Aujourd'hui : Kill
December National Hunt Sale
Demain : Cheltenham
Cheltenham December Sale

Aintree Sale: Tirwanako prêt à conquérir l'Angleterre

05/04/2019 - Focus divers
 En marge du grand festival d'Aintree, se déroulait hier soir la Aintree Sale, une vente de chevaux à l'entraînement. Les deux top-prices sont pour des nés et élevés FR, avec 440 000 £ pour un fils de No Risk At All, et 280 000£ pour un fils de...Tirwanako ! Nommé Adrimel, il est passé par le Chaser Day de Paray Le Monial à deux ans en 2017. Son père, bien que trop peu connu, connaît un taux de réussite exceptionnel, et beaucoup à offrir à l'élevage français...

 

Tirwanako, un cheval magnifique et qui produit bien !

 

La Aintree Sale est toujours remplie de talents. C'est ici par exemple que le champion Samcro, gagnant du Novices Hurdle (Gr.1), avait été acheté. Cette année encore, il y a eu de beaux lots. Dès l'ouverture, Philip Kirby a mis 170 000 £ pour s'attacher les services du très bon Don Poli, qui défendra du coup son nouvel entraîneur dans le Grand National samedi. Le top-price de 440 000£, record historique de la vente, est à l'actif d'un FR. Papa Tango Charly, un fils de No Risk At All élevé par Roger Yves Simon, venait de remporter brillamment un Point To Point pour ses débuts. Il a été acheté par Jonjo O'Neill.

Le top-price par No Risk At All de la Aintree Sale. 440 000 £ ! (via Goffs Uk)

 

Celui qui retient l'attention, c'est Adrimel, lui aussi vainqueur pour ses débuts. Adjugé 280 000 £ à Ed Bailey, ce 4 ans est passé par le Chaser Day en 2017 où il avait beaucoup attiré l'attention, terminant 3ème dans la catégorie des deux ans. Présenté par Etienne Raquin, c'est un fils du trop peu connu Tirwanako. Fils de Sin Kiang, ce guerrier des pistes, placé de Listed à 3 ans, et gagnant de Listed à 5 ans devant Lord Du Sud, connaît pourtant une grande réussite, même si ses produits en âge de courir sont peu nombreux. Elevé par Gabriel Descours, Adrimel n'a pas grand-chose du côté de sa mère. Il est pourtant dôté d'un modèle impressionnant, propre aux rejetons de Tirwanako. Entré au haras en 2008, Tirwanako n'a jamais connu de succès, à une époque où l'élevage obstacle ignorait encore un peu les bienfaits que les chevaux de plat pouvaient apporter aux souches d'obstacles. Le cheval n'a que très peu sailli, jusqu'à 2017 et 2018, où il a couvert plus de 70 juments en deux ans, au Haras de la Clayette.

 

Adrimel a beaucoup plu aux différents acheteurs hier.

 

En 2016, Etienne Raquin, fraîchement installé au Haras de la Clayette en Saône Et Loire, voit un certain potentiel en ce cheval. En effet, ses produits présentent des modèles à couper le souffle, et s'attache les services du grand cheval noir. Ces rares produits, en plus d'être beaux, sont bons ! On peut citer Aloomomo ou encore Aldopicgros, qui ont très bien réussi en Angleterre, ou encore Lena Wood en France, tout cela avec une jumenterie pas très flatteuse. On peut parler d'un améliorateur, car tous ses produits se vendent très bien ! En effet, en 2013, Aloomomo avait été vendu 80 000 euros à Highflyer Bloostock, et Aldopicgros 105 000 £ ! Ses rejetons réussissent très bien aux concours de modèles et allures, puisqu'en 2015, Gabynako s'est classé 2ème de la section foal au Chaser Day, avant d'être vendu en Irlande. Adrimel fut 3ème des 2 ans en 2017 au même concours. 

Adrimel à deux ans au Chaser Day, présenté par Etienne Raquin.

 

Etienne Raquin avait tout de suite été conquis par le modèle du poulain comme il nous l'a confié: "Je l'ai acheté foal à son éleveur. Il avait vraiment un modèle impressionnant. Tirwanako est globalement sous-côté. Une telle réussite avec si peu de produits, c'est incroyable. Je l'ai récupérer sur les conseils de Jean-Marie Caillier du Haras de Palinges. Le cheval est grand, apporte de la force à ses produits, qui tapent dans l'oeil de tout le monde. Ces deux dernières années, il a sailli de meilleures juments. J'espère que cela va continuer, et que Adrimel va montrer de quoi il est capable, et devenir une belle tête d'affiche pour son père. "

 

Voici le passage d'Adrimel au Chaser Day en 2017. Il avait finit 3ème de sa catégorie.

 

En effet, Tirwanako a désormais sailli de belles origines. Par exemple, il aura un foal cette année par Fautine World, une soeur de Latran, placée de Groupes, et mère des excellents Laterano et Laterana, qui court d'ailleurs un Gr.3 à Auteuil demain. Tirwanako aura aussi un foal par Ragmarine, de la famille du gagnant de Gr.1 Marasonnien. Globalement, les juments du haras de la Clayette font envie ! Il a Four Green, la mère de François qui a été acheté 210 000 euros à la vente d'Automne ARQANA 2018. Il a aussi une propre soeur d'Oeil Du Maitre (Grande Course de Haies d'Auteuil Gr.1), qui a pouliné de Castle Du Berlais, et aussi une soeur du gagnant de Groupe Cat Tiger, aussi nièce de Vision d'Etat. Si Tirwanako saillit de telles juments, nul doute que la suite s'annonce belle ! En tous cas on suivra Adrimel de très près. 

 

Fautine World, la tante de Laterano et Laterana, aura un produit de Tirwanako cette année.