Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings
Le Lion d'Angers - le 05/09/2019
Show AQPS Ouest

Born Gold, la mère de Goldikova est morte à 27 ans

28/03/2018 - Grands destins
15 foals, 13 gagnants, 8 black-type, 6 gagnants de groupe et 3 chevaux de Gr.1 : Anodin, Galikova et la championne Goldikova. La mort de Born Gold a été annoncée par Pierre-Yves Bureau aujourd’hui 28 mars. Comme Hasili, disparue elle aussi à 27 ans vendredi dernier, Born Gold aura marqué de son empreinte le pur-sang.
En décembre 2011, Born Gold au centre posait aux côtés de ses filles gagnantes de Gr.1 Goldikova à gauche et Galikova ©APRH
 
Il n’y a pas de titre de « Broodmare Of The Year » en France mais elle aurait sans doute eu droit à cette distinction pendant plusieurs années. Elle, c’est bien sûr Born Gold née en 1991 élevée par Wertheimer & Frère à qui elle a tant apporté mais surtout à l’élevage. Sa carrière de course a cependant été très modeste. Au mieux 2ème pour ses débuts à 3 ans à Evry chez Criquette Head en 5 sorties, Born Gold n’a gagné son maiden qu’au mois de juin de ses 4 ans à Jallais alors entrainée par Dominique Boulard et montée par Goulven Toupel. Son premier black-type voit le jour en 1997, c’est Gold Round (Caerleon) gagnante du Prix des Sablonnets et du Prix Cléopâtre puis mère de Spectaculaire (Listed), Goldwaki (Gr.3), Next Round (Listed à Auteuil) et Golden Valentine (Gr.3).
 
Puis c’est en 2005 que naît une pépite des courses modernes, Goldikova, la championne aux 14 Gr.1, fille d’Anabaa sacrée meilleure cheval de l’année en Europe en 2010 à son tour mère d’une gagnante de Groupe Terrakova, une fille de Galileo. C’est justement Galileo que Born Gold avait croisé en 2007 pour donner naissance 11 mois plus tard à Galikova, battue du minimum dans le Prix de Diane mais qui se vengera plus tard en empochant son Gr.1, le Prix Vermeille. Elle aussi a été conservée poulinière par les frères Wertheimer et compte déjà un black-type Galikeo.
 
Avant dernier vainqueur de Groupe de Born Gold, Anodin a été un authentique cheval de courses en gagnant Gr.3 puis en se plaçant à 5 reprises de Gr.1. Il a entamé sa carrière d’étalon en 2015 qui comptera cette année ses premiers 2 ans. Puis est arrivé le dernier poulain, une femelle en l’occurrence, de quoi conserver une autre chance d’assurer la lignée. Gold Luck, une fille de Redoute’s Choice est née en 2014 puis a gagné le Prix Vanteaux (Gr.3) avant une troisième place de Gr.1 dans le Prix Jean Prat.
La génétique est ainsi faite que la propre sœur de Born Gold, Gold Splash avait gagné le Prix Marcel Boussac et les Coronation Stakes à 3 ans mais sa production a été plutôt décevante hormis peut-être Royal God, un gagnant de Listed. Leur mère commune, Rivière d’Or, une 100% « Wertheimer » car issue du croisement Lyphard – Riverman a elle aussi gagné Gr.1, le Prix Saint-Alary.
 
Pierre-Yves Bureau nous présentait Born Gold en décembre 2010 alors qu'elle était pleine de Galileo
©APRH

On en parle dans l'article