Aujourd'hui : Fairyhouse
November National Hunt Sale
Ascot - le 16/11/2018
Cheltenham November Sale
Deauville - du 19/11/2018 au 21/11/2018
Vente d'Automne
Kill - du 19/11/2018 au 21/11/2018
November Foal Sale 2018 Part 1
Kill - du 22/11/2018 au 23/11/2018
November Breeding Stock Sale 2018
Kill - le 24/11/2018
November Foal Sale 2018 Part 2
Newmarket - le 26/11/2018
December Yearling Sale
Newmarket - du 28/11/2018 au 01/12/2018
December Foal Sale

2 vainqueurs de Derby pour Wellenspiel : après Windstoss voilà Weltstar

09/07/2018 - Grands destins
Une mère à l’origine de deux vainqueurs de Derby et cela deux années consécutives : voilà l’exploit réalisé par la poulinière Wellenspiel après le succès de Weltstar ce dimanche 8 juillet dans le Derby Allemand pour la même équipe à savoir Markus Klug – Gestüt Röttgen déjà gagnante en 2017.
Le fils du top étalon Soldier Hollow apporte un 3ème succès de Derby Allemand à ses propriétaires éleveurs Gestüt Röttgen mais aussi à son entraîneur Markus Klug
 
 
Une rareté, un exploit a été réalisé par la poulinière Wellenspiel en donnant deux vainqueurs de Derby Allemand deux ans de suite. Ces dernières années, seules une poignée de juments étaient devenues mères de frères et/ou sœurs de gagnants de Derby et d’Oaks. Commençons bien sûr par la plus connue : Urban Sea. La gagnante du Prix de l’Arc de Triomphe, meilleure poulinière des temps modernes est la mère de Sea The Stars (Derby d’Epsom 2009) et de Galileo (Derby d’Epsom 2001). Entre temps, il y a eu Laramie en France. Cette fille de Gulch a donné pour l’éleveuse Lady O’Reilly la lauréate du Prix de Diane Latice en 2004 et le gagnant du Jockey-Club trois ans plus tard Lawman. Bien avant, citons Doff The Derby qui, pour Coolmore, a produit Geneous (Derby d’Epsom 1991) et Imagine (Oaks d’Epsom 2001).
 
De l’autre côté des Alpes, une certaine Holy Moon avait produit de 2012 à 2014 trois lauréates consécutives d’Oaks d’Italie ! Un exploit aussi rare qu’improbable. Née en 2000, cette fille d’Hernando a ainsi donné naissance à Cherry Collect (Oratorio), Charity Line (Manduro) et Final Score (Dylan Thomas) toutes trois lauréates de ce classique transalpin, Gr.2 depuis 2007 pour la casaque de la Scuderia Effevi, l’entraînement de Stefano Botti et la monte de Fabio Branca. En 2017, le petit frère Back On Board (Nathaniel) n’a échoué que du minimum pour prendre la 2ème place du Derby Italien.
En Allemagne déjà, une certaine Night Petticoat avait fait sien le Preis der Diana en 1996. Au Haras, elle deviendra la mère de Next Desert, gagnant du Derby Allemand en 2002 et de Next Gina, lauréate du Preis der Diana à son tour en 2003.
 
 
 
 Weltstar au premier rang devance son compagnon d'entraînement Destino. Les deux avaient déjà signé le jumelé du Gr.2 préparatoire Oppenheim Union Rennen
 
 
Actuellement pleine de Dubawi, Wellenspiel est suitée d’une fille de Protectionist. Cette fille de Sterkönig va-t-elle produire une 3ème gagnant de Derby dès 2019 ? Réponse l’an prochain lors de la 150ème édition du Derby Allemand. En attendant, celui qui pourrait réaliser cet exploit a été racheté 110.000€ par ses éleveurs Gestüt Röttgen aux ventes de yearlings de Baden en 2017. Ce poulain a pour nom Walerian et est fils de Reliable Man qui faisait la monte à Röttgen de 2014 à 2017 avant d’intégrer la cour d’étalon du Thenney cette année. Le 31 août prochain, Röttgen présentera, toujours sur le ring BBAG, le demi-frère de Weltstar par Kamsin. Si Windstoss (Shircocco) avait été racheté 16.000€, Weltstar avait pourtant été adjugé à Salamon Corporation pour 40.000€. La transaction finale n’a pas été réglée car Weltstar court toujours sous les couleurs de ses éleveurs.
 
 
 L'équipe gagnante du Derby Allemand réunie autour du propriétaires de Röttgen, Adrie de Vries, Marlus Klug ou encore Jocelyn de Moubray
 
 
Avec la victoire de Weltstar, Röttgen enregistre un 3ème succès de Derby après celui de Windstoss l’an passé et celui de Uomo en 1959. Le Haras fondé par Peter Paul Mülhens en 1924 avait du attendre 58 ans entre leurs deux premiers succès ! Et l’équipe gagnante de ce Derby 2018 avait déjà bien débuté leur réunion de courses à Hambourg puisque la Listed précédente, le très justement nommé Preis vom Gestüt Röttgen avait été remporté par Alicante, une élève maison.
 
Adrie de Vries, partenaire de Weltstar a lui aussi connu une journée de rêve. Le jockey de 48 ans a remporté son premier Derby parmi son coup de trois lors de la même réunion. Surnommé « der Fliegender Holländer » en allemand ou le Hollandais volant du nom du vaisseau fantôme de l’opéra de Wagner, Adrie de Vries avait prévenu avant la course qu’il souhaitait mettre un terme à sa carrière de jockey à 50 ans. Alors qu’il a déjà gagné à cinq reprises le Derby Hollandais en 1991, 1995, 1996, 1997 et 1999, le dernier succès majeur d’Adrie de Vries en France reste le Prix Foy en selle sur Dschingis Secret en 2017.
 
 
Adrie de Vries a gagné son 14ème Gr.1 chez les PS. Le jockey en compte 12 chez les PSA