Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Elevage
Aujourd'hui : Timonium, Maryland
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Demain : Kill
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

L'hommage à Ruby Walsh, le "Lionel Messi" des jockeys

02/05/2019 - Focus divers
C'est une page qui se tourne, et même plus, un livre qui se ferme dans l'histoire des courses. Le célèbre jockey Ruby Walsh a annoncé sa retraite après un nouveau Gr.1 dans l'Irish Gold Cup avec Kemboy. Retour sur la carrière d'une légende des courses, qui aura connu toutes les émotions, et qui les aura aussi fait vivre à ses fans, à commencer par nous. 

 

Ruby Walsh quitte les pistes sur une nouvelle grande victoire...

 

Il va fêter ses 40 ans le 14 mai prochain, et a déjà souffler les bougies de 20 années de carrière, et quelle carrière ! Ruby Walsh est un irlandais pure souche, né dans le comté de Kildare, une terre de pur-sangs. Le jeune homme ne pourra bien évidemment pas échapper au virus des courses, d'autant que son père Ted Walsh est un jockey qui connaît de belles années alors. C'est d'ailleurs en 1979, l'année où nait son petit Rupert, Ruby pour les intimes, qu'il remporte un de ses pus beaux succès dans le Queen Mother Champion Chase, avec Hilly Way. Sans minimiser sa carrière, on peut raisonnablement penser que le plus bel exploit de Ted est celui d'avoir donné naissance au plus grand jockey d'obstacle de l'histoire...

 

A seulement 20 ans, Ruby Walsh remporte le Grand National sur Papillon, pour son père Ted.

 

Comme tout bon jockey d'obstacle, Ruby débute sa carrière dans le rang des amateurs, décrochant 2 titres de champions irlandais en 1997 et 1998, alors qu'il n'a même pas 20 ans ! Passé professionnel, il décrochera en 2000 ce qui reste selon lui son plus beau moment de jockey, le Grand National d'Aintree pour son père, en selle sur Papillon. Un moment historique d'autant plus que c'était la première fois que Ruby se mettait en selle dans ce monument des courses anglaises ! Loin de vouloir s'arrêter là, le duo familial remporte le pendant Irlandais à Fairyhouse la même année avec Commanche Court. Ruby est alors lancé vers des sommets qu'il ne quittera quasiment jamais, montant les plus grands champions du 21e siècle Outre-Manche... mais pas que ! Parmi son palmarès immense, riche de 212 Gr.1, Ruby peut se targuer d'avoir décrocher 9 succès au plus haut niveau hors de ses terrains de chasse Anglo-Irlandais. Il a remporté 5 Gr.1 chez nous, dont 3 avec le crack presque blanc Thousand Stars, mais aussi le Grand National Australien en 2015 avec Bashboy, le Grand National Américain en 2016 avec Rawnaq, et le célèbre Nakayama Grand Jump au Pays du Soleil Levant, avec BlackStairmountain en 2013 ! L'international, ça ne fait pas peur à Ruby !

 

Le formidable Grand National de Papillon en 2000.

 

Des victoires à l'international, comme le Grand National Australien avec Bashboy..

 

Parlons maintenant des champions de Ruby. Associé tout au long de sa carrière aux plus grandes gloires du maître Paul Nicholls, puis à celles de Willie Mullins, notre néo-retraité peut se targuer d'avoir monter à peu près tout ce qu'il se faisait de mieux au cours de sa carrière. On ne les citera pas tous, de peur de vous perdre avec les noms mais on ne va quand même pas se gâcher le plaisir de s'en remémorer quelques-uns...On commencera avec celui qui restera dans nos têtes des années encore, le formidable Kauto Star, avec qui il remportera pas moins de 14 Gr.1, dont 5 King George V Chase, et 2 Gold Cup de Cheltenham. Ruby fut aussi le jockey de l'historique Hurricane Fly, longtemps détenteur du record de victoires de Gr.1, 22, avant de se faire chiper sa place par Winx cette année...On citera aussi Big Buck's, gagnant de 4 World Hurdle de suite, ou encore Quevega, avec qui Ruby réalisera un sextuplé dans le Mare's Hurdle à Cheltenham...sans oublier Denman, Faugheen, Douvan, Footpad, Zarkandar, Master Minded, Un De Sceaux, Annie Power....La liste est longue ! 

 

Ruby Walsh et son immense champion Kauto Star. 2 légendes en photo !

