Goodwood - le 31/07/2019
The Goodwood Sale
Le Pin au Haras - le 31/07/2019
National de l'obstacle

Retour classique en vue pour l'Aga Khan !

23/04/2019 - Focus divers
 Elles s'appellent Dariyza et Siyarafina, et sont l'éclaircie au milieu du brouillard pour le prince Karim Aga Khan. Même s'il faut relativiser, la fameuse casaque verte aux épaulettes a connu une période de disette ces dernières années, gagnant beaucoup moins de Gr.1 avec la génération "classique", les 3 ans. Cependant, le vert et rouge semble de retour à la mode, et avec des souches bien maison...et çà fait plaisir ! 

 

Siyarafina, l'éclair de classe au milieu de la grisaille Parisienne (APRH)

 

Le dernier Gr.1 gagné par un 3 ans Aga Khan, c'était en 2017, quand Shakeel enlevait d'un nez le Grand Prix De Paris. Cela ne remonte pas à si loin que ça, et pourtant, on a l'impression que cela faisait une éternité que les verts et rouges n'avaient pas crevé l'écran...jusqu'à hier à Longchamp. Fallait-il que ce soit Pâques pour qu'un miracle arrive en terre Parisienne, on ne le sait pas, mais les deux pouliches qu'on a vu ne sont certainement pas un exploit d'un jour. 

 

Dariyza a débuté comme une crack dans l'important prix de Chaillot (APRH)

 

Plus que le renouveau des flèches Aga Khan, c'est aussi une leçon d'élevage qui nous a été donnée, avec un savant mélange entre les plus belles souches du prince, et des étalons qui n'ont rien à voir avec son élevage. La première, Dariyza, est une fille de Dawn Approach, jeune étalon de Darley et miler d'exception. Quant à la mère, c'est une Aga Khan pur jus, Daryakana. Cette championne avait gagné le Hong Kong Vase en refaisant le champ de course, tout comme l'a fait sa fille ce lundi. Daryakana est elle-même une fille de Daryaba, gagnante du Diane en 1999, de la souche du formidable Darsi, et de Darkara, la mère d'un certain Almanzor. Au haras, Daryakana a bien produit, donnant naissance à Dariyan, gagnant de Gr.1 et étalon pour son propriétaire. Elle a peut-être avec Dariyza une nouvelle championne, car Christophe Soumillon n'en a dit que du bien, et la voit briller sur 2000m voir 2400m...

 

Daryakana gagne le Hong Kong Vase en 2009. Elle s'est avérée très bonne au Haras. 

 

L'autre impression du jour, Siyarafina, renvoie à un autre tournant de l'élevage Aga Khan, l'achat de l'effectif Lagardère et de Linamix. En effet, Siyarafina est une petite fille de Sichilla, une soeur par Danehill de l'éternel Slickly, fils du grand Linamix. Sichilla est d'ailleurs la mère de Siyouma (2 vict. de Gr.1) et surtout de Siyouni, dernier gagnant de Gr.1 à 2 ans de l'Aga Khan, et étalon phare de l'élevage du Prince. Comme Siyouni, Siyarafina est une fille de l'excellent mais sous-côté Pivotal. Ce sprinter à la carrure imposante et à la robe alezane qui déplaisait aux éleveurs, s'est affirmé comme l'un des meilleurs étalons européens, avec 30 gagnants individuels de Gr.1 ! Il va peut-être en ajouter un autre avec Siyarafina, qui se dirige tout droit vers la poule, et que son entourage ose déjà comparer à une certaine Zarkava...Cà promet !

 

Christophe Soumillon caresse sa nouvelle championne, Siyarafina. (APRH)

 

Revivez la victoire de Siyarafina hier. Attention ça décoiffe !

 

Au-delà de cette réussite dans les croisements, c'est un plaisir de revoir l'Aga Khan sortir des chevaux avec une telle classe. Si les Shakeel et autre Zarak sont gagnants de Gr.1 ces dernières années, on n'avait pas vu une telle classe en piste depuis quelques temps. Il faut remonter à des juments comme Valyra (prix de Diane 2012), Zarkava (2008) et peut-être plus récemment Ervedya pour retrouver des classiques Aga Khan qui faisaient bailler. C'est aussi une grande satisfaction quand on sait que le Prince est aussi une formidable vitrine des courses françaises, qui s'investit sous de nombreuses formes, comme le démontre encore la donation d'une saillie gratuite de Dariyan pour la tombola du Point To Point de Château Gontier. On espère donc que ces deux juments vont ramener définitivement les Aga Khan sur le toit de la France, voir de l'Europe, car qu'on se le disent, des classiques sans la casaque princière, çà a quand même un peu moins de gueule...!

 

L'équipe Aga Khan rêve d'une nouvelle Zarkava...peut-être cette année?? (APRH)


On en parle dans l'article