Sexy Metro : bien arrangé comme une clodette !

04/04/2018 - Grands destins
 En route vers le Prix Morny ! L'entourage de Sexy Metro a le droit de rêver, tant il a impressionné dans le Prix du Premier Pas à Chantilly, avec ce fils de Diamond Green né et élevé dans le Gers au Haras des Granges par Mathieu Daguzan-Garros qui a trouvé la mère chez une ancienne Clodette ! SOURCE : WWW.ECSSO.FR


Sexy Metro, monté par Alexandre Gavilan, se promène dans le Prix du Premier Pas. (PHOTO APRH)

 

Mathieu Daguzan-Garros , l'homme du Haras des Granges, a choisi lui-même le nom de son poulain qui a remporté par 5 longueurs, en tirant dessus, le très convoité Prix du Premier Pas à Chantilly. Sexy Metro est une expression usitée dans le Sud-Ouest et qui qualifie quelqu'un de très apprêté, prenant grand soin de son apparence. Le fils de Diamond Green a naturellement très fière allure avec son physique impressionnant, qui plus est presque noir. Il a été absent de la V2 d'août à Arqana pour cause de blessure mais a été vendu à l'amiable peu après. " Comme tous les ans à la fin de l'été, Didier Guillemin vient faire son tour dans les prés. Il avait eu un coup de coeur pour Sexy Metro", explique Mathieu Daguzan-Garros." Il m'a alors acheté la moitié du poulain, puis l'Ecurie Jules Ouaki est arrivé dans l'association aussitôt. Nous étions assez excités avant la course car on savait que le poulain allait bien. Il est tellement précoce physiquement qu'il fait tout avec facilité et je crois qu'il a pris moins dur dans la course que lors d'un travail du matin."

 

 

Sexy Metro est un pur produit des Granges, puisque né du croisement de Diamond Green (Green Desert), qui y faisait la monte avant de s'installer cette année au Haras du Lion, et de Mindset, une modeste gagnante à réclamer à Pau, qui a terminé sa carrière 6ème à réclamer en haies à Chatelaillon, devenue bonne poulinière, à l'histoire pourtant très particulière. " Un jour, un viel ami du Gers m'a contacté pour me dire que sa voisine avait une pur-sang pour faire de la selle mais dont elle ne se servait plus . C'était une ancienne Clodette (NDLR : les célèbres danseuses de Claude François). Mindset, placée à 2 ans en Angleterre, avait quelques atouts de précocité alors je l'ai prise."

 

 

 

Mindset, fille de Vettori avec un père par Polish Precedent, est devenue très bonne reproductrice, avec notamment Kiora (Keltos), gagnante de 4 courses à 2 et 3 ans et plus de 100.000 € de gains, Mindsomer (Diamond Green), gagnant de maiden à Chantilly à 2 ans et très malheureux 5ème du Prix de la Rochette (Gr.3), et encore le délicat mais doué Birdparker (Never On Sunday), un black-type. Ensuite, Mindset cette année un foal également par Diamond Green, et elle est actuellement saillie par le nouvel étalon du Haras des Granges, Johnny Barnes. Ce fils d'Acclamation, qui débute en 2018 avec une carrière de courses bien founies, remplit bien ses juments car 22 des 23 premières poulinières passées à l'échographie ont été testées pleines.  VOIR LE PEDIGREE DE SEXY METRO

 

 

Evidemment, tout l'entourage de Sexy Metro pense au Prix Morny, en passant par certaines des étapes classiques, c'est à dire les Prix La Flèche (Listed), du Bois (Gr.3) et Robert Papin (Gr.1). Didier Guillemin a déjà remporté le Prix du Premier Pas avec Tin Horse en 2010, qui se disputait alors un mois plus tard, avant de conclure 2ème du Prix Morny (Gr.1) de Dream Ahead. Tin Horse fait aujourd'hui la monte au Haras des Granges. Outre Tin Horse, le palmarès du Prix du Premier Pas révèle quelques sujets d'élite, comme Kistena (Abbaye de Longchamp devant Anabaa), Danseuse du Soir (Poule d'Essai / Forêt), Porto Santo (3e Critérium Internation), Magic America (2e Morny), ou plus anciennement, Zapoteco, Ma Biche, Boréale.

 

Résultat de recherche d'images pour "les clodettes nu"
Mathieu Daguzan-Garros a récupérer la mère de Sexy Metro alors qu'elle était jument de selle chez une ancienne Clodette, danseuse pour Claude François !

 

L'entraînement du Sud-Ouest compte une victoire dans le Prix Morny, celle de Christophe Ferland avec Dabirsim en 2011, ainsi que deux places de dauphin avec Tin Horse et Vorda, entraînée par Philippe Sogorb, mais la région ne s'y est jamais imposé avec un produit né et élevé au Sud de la Loire, en tout cas depuis l'après-guerre. Pourquoi pas cette année !