 

Ici acclamé par la foule après le 22ème Gr.1 de Hurricane Fly.

 

La carrière de Ruby, est faite de records bien évidemment ! Il est tout d'abord détenteur de plus de 2500 succès, et recordman de succès au festival de Cheltenham, avec 59 victoires, dont encore un Gr.1 cette année avec Klassical Dream. Il a été 11 fois tête de liste à Cheltenham, et 12 fois cravache d'or en obstacle en Irlande. Il a été nommé 3 fois jockey international de l'année, récompensé par le fameux Lester Award, décerné à d'autre légendes comme Pat Eddery, Lester Piggot, Frankie Dettori, ou encore AP Mc Coy. Il fallait d'ailleurs entendre l'hommage rendu à Ruby Walsh par l'autre meilleur jockey d'obstacle de tous les temps : "Ruby est aux courses ce que Lionel Messi est au football. Il a çà dans le sang, et il ne faudrait pas tenter d'apprendre çà à vos enfants, car ce talent est tout simplement naturel chez lui...C'est un immense jockey." La messe est dite, et le chevalier Ruby Walsh a été adoubé par le roi McCoy. Tout deux ont leur place au Panthéon de l'histoire des courses mondiales. 

 

Ruby Walsh, c'était surtout la rage de vaincre..

Mais aussi de sacrées chutes, comme ici avec Annie power en 2015 à Cheltenham..

 

La carrière de Ruby Walsh est aussi incroyable qu'elle a été dramatique...Victime de nombreuses chutes, notre champion s'est cassé à peu près tous les os existant dans un corps humain...Une jambe cassée à Pardubice en 1999, 2 fractures de la hanche, du poignet...On ne peut plus les compter ! Ces chutes l'auront éloigné de longs mois des champs de courses parfois..Après un accident à Cheltenham en 2008, il s'est même fait retirer la rate en urgence...L'an dernier, il avait encore fait une énorme chute avec Al Boum Photo dans le RSA Chase, avec la jambe cassée et des complications, l'obligant à rater Aintee et Cheltenham...Il était revenu très fort cette année, en gagnant avec Klassical Dream, ou encore Kemboy hier dans l'Irish Gold Cup. Ce succès a scellé son immense carrière, car Ruby en avait un peu marre de tout se casser...d'autant qu'il a désormais une famille à élever, donc finit de prendre des risques ! En plus des blessures, la légende Walsh s'est fait attaquer par les médias et les réseaux, se voyant parfois reprocher de se jeter de cheval à tort et à travers lors de chutes comme celle mémorable de Annie Power dans le World Hurdle en 2015...le jockey y répondait toujours avec humour, tournant même un désormais célèbre court-métrage, où il emmenait un de ses détracteurs de Twitter sur un pick-up à pleine vitesse, lui demandant de se jeter pour voir si c'était si facile que ça...Ah ces anglos-saxons....

Le très amusant court-métrage pour se moquer des détracteurs..

 

 

Un petit aperçu des multiples blessures....

 

 Pour un petit jeune, Ruby Walsh c'était tout simplement la grande classe, et la simplicité d'un homme au palmarès plus riche que la plupart de tous les sportifs de ce monde. Comment oublier le Grand Prix d'Automne de Thousand Stars en 2015, alors que du haut de mes 18 ans on m'avait dit : "Si t'as un billet, met le sur Ruby Walsh, c'est le meilleur ! ". A cette époque, je n'y connaissais pas grand-chose, et voir ce grand jockey venir mater les français chez eux, en montant une course fantastique, m'avait cloué le bec...Aujourd'hui, je m'y connais peut-être un peu plus, mais la passion n'a pas changée, et tout ça, c'est grâce à des gens comme Ruby Walsh, capable de scotcher n'importe quelle personne par son talent. Pour toute cette envie que tu m'a transmise, l'envie de faire ce métier, de gagner de grandes courses pour faire exulter la foule comme tu l'a si souvent fait, merci Ruby. Et surtout, bonne chance pour la suite !

 

Ruby Walsh mate David Cottin dans le Grand Prix d'Automne, avec le gris Thousand Stars (APRH).

 

Le grand jockey aura tout connu avec Willie Mullins...

 

Et aussi avec Paul Nicholls....

Il va maintenant profiter de sa famille...mais ne quittera jamais vraiment le milieu...