 3/4 soeur de Secret Gesture et Sir Isaac Newton par Sadler's Wells. Il y a aussi ainsi Tamarind, également fille de Sadler's Wells. Rappelons qu'Almanzor est outcross de Sadlers'Wells, et ne possède que 4 courants de sang lointains de Northern Dancer, à partir de la 5e génération de son pédigrée, ce qui offre un véritable bol d'air pour la jumenterie européenne.

 


Hesmonds Stud en Angleterre.

 

Egalement, Hesmonds confiera 2 juments au Haras de Grandcamp pour être saillies par Dabirsim, et 3 autres à Montfort&Preaux pour visiter Le Havre et Rajsaman.

Déjà en 2017, Hesmonds avait utilisé des étalons en France, avec aujourd'hui 7 produits attendus de Kendargent, Wootton Bassett, Siyouni et Le Havre. Mais selon le commentaire de la rédactrice de l'actrice, Zoe Vicarage, Hesmonds est un exemple parmi beaucoup d'autres haras anglais qui enverront des juments massivement en France cette année 2018.

 


On en parle dans l'article