Aujourd'hui : Ascot
London Sale
Fairyhouse - du 26/06/2019 au 27/06/2019
Derby Sale
BĂ©con-les-Granits - le 29/06/2019
Show Lumet
Deauville - du 02/07/2019 au 03/07/2019
Vente d'Eté

Roule ma Poule...des Pouliches

10/05/2018 - Focus divers
 Après une semaine de palabres et de débats concernant l’état de la piste de Longchamp, nous voilà arrivés à l’heure des French Guinées. Alors que roule ma poule….en un mot, que tout se passe bien sur les 1.600 mètres de la moyenne piste. Par Xavier BOUGON.


Pour sa première édition sur la Grande Piste, en 1987, Miesque remporte la Poule d'Essai des Pouliches devant Sakura Reiko et Libertine qui prend la 3ème place dans la dernière foulée à Balbonella.
 

 
Depuis le 19ème siècle, les Poules d’Essai se couraient sur la moyenne piste (à l’exception des années du second conflit mondial) puis en 1987, à la demande d’une catégorie de professionnels, les deux courses sont déplacées sur la grande piste.
 
 
Retour sur la Moyenne Piste

 
Elles emprunteront ce parcours jusqu’à la fermeture de l’hippodrome en 2015. La première édition des Guinées françaises à ParisLongchamp verra son retour à ses premiers amours. Le temps record des Poules d’Essai sur cette piste est détenu par Siberian Express, vainqueur en 1984 en 1’35’’80. Ivanjica détient celui de la Poule réservée aux pouliches en 1’38’’40 réalisé en 1975. Quant au temps record de la piste, il est détenu depuis octobre 2014 par Skaters Waltz, vainqueur du Grand Handicap des Milers en 1’34’’50.
 
Pour l’anecdote, les deux Poules, l’une réservée aux poulains, l’autre aux pouliches, se disputent le même jour depuis 1995. De 1972 à 1994, elles se couraient à huit jours d’intervalle.
 
 
 

Coeur de Beauté à l'entraînement avec Stéphane Pasquier. (Photo APRH)
 
 
Coeur de Beauté
 
L’aîné de la famille Yoshida vient d’acheter la pouliche gagnante du Prix Imprudence (Gr.3 disputé cette année à Deauville en raison du mauvais état de la piste de Maisons-Laffitte), une fille de Dabirsim nommée Cœur de Beauté. Elle participera à la Poule sous ses anciennes couleurs, celles d’Ahmed Mouknass, associé à Teruya. Elle passe ses journées dans les boxes de l’écurie cantilienne de Mauricio Delchez-Sanchez qui selle, à cette occasion, son premier partant dans la Poule. L’association Mouknass-Anthony Forde (manager par Marc-Antoine Berghgracht) a déjà eu le plaisir de voir leurs couleurs dans cette épreuve avec Nova Hawk (4e en 2011) et surtout Liliside (gagnante de l’édition 2010 puis rétrogradée au pied du podium). Cette association est également propriétaire de Moisson Précoce, une pensionnaire de François Rohaut.
 
Les nippons dans la Poule
 
Teruya avait participé à l’édition1995 avec Shaanxi, pensionnaire d’Elie Lellouche (3e de Matiara et Carling) et à celle de 2004 après avoir supplémenté l’engagement de Rumba Loca (entraînée par Bruno Grizzetti). L’an dernier, Katsumi Yoshida avait acheté Toulifaut pour courir la Poule à Deauville après avoir enlevé, à 2 ans, le Prix d’Aumale. Les couleurs de leur père, Zenya Yoshida, avait conclu, trois mois avant son décès en août 1993, au 2ème rang avec Ski Paradise, entraînée par André Fabre.
 
Tomohiro Wada a été le premier propriétaire japonais (depuis 60 ans) à avoir eu un partant dans la Poule d’Essai des Pouliches. Princess Lyphard, entraînée par Freddy Palmer, avait participé à l’édition 1978.
 
 
 

André Fabre (photo APRH)
 
 
Déjà 3 succès pour André Fabre
 
L’entraîneur cantilien compte, parmi ses 31 classiques, trois Poules d’Essai des Pouliches. La première est à mettre à l’actif de Houseproud (Riverman), gagnante en 1990 pour le Prince Khalid Abdullah, puis Musical Chimes (montée par Christophe Soumillon) en 2003 pour Maktoum Al Maktoum. La dernière, Golden Lilac portait les couleurs de la Gestut Ammerland gagnante en 2011.
 
Sa première partante, Premium Win (Lyphard) remonte à 1984 pour les couleurs de Verne H. Winchell.
En 1993, l’année de la seconde place de Ski Paradise (pour Zenya Yoshida), André Fabre avait sellé quatre des huit partantes. En 1995, quatre des seize partantes étaient des pensionnaires d’André Fabre.
 
