Doncaster - du 24/04/2019 au 25/04/2019
Breeze Up Sale
Cheltenham - le 26/04/2019
Cheltenham April Sale
RDA Building, Canterbury Agricultural Park - le 29/04/2019
South Island Sale
Punchestown - le 02/05/2019
Punchestown Sale
Newmarket - du 02/05/2019 au 03/05/2019
Guineas Breeze-Up Sale & Horses in Training Sale
Château-Gontier - le 04/05/2019
Point to Point : la course aux clochers

Au coeur de l'Histoire : comment Claiborne Farm a révolutionné le galop mondial (2/2)

10/02/2019 - Grands destins
  Dans l'édition précédente de "Au coeur de l'Histoire", on vous avait présenté le destin incroyable de la famille Hancock et de Claiborne Farm, dont l'influence sur le galop mondial est immense. Dans ce deuxième volet, nous allons nous intéresser à l'âge d'or de Claiborne Farm, qui commence en 1972 et qui ne s'est toujours pas fini. Le début de l'histoire vous avait impressionné? Et bien accrochez-vous, car le meilleur reste à venir pour l'élevage du Kentucky. FRANCE SIRE vous explique ça tout de suite.   
 

Nasrullah, un autre joyau made in Claiborne Farm.
 
 
En 1972 donc, "Bull" Hancock décède, et c'est alors son fils, Seth, qui reprend les affaires en main. Pour rappel, "Bull" Hancock, c'est l'homme de Princequillo, et surtout de Nijinski. Toutefois, on a volontairement omis dans le premier épisode de vous parler de l'autre champion qui marque vraiment un tournant dans l'histoire de Claiborne Farm. Pour ça, il faut revenir au  début des années 1950. Désormais fort d'une grande expérience avec les étalons, "Bull" attaque les années 1950 avec une nouvelle recrue de choix, Nasrullah. Le fils de Nearco, élevé en Irlande par le grand-père du prince Karim Aga Khan, est né d'une mère par...Blenheim! Rappelez-vous en, c'est un des premiers étalons stars de Claiborne Farm. Cela montre bien l'influence de l'entité d'élevage dans le monde du plat. Nasrullah effectue une carrière au plus haut niveau, gagnant notamment les Champion Stakes en 1943. Suite à cela, il rentre au haras à Browstown Stud, dans son Irlande natale, où il efffectuera la monte jusqu'en 1950. Sa descendance s'illustre rapidement sur les pistes, avec des chevaux comme Nathoo, gagnant de l'Irish Derby, ou encore la championne Musidora, gagnante des 1000 Guinées et des Irish Oaks. Un étalon pareil, cela attire forcément l'oeil éclairé de Arthur Hancock Jr., qui l'achète donc en 1950 pour la coquette somme de 370 000 dollars. Nasrullah va vite lui rendre la politesse, puisqu'en neuf années de monte à Claiborne Farm, il est cinq fois tête de liste, et donne naissance notamment au champion Bold Ruler. Pour l'anecdote, ce dernier est né en 1954, la même nuit que Round Table, le meilleur fils de Princequillo. Bold Ruler a la particularité, outre d'être un champion en piste, d'être à ce jour le cheval qui a été le plus grand nombre de fois tête de liste aux Etats-Unis au XXème siècle, avec 8 titres. De nos jours, le fils de Nasrullah est plus connu pour être le père d'une des légendes du galop mondial, le grand Secretariat, dont on vous parlera un peu plus tard.
 
 
Bold Ruler, père du légendaire Secretariat.
 
 
 
Revenons maintenant en 1972. Seth Hancock, fils de "Bull" reprend les rennes du haras familial. Déjà fort d'un succès incroyable, c'est pourtant sous le règne de Seth Hancock que Claiborne Farm va définitivement rentrer dans la légende des courses mondiales. Bien que la famille Hancock préfère voir courir ses yearlings plutôt que de les vendre, Seth va remettre les pensionnaires de Claiborne Farm sur les rings. Dès sa première année par exemple, il vend à Keeneland une certaine Ivanjica, bien connue en France pour avoir remporter le prix de l'Arc de Triomphe 1976, pour Alec Head et Jacques Wertheimer. Bien que descendant d'une famille désormais immensément respectée dans le monde hippique américain, Seth a besoin comme tout le monde de faire ses preuves. Dès son arrivée en 1972, il bénéficie d'un énorme coup de boost grâce au cheval que l'on surnomme désormais "Big Red", notre fameux Secretariat, qui a alors deux ans. Champion incontesté de sa génération, le fils de Bold Ruler entrera à tout jamais dans l'histoire en 1973, lorsqu'il remporte la Triple Couronne en battant tous les records de temps alors établis. Il est en est d'ailleurs toujours le détenteur, et est toujours considéré par beaucoup comme le meilleur cheval de tous les temps. 
 

