Aujourd'hui : Doncaster
January Sale
Cheltenham - le 25/01/2020
January Sale
Newmarket - du 30/01/2020 au 31/01/2020
February Sale
Kill - du 04/02/2020 au 06/02/2020
February Sale

Jérôme Delaunay, un jeune dresseur très expérimenté.

25/10/2018 - Focus débourreurs
 Après 4 années passées en association avec son presque voisin Alban Chevalier du Fau, Jérôme Delaunay s'est lancé à son propre compte dans son écurie de débourrage, pré-entraînement mais aussi dressage sur l'obstacle. Il explique sa démarche au sein du Haras de la Courlais, à 2 pas d'Angers.

 

 Voici 10 ans, un jeune couple investit dans une ferme à Saint-Clément de la Place. Il y a tout à faire mais l'emplacement est idéal, en pleine campagne mais à 10 minutes d'Angers, dans une zone non seulement agréable à vivre mais très active en terme hippique. Rapidement, chacun prend son rôle et aujourd'hui les missions sont clairement déterminées. Madame s'occupe de l'élevage, Monsieur fait le débourrage. Madame, c'est Ophélie, issue du monde du cheval, née à Laval, dont la soeur s'occupe d'ailleurs d'un haras de trotteur. Elle a à sa charge le Haras de la Courlais, qui s'étend aujourd'hui sur 60 hectares et doté de 45 boxes et stalles, avec la jumenterie personnelle et celle de la clientèle, plus les poulains, les chevaux de repos en pension, et enfin les 3 étalons. Pour 2019, Secret Singer et Alianthus seront rejoints par le débutant Non Rien de Rien, qui prendra la place de Crossharbour, parti en Irlande.

 

 

 Monsieur, c'est Jérôme. Ce natif de Bécon-les-Granits, à quelques kilomètres de Saint-Clément de la Place où il vit aujourd'hui, il a développé, en parallèle du haras, une écurie de débourrage et pré-entraînement, avec la particularité de dressage sur les obstacles. Jérome Delaunay ne manque ni d'équipement ni n'expérience. Bon cavalier, il a travaillé dans plusieurs écuries dont celle de Philippe Peltier, un maître de l'éducation sur les obstacles. Après avoir tracé sa piste de 1050 m en sable, assez vallonnée, Jérome Delaunay a construit au milieu un manège type havrincourt, ainsi que des obstacles de haies, de steeple et de cross. Le dressage commence toutefois dans l'écurie elle-même, à côté de laquelle sont installés le rond de débourrage et une carrière où sont disposés des petits obstacles mobiles, sans ailes, pour apprendre la franchise ! Ils sont 3 cavaliers à cheval, tandis qu'une personne est dédiée au débourrage lui-même dans le rond. Notons également le marcheur couvert.

 


Jérôme Delaunay

 

Pour l'instant, les boxes de l'écurie de Jérôme Delaunay et ceux de l'élevage sont répartis dans différents corps de ferme du haras. Mais dans quelques mois, les choses vont changer car un grand bâtiment photovoltaïque de 42mx24m uniquement dédié à l'élevage, doté de tous les équipements nécessaires (boxes de poulinages, salle de monte, barre de gyneco, étalons, etc...) va sortir de terre à 800 m à vol d'oiseau. Ce bâtiment qui va permettre de mettre une distance plus grande entre les boxes d'élevage et de débourrage est prévu en janvier 2019, au début d'une année qui sera un cap pour Ophélie et Jérôme Delaunay. En effet, quatre ans après s'être associé avec Alban Chevalier du Fau, un presque voisin, au sein d'ACF Equine, Jérôme Delaunay a décidé de reprendre son autonomie et de relancer sa propre écurie.


On en parle dans l'article