 

Torrestrella, la première gagnante provinciale en 2004, montée par Olivier Peslier
 
 
58 pouliches provinciales
 
Sept pouliches entraînées en province ont été déclarées partantes de 1984 à 2002 (19 éditions). La première candidate, Lady de Saron, était entraînée en 1984 par René Lecomte pour les couleurs de Moufid F. Dabaghi. Si aucune n’ait monté sur la plus haute marche du podium, deux se sont accrochées à leur couronne de première dauphine : Peony (Dominique Sepulchre en 2000) et Firth of Lorne (Henri-Alex Pantall en 2002 pour le Cheikh Mohammed Al Maktoum)
 
Depuis 2003, 51 pouliches ont daigné affronter les «parisiennes». Quatre «provinciales» se sont déplacées en 2003 : Maiden Tower se classe seconde pour l’entraînement Pantall et Welcome Millenium termine au pied du podium pour Jean-Claude Rouget.
 
En 2004, Torrestrella ouvre le carnet de bal pour une pouliche entraînée en province en l’occurrence par François Rohaut. Rappelez-vous c’était la Poule au Pau. Miss Mambo terminera 3ème (Eric Libaud) et Via Milano, 4ème (Julie Laurent-Joye) de cette édition.
 
 
Par la suite le centre d’entraînement de Pau se distingue à nouveau avec les pouliches de François Rohaut (Toupie, Tie Black, Baine, Liliside, Wajnah l’an dernier) et celles de Jean-Claude Rouget (Elusive Wave, Tamazirte, Joanna, Avenir Certain, Ervedya, La Cressonnière, Qemah)….
 
Le centre d’entraînement de Mont de Marsan était représenté l’an dernier par une pensionnaire de Philippe Sogorb. Cette année, Didier Guillemin et Antoine de Watrigant sont prêts à relever le défi. Ce sera une première pour les deux.
L’édition 2013 comptait pas moins de 8 pouliches entraînées en province dont 6 en provenance du Sud-Ouest. C’est un record !
 
 
Résultat de recherche d'images pour "zenda poule d'essai des pouliches 2002"
Zenda, la dernière gagnante étrangère, sellée par l'anglais John Gosden en 2002
 
 
 
Aucun succès étranger depuis 2002
 
 
Aucune des 63 pouliches entraînées hors de nos frontières n’a passé le poteau en vainqueur depuis 2002, soit un écart de 15 éditions. Par ailleurs, elles sont 130 à s’être déplacées depuis l’édition de 1970, l’année de la troisième place d’une pensionnaire d’Harry Wragg.
 
L’an dernier, la pouliche de William Haggas (gendre de Lester Piggott) avait dû se contenter de la place de première dauphine derrière Précieuse (entraînement Fabrice Chappet). Elles étaient sept étrangères au départ dont trois irlandaises de Ballydoyle. Aidan O’Brien compte une « seule » victoire pour 20 partantes ; c’était en 2001, l’année où Rose Gypsy devançait Banks Hill et même une certaine Zeiting, future grand-mère de Précieuse.
 
Capla Temptress (qui fait sa rentrée) est entraînée à Newmarket par l’italien Marco Botti. Ce dernier a déjà sellé deux partantes dans la Poule en 2007 et 2014.
 
 
Résultat de recherche d'images pour "Martin Schwartz owner"
Martin Schwartz, un propriétaire américain toujours très heureux avec ses pouliches françaises.
 
 
Les propriétaires américains
 
Martin Schwartz et Peter M. Brant (White Birch Farm) sont des habitués des achats clés en main. Leurs couleurs seront présentes grâce à Zonza (avec comme associé, Alain Jathière et Gérard Augustin-Normand) et Barkaa (associé à son cousin Joseph Allen). Martin Schwartz avait déjà cueilli les fruits de ses achats avec notamment, en 2009, Elusive Wave. Quant à Peter M. Brant, son dernier partant dans la Poule remonte à 1986 avec Riverbride, entraînée par Patrick Biancone.
Barkaa est entraînée par Fabrice Vermeulen lequel avait sellé en 2011, Mixed Intention pour Gérard Augustin-Normand.
 
 
Dubai et ses pouliches
 
 
La première partante de Cheikh Mohammed Al Maktoum (avec les couleurs grenat) remonte à 1985 avec Park Appeal (Ahonoora) entraînée par James Bolger. Non placée de Silvermine, elle deviendra par la suite la mère de Cape Cross notamment. Deux ans plus tard, son frère aîné, Maktoum Al Maktoum, termine au pied du podium avec une certaine Balbonella, son premier partant dans la Poule. Parmi les partantes, figurait également Interval, la première partante dans la Poule pour Khalid Abdullah. Pour l’anecdote, Balbonella deviendra la mère, non seulement de Anabaa, mais aussi de Always Loyal, gagnante de la Poule d’Essai 1997.
 
Par ailleurs, la famille Maktoum a débuté son sponsoring dans les Poules en 1986. En 2002, l’entité Gainsborough prend le relais de Dubai jusqu’en 2006. Depuis 2007 et jusqu’à l’an dernier, les Poules étaient «orphelines» de sponsor.
 
 

Flotilla a gagné la Poule pour sa rentrée en 2013. (photo APRH)
 
 
 
Les rentrantes
 
Polydream, fille de Polygreen (non placée de la Poule 2002) fera sa rentrée directement dans la Poule. C’est peut-être une tare mais cet inconvénient n’a pas empêché certaines pouliches de s’imposer telles que Flotilla, la dernière en date, ou alors Pearl Bracelet (en 1989), Allez France (en 1973), Dictaway (en 1955), Coronation (en 1949), notamment.