Secretariat est l'une des légendes du monde moderne des courses.
 
 
Après avoir sorti Secretariat, on se dit que Claiborne Farm ne peut pas faire mieux. Vous l'avez deviné, c'est faux car dans les années 1970 et 1980, les étalons de Claiborne vont prendre une autre dimension. Le premier dont on va parler, c'est Mr. Prospector, surnommé "Mr.P". Ce modeste compétiteur va se révéler exceptionnel au haras, et son nom est aujourd'hui présent dans le pedigree de quasiment tous les chevaux de la race pur-sang. Père de 47 vainqueurs de Gr.1, il s'avèrera être un fabuleux père d'étalons. Ses descendants sont Kimgmambo, Smart Strike, Machiavellian, Gone West et autres Miswaki et Seeking The Gold. Autant vous dire que l'influence de "Mr.P" sur le galop mondial ne peut être mesurée. De plus, il fut aussi un excellent père de mère, avec des sujets comme Denebola, ou encore la grand-mère d'un énième étalon star, Tapit
 
 
Mr. Prospector, un extraordinaire père de pères.
 
 
En 1977, deux chevaux naissent aux Etats-Unis. Le premier, c'est Nureyev. Ce fils de Northern Dancer fait partie du lot de Claiborne Farm qui part à Keeneland en 1998, et il est vendu 1,3 millions de dollars. Le cheval, entraîné par le maître François Boutin et propriété de la famille Niarchos, débute victorieusement directement dans le prix Thomas Bryon (gr.III). A trois ans, il gagne les 2000 Guinées, avant d'être rétrogradé à la dernière place pour avoir gêné ses adversaires. Des problèmes de santé l'empêchent de participer au Derby d'Epsom, et il est syndiqué pour 14 millions de dollars, et s'installe dans son pays d'origine, a Walmac Farm. Il deviendra un étalon extraordinaire, produisant 135 "stakes winner", parmi lesquels Miesque, Peintre Célèbre ou encore Spinning World. Il est aussi le père de la mère de Bago et Maxios, Moonlight's Box.
 
 

Nureyev, ancêtre de la plus belle famille Niarchos.
 
Le second qui naît en 1977 est Danzig, un autre fils de Northern Dancer. Après une modeste carrière de courses, lui qui n'est même pas gagnant de Groupe, entre étalon à Claiborne Farm. Le pari est fou, car un étalon qui n'est pas black-type pourrait rebuter pas mal de monde. Une fois de plus, c'est un coup de génie de la part de la famille Hancock. Il est à l'origine de 192 "stakes winner", une quarantaine de gagnants de Groupe I, et est surtout l'un des meilleurs continuateurs de race au monde avec Sadler's Wells, un autre fils de Northern Dancer, dont la mère a d'ailleurs été élevée à Claiborne Farm. Danzig est quant à lui, le père d'un autre chef de race actuel, Danehill. Ce dernier est le géniteur de champions comme Rock Of Gibraltar, Duke Of Marmalade ou encore Banks Hill. Il est surtout le père des mères de Frankel et Danedream. Les fils de Danehill que sont Fastnet Rock, Dansili, ou encore Redoute's Choice, continuent de répandre l'influence de Claiborne Farm à travers le monde.
 
 
 
Danzig, père du galop mondial actuel.
 
Le nom de Hancock vous est désormais familier, et on ne pouvait pas vous laisser passer à côté d'une telle histoire. Aujourd'hui, Claiborne Farm est dirigé par Walker Hancock, le petit dernier de la famille, fils de Seth. Le haras compte actuellement des étalons comme Blame, seul cheval à avoir battu la crack Zenyatta, dans le Breeder's Cup Classic, ou encore War Front. Ce dernier, qui est la nouvelle star mondiale de Claiborne, est un rejeton de...Danzig! Le futur est brillant pour le haras Hancock, et ils semblent bien parti pour un autre siècle de succès. Quoi qu'il arrive, leur influence est déjà gravée dans l'Histoire, car sans eux, leurs coups de génies, et leur passion du cheval, le paysage mondial des courses ne serait pas aussi beau qu'il l'est aujourd'hui...