Aujourd'hui : La Teste
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale

Raja Ampat, le résultat de l'union de deux cracks, Galileo et Six Perfections

04/08/2018 - Focus divers
Six Perfections, la mère de Raja Ampat gagnante ce jeudi à Clairefontaine en débutant, était entraînée par Pascal Bary, élève de François Boutin responsable de la carrière de Pasadoble, leur aïeule. Par Xavier Bougon.
Montée par Stéphane Pasquier, Raja Ampat s'est imposée lors de ses débuts à 3 ans dans le Prix Roslière à Clairefontaine le 2 août 2018 ©APRH
 
 
Pasadoble, achetée yearling
Fille de Prove Out, Pasadoble avait été achetée $ 45.000 aux ventes de yearlings organisées par Fasig-Tipton en août 1980. Sa mère, Santa Quilla (inédite, élevée par Souren Vanian), est une sœur d’une certaine Comtesse de Loir.
Pasadoble figurera dans la liste des partantes de la Poule d’Essai des Pouliches et du Prix de Diane mais seulement comme pouliche de train pour sa compagne d’écurie (celle de François Boutin) River Lady (Riverman) portant les couleurs de Robert Sangster associé à Stavros Niarchos. River Lady enlève la Poule mais s’accidente gravement (fracture d’un postérieur) dans le classique cantilien. Par voie de conséquence, Pasadoble mènera ensuite une carrière en solo avec quatre victoires consécutives dont deux black-type, le Prix de la Calonne puis le Prix de Liancourt.
 
- Miesque comme premier produit
Pasadoble entrera au haras à 4 ans et donnera naissance à son premier foal, une pouliche du nom de Miesque, fille de Nureyev.
 
- Une neuvième maternité
Pasadoble donnera à l’issue de sa 9ème maternité, une fille de Riverman, Yogya, laquelle est restée inédite sur la piste. Elle donnera, lors de sa première gestation, la championne Six Perfections (ci-contre, fille de Celtic Swing), la future mère par Galileo de Raja Ampat comme sa sœur née en 2011, Faufiler (mère cette année d’une pouliche de War Front).
 
Notes
- Top-price de la July Select 1978 de Keeneland, Nureyev est le seul poulain a dépassé la barre du million de dollars. Il sortira du ring après avoir été acheté $ 1.300.000 par Stavros Niarchos aux dépens de Robert Sangster, l’avant-dernier enchérisseur.
 
- Aux côtés de Nureyev (Northern Dancer) lors des ventes de Keeneland 1978, un certain Known Fact est adjugé à Khalid Abdullah pour $ 200.000. En s’adjugeant les 2000 Guinées, il deviendra le premier classique du prince saoudien, mais acquis sur tapis vert aux dépens de Nureyev qui restera le gagnant moral.
 
Henbit, le futur gagnant du Derby d’Epsom faisait partie de la même session. Il avait été acheté par Mme Arpad Plesch pour $ 24.000.
 
- Aux ventes de Saratoga, Northern Dancer avait délégué un autre fils, un certain Danzig, acheté $ 310.000 par Henryk de Kwiatkowski.
 
- Comme Pasadoble (leader de River Lady), Whakilyric (Miswaki, un élève d’Arpad Plesch et de François Boutin) servira de leader à Miesque. Elle deviendra la future mère de Johann Quatz (Sadler’s Wells)et surtout Hernando (Niniski).
 
- Comme Pasadoble et Yogya, Miesque donnera lors de sa première maternité, un champion, Kingmambo.
 
- Le nom de Raja Ampat provient de l’archipel indonésien lequel est composé de 1500 îles.
 
 
La famille Niarchos avait placé leurs premiers produits chez André Fabre il y a plus de 20 ans
 
 
Retour chez André Fabre
Il y avait longtemps et même très longtemps que l’on n’avait pas vu un élève de la famille Niarchos vaincre sous l’entraînement d’André Fabre.
Si Six Perfections était à l’entraînement chez Pascal Bary, sa fille, Raja Ampat, est par contre entraînée par André Fabre. Il semblerait que Coolmore (propriétaire de Galileo, le père) soit associé sur la pouliche (foal-sharing) d’où son placement chez Dédé.
 
Vingt-ans plus tôt, Stavros Niarchos décède (avril 1996) et dès la première année la famille placera deux pouliches en pension chez André Fabre  : Elafonissos et Monevassia, une fille de Miesque (future mère de Rumplestiltskin, propriété de l’association Niarchos-Coolmore).
 
Mais dès septembre 1997, les relations entre André Fabre et la famille Niarchos se sont interrompues suite aux déclarations de Fabre après l'arrivée du Prix Niel. Il accusait (avec juste raison) Cash Asmussen (jockey des Niarchos montant Ithaki) d'avoir mis « dans la boîte » Peintre Célèbre l'empêchant de s'exprimer.
 
André Fabre, de son côté, a fait savoir qu'il ne ferait plus jamais appel à Cash Asmussen ; lequel, ne devait sans doute guère espérer grand-chose de ce côté, n’ayant monté que deux fois (des Niarchos) pour le maître-entraîneur cantilien depuis la fin des trois fructueuses années où leur association faisait des ravages (1988-1990).
 
Quelques jours après le Prix Niel, André faisait savoir qu’il avait remis à leur propriétaire les quatre pensionnaires Niarchos dont il avait la charge, et qui ont été partagés entre Pascal Bary, John Hammond et Jonathan Pease (chez qui Monevassia prendra pension.)