Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Elevage
Ascot - le 09/12/2019
Ascot December Sale
Timonium, Maryland - le 10/12/2019
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Kill - du 11/12/2019 au 12/12/2019
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Retour sur le destin d'un champion : Mid Dancer

14/08/2018 - Grands destins
En octobre 2002, Gaëtan Gilles voulait plus de 8.000 € pour son protégé Mid Dancer. C’est ainsi que le fils de Midyan restera la propriété de son éleveur. Il portera ses couleurs lors de sa première sortie, sa dernière sortie étant celle de son départ pour l’au-delà, la semaine dernière. Par Xavier Bougon.
Mid Dancer en 2006 avec Christophe Pieux avant la Grande Course de Haies qui sera son premier Gr.1 ©APRH
 
 
2001, l’année de Chichicastenango, mais aussi celle de la naissance de Mid Dancer
Nous sommes au mois d’avril 2001, mois durant lequel viendra la naissance d’un futur crack, Mid Dancer, élevé par Gaëtan Gilles en son Haras du Patis (près de Mouliherne dans le Maine et Loire). Pour l’anecdote, un mois plus tard, notre éleveur angevin enregistre la victoire d’un autre de ses élèves (associé à la succession de Jules Ouaki), Chichicastenango (Smadoun), lauréat du Prix Lupin puis du Grand Prix de Paris.
 
Des origines de plat pour un champion d’obstacles
Mid Dancer est un fils de Midyan (un flyer) lequel est lui-même un fils de Miswaki donc petit-fils de Mr Prospector. Sa mère, Dancer Lady, est une des rares filles de Pink (qui a eu des problèmes de fertilité), un fils de Northern Dancer et de Pink Valley (Never Bend), une des sœurs de Green Dancer.
Dancer Lady (née en 1991) a gagné deux courses en plat à 3 ans (à Pornichet à réclamer et à Chateaubriant en juillet 1994) pour Gaëtan Gilles qui l’avait confié à Dominique Sepulchre. Mid Dancer est son 6ème foal. 
 
Notes
-Elevée par la Société Aland (Chambure-Head), Smala (Antheus) la mère de Chichicastenango, avait été achetée foal en 1993 par Philippe Demercastel (pour Mme Béatrice Brunet) pour 11.000 F. La sœur de Chichicastenango, Smala Tica, restera dans le giron des trois associés (Gilles-Ouaki –Brunet). En pension chez Eric Libaud, elle gagnera deux Listed, le Grand Prix de Lyon et le Prix Urban Sea.
 
-C’est lors de sa seconde saison de monte que Chichicastenango deviendra le père de Vision d’Etat, élevé par Gaëtan Gilles et propriété de son entraîneur Eric Libaud, associé à Jacques Détré.
 
-La succession de Jules Ouaki avait été, par ailleurs, le propriétaire d’un certain Rose Or No, acheté à son éleveur Gaëtan Gilles et entraîné par Philippe Demercastel qui lui a fait gagner la Grande Course de Haies d’Auteuil 1991, entre autres.
 
Mid Dancer, vainqueur de ses 17 premières sorties en France.
Après l’avoir retiré des ventes de yearlings, Gaëtan Gilles va le garder, le castrer (en mai 2003) et le remettre au pré. C’est en septembre de ses 3 ans (2004) que le fils de Midyan débutera victorieusement en haies à Compiègne. Il porte les couleurs de son éleveur qui l’avait placé à Maisons-Laffitte chez Marie-Laetitia Mortier.
Suite à cette première sortie victorieuse (laissant son dauphin à 10 longueurs), Gaëtan Gilles reçoit quelques propositions et c’est ainsi qu’il sera vendu à l’amiable à l’irlandais Sean Mulryan qui va l’envoyer dans les Charentes-Maritimes chez Arnaud-Chaillé-Chaillé. Il y restera jusqu’à la fin du printemps 2009, époque où il rejoint l’effectif de Christophe Aubert sur le centre d’entraînement de Chantilly.
 
Mid Dancer restera invaincu en France, entre le 5 septembre 2004 (ses débuts) et le 27 mai 2007 (Grand Steeple-Chase de Paris), après dix-sept sorties alternant les haies et le steeple. C’est le 14 octobre 2007 qu’il est défait pour la première fois par Kasbah Bliss qui le devance dans le Prix Carmarthen, préparatoire au Prix La Haye Jousselin qu’il remportera.
 
 
Mid Dancer et Loïc Stecher aux 48h de l'obstacle en novembre 2017. Le champion participait à la Grande Parade organisée par Au-Delà des Pistes
 
 
Six participations au Grand Steeple-Chase de Paris et six podiums
C’est en 2007, à l’âge de 6 ans, que le charentais lui fait gagner son premier Grand Steeple qui sera suivi de deux autres succès (2011 et 2012), l’œuvre de son entraîneur Christo Aubert. Six podiums, tel est son palmarès dans le Grand Steeple : 2008, troisième de Princesse d’Anjou, 2009, second de Remember Rose et 2013, troisième de Bel La Vie.
En 2007, il est le neuvième vainqueur du Grand Steeple à faire le doublé à l’automne en enlevant le Prix La Haye Jousselin. Avant lui, il y avait eu notamment Meli Melo, Haroué (frère de Hyères III), Huron, Katko, Al Capone II, Princesse d’Anjou (l’année précédente). Après lui, il y aura Remember Rose et Milord Thomas en attendant peut-être On The Go.
 
En juin 2006 à 5 ans, Mid Dancer avait accroché à son palmarès, la Grande Course de Haies d’Auteuil. Le doublé avec le Grand Steeple n’avait été réalisé avant lui que par Ubu III, Loreto (à 5 ans d’intervalle) et Blagueur II (1910-1911).
 
A 12 ans, sa carrière sur la piste s’arrêtait, c’était il y a 5 ans.
C’est en terminant sur le podium du Grand Steeple-Chase de Paris (19 mai 2013) que la carrière de notre champion s’est arrêtée. Ce jour-là, il n’est devancé que par deux jeunes de 7 ans, Bel La Vie et Shannon Rock. Lui avait 12 ans et un sacré palmarès : 25 victoires (16 Groupes). Il n’est jamais tombé et une seule fois, il n’a pas fini un parcours, celui du Prix La Haye-Jousselin 2009 quant il éjecte son partenaire, Jacques Ricou, après une faute au rail-ditch. Par ailleurs, notons, deux sorties outre-manche….(Cheltenham dans l’Arkle Chase et Carlisle).
Le théâtre de ses victoires a eu pour cadre, Compiègne, Enghien, Cholet (un an après ses débuts), Strasbourg et Auteuil, son jardin du 13 novembre 2005 au 19 mai 2013 sans discontinuer.
 
Notes
Mid Dancer a enlevé son 3ème Grand Steeple à l’âge de 11 ans. Il rejoint les vainqueurs du même âge, Mandarin, Portmore et Congress.
 
Quo Vadis avait participé pour la septième et dernière fois au Grand Steeple-Chase de Paris en 1961. Il avait 14 ans. Il avait été second à 11 ans devançant un autre «vieux», Diamant de Bourgogne.
Le pensionnaire de Gilles Chaignon, Urga, avait participé à l’édition 2004 à 13 ans. Les deux années précédentes, il avait terminé deux fois au troisième rang (de El Paso et de Line Marine).

On en parle dans l'article