Aujourd'hui : Doncaster
September HIT Sale
Demain : La Teste
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 25/09/2018 au 26/09/2018
September Yearling Sale Part 1
Fairyhouse - le 27/09/2018
September Yearling Sale Part II
Maryland - du 01/10/2018 au 02/10/2018
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 02/10/2018 au 03/10/2018
Orby Sale
Saint-Cloud - le 04/10/2018
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 04/10/2018
Sportsman's Sale

CORLAY : La fête des courses en DIRECT sur Facebook Live le 14 juillet

13/07/2018 - Focus divers
Un des hippodromes les plus fréquentés de France, au coeur du pays de l'AQPS en Bretagne, Corlay oganise sa grande fête des courses annuelles ce 14 juillet sur le site du Petit Paris. L'équipe de France Sire vous fera vivre en DIRECT et au DRONE la formidable ambiance de la journée, qui comporte un cross au parcours totalement atypique, avec en point d'orgue du programme le Grand Steeple-Chase de Paris, finale du Challenge de l'obstacle Centre Bretagne 2018.

VOIR LE DIRECT

 

Quand on aime les courses, il faut aller à Corlay au moins une fois dans sa vie. Et quand on vit dans le pays, il faut aller aux courses au moins une fois dans l'année sur l'hippodrome du Petit Paris, du nom du hameau tout en haut de la colline qui surplombe la bourgade de 1000 habitants dans les Côtes d'Armor. C'est ainsi qu'on arrive aux 4000 ou 5000 personnes lors de la traditionnnelle réunion du 14 juillet, qui sera sans doute d'autant plus suivie cette année qu'il a plu lors des 2 journées précédentes (les 17/06 et 01/07), et que la fête des courses propose de nombreuses animations gratuites pour les enfants, avec tour de poneys, goûter, jeux. Il y aura également 2 courses plates de poneys en plus des 7 courses officielles du programme, en plat, en steeple et en cross.

 


A Corlay, les tribunes sont toujours pleines !

 

Le cross...il faut le voir pour le croire. Pour des yeux angevins, qui sont des références en la matière, c'est un mélange de Craon avec son vrai passage de route, Molières avec ses obstacles naturels et Nuillé-sur-Vicoin avec ses dénivelés, la rivière en moins. D'un point de vue anglais, une référence au sujet des profils bizarroïdes, c'est un peu Goodwood avec des obstacles en plus. A Corlay, on monte et on descend sans cesse, et à pic. Ca tourne sévère et il faut sauter des montagnes, autrement dit des gros obstacles dont la plupart sont parfaitement naturels. En cross, on traverse aussi des champs cultivés de blés au maximum de leur hauteur, dont les chevaux sortent soudainement en survolant un énorme talus dont le franchissement est d'autant plus spectaculaire que la réception est en fort contre-bas. Ensuite, les chevaux traversent la route nationale de Corlay à Guinguamp ! Ils vont faire une boucle dans un pré dont on ne pourrait pas monter la côte en vélo.

 


A travers les champs de blé !

 

Pas de trot à Corlay. Ici c'est la patrie du galop, où trône l'ancienne station des Haras Nationaux, où chaque paysan a sa jument, où on a fait naître quelques vedettes récentes comme OK Prince ou autre Sulon. On aime l'obstacle bien sûr mais aussi le plat, une discipline plus accessible à tous les participants, notamment à travers les courses de plat AQPS, dont les candidats étaient entraînés sur les bords de route à l'époque des conquérants, et bien sûr LA course de gentleman-riders du 14 juilllet. Avec 3000 € au vainqueur, ce Prix Rendez-Vous est l'une des courses la moins bien dotée de l'année en France, mais la question n'est pas là. Pour les gosses du pays, c'est THE RACE TO WIN, c'est la victoire  que toute la famille célèbrera toute la vie, dont on rêve depuis le 1er jour où on est venu aux courses en poussette, et dont on parlera à ses petits-enfants vibrant d'admiration. Ainsi, Paul Lotout, tenant du titre, Xavier le Quéré et Alexandre Le Meur (petit-fils du légendaire Nénène Le Chaux) feront partie des plus motivés pour décrocher la gloire.

 

Résultat de recherche d'images pour "corlay hippodrome"

 

Le clou sportif du spectacle sera donc le Grand Steeple-Chase de Corlay, Prix Henri de Seré sponsorisé par l'Hyper U de Saint-Nicolas du Pelem. Contrairement au Grand Cross du 1er juillet offrant 21.000 € au vainqueur, ce Grand Steeple n'est pas bien doté avec seulement 19.000 € au total, dont 9120 € au lauréat. Il n'empêche que ce sera aussi la finale du Challenge 2018 de l'obstacle Centre-Bretagne, dont les lots sont très alléchants.

Classement Entraineurs :
 
1e:1000€ + un séjour de 5 jours et 4 nuits en pension complète en centre de thalasso pour deux personnes + un Trophée + un cadeau offert par le haras de Corlay + 1 couverture offerte par équideos.
 
2e : Un séjour de 3 jours et 2 nuits en pension complète en centre de thalasso pour deux personnes + 1 couverture offerte par équideos.

3e : Un séjour de 2 jours et 1 nuit en pension complète en centre de thalasso pour deux personnes + 1 couverture offerte par équideos.

 

 
Deux semaines après son succès dans le Grand Cross, Eric Leray peut espérer décrocher le Grand Steeple avec Tripolo, lauréat à Craon l'an dernier sous la selle de Céline Lequien.

 

Trois entraîneurs se livrent à une lutte féroce depuis le début pour la victoire. Pour l'instant, les associés de Granville, Philippe Chemin et Christophe Herpin devancent de peu Thierry Poché de Senonnes, et Stéphane Gouyette, le local de l'étape puisqu'il entraîne à Equipol, le centre d'entraînement jouxtant l'hippodrome. Tout peut changer dans cette finale, où les premiers nommés présentent Antig des Ongrais (Dream Well), régulier, le dauphin sellera Star de la Coquais (Saddler Maker), toujours placée et sans doute meilleure en qualité pure. Enfin, Gouyette défendra sa chance avec Monsieur Olivier, un grand connaisseur du parcours. Chez les jockeys, la cause semble entendue pour Stéphane Paillard, qui devance largement Christopher Couillaud et Alexandre Baudouin-Bouin. Heureusement pour lui car il ne monte pas le Grand Steeple, alors que ses 2 poursuivants seront associés à Alcinger et Chouch'ou. Vainqueur du Grand Cross avec Uniment il y a 2 semaines, Eric Leray a toutes les chances d'enchainer sur le Grand Steeple avec Tripolo, 11 ans, sans doute le meilleur cheval de la course, déjà titulaire de 14 victoires, la dernière à Craon en septembre dernier avec Céline Lequien, devenant alors la 1e femme à gagner sur le Cross de la Touche.



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)