Aujourd'hui : Cheltenham
Cheltenham December Sale

Blasimon, petit, méprisé, mais sacrément bon !

26/10/2018 - Focus divers
 Racheté deux fois pour 3000 € aux ventes Arqana et Osarus, le petit Blasimon, élève de Christophe Jouandou près de Bordeaux et né strictement pour le plat, se retrouve gagnant de Listed à Auteuil après avoir changé de vie lors de son passage aux Show Lumet. Source ECSSO.


Blasimon, monté par Gaëtan Masure (photo APRH)

 

Ca vous change un cheval. En 2016, afin de boucler ses inscriptions pour son Show de la fin juin, où les chevaux sont présentés en public sur les obstacles, David Lumet se rend fin avril à La Teste où se déroule la vente Breeze Up, au cas où il trouverait un beau modèle un peu tardif qui pourrait correspondre mieux à son sport qu'aux exercices de pur précocité. Bref, un sujet hors sujet. Mais rien ne se passe comme prévu et il repart avec un petit cheval né uniquement pour le plat, fils du sprinter allemand Soave et d'une souche maternelle de Lady O'Reilly en perte de vitesse sous les 2 premières mères. La mère a gagné au Lion d'Angers mais ses 2 premiers produits n'ont rien donné. Pour la 2ème fois, l'élève de Christophe Jouandou est resté sur le carreau...pour 3000 € ! Pour la même somme minimale, le créateur du Haras de Galouin ravale son poulain après avoir l'avoir ainsi ramené de Deauville en novembre 2015. Mais à Bécon-les-Granits, tout s'arrange. David Lumet crée une association comprenant lui-même, Dominique Le Breton, l'Elevage du Cellier et François Nicolle qui prend par conséquent le poulain (encore entier à l'époque, à l'entraînement).

 


Christophe Jouandou
 

 

Blasimon est petit et pas fait pour Auteuil. Mais il est doué et costaud. A 3 ans, il débute au bas de l'échelle et brise la glace sur les haies de Hyères lors de sa 4ème sortie. Ensuite, il grimpe les échelons et enchaîne Nîmes, Angers, Compiègne, Nantes. Les haies d'Auteuil, c'est trop dur au niveau Listed. Alors il passe en steeple. Dauphin de son compagnon d'entraînement Eddy de Balme dans le Prix Bayonnet pour sa 1ère tentative, il s'impose le 25 octobre dans le Prix Triquerville, à nouveau associé à Gaëtan Masure, dans le Prix Triquerville, offrant sa 1ère Listed à son éleveur Christophe Jouandou. Il devance cette fois un autre pensionnaire de François Nicolle, Royale Pagaille, lui aussi débourré par David Lumet avant sa vente à Patrick Papot.