Aujourd'hui : Kill
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Election 2019 : PP, les candidats Paris Province pour le Galop Français s'engagent

22/10/2019 - Focus divers
 Le Syndicat PP (Paris-Province) s'est lancé dans la course à l'élection de France Galop 2019 sous la houlette de sa tête de liste Hubert Tassin avec un programme et des engagements à découvrir ci-dessous.
 
Listes d’Union des Propriétaires et Eleveurs de Pur-Sang,  AQPS, et Anglo-Arabes
 
" L’heure n’est pas aux déclarations d’intentions et aux promesses non tenues. Nos candidats s’engagent sur des propositions concrètes afin de construire une nouvelle phase de croissance durable et équilibrée.
 
Issues d’un partenariat solide entre l’Association PP et l’Association des Propriétaires Permis d’Entraîner, les listes PP fondent leur action sur un programme précis, concret, ambitieux et réaliste sur la base d’un modèle des courses françaises solide. "
 
30 propositions concrètes à retrouver ici  : www.listespp.com
 
 
 
 
Quelques exemples de ces engagements :
 
  • Un rapprochement immédiat du Trot et du Galop, et une mise en commun de moyens avec le PMU. 
La communication, le marketing, les services administratifs, l’informatique, les ressources humaines. Tout cela peut et doit être rapide. Pour cela, il faut un immeuble commun pour le siège social du Trot, du Galop et du PMU pour installer sur le long terme une culture de mise en commun. 
  • Développer l’offre numérique, qui permet de conquérir une nouvelle clientèle active et jeune.

Les parts de marché des jeux en ligne doivent se développer avec une nouvelle stratégie et en s'appuyant aussi sur les paris sportifs, le segment en croissance du secteur.  

 

 

  • Jouer dès 2020 sur internet sur l’ensemble des courses de province quel que soit l’hippodrome.
 Le chiffre d’affaire du PMU s’en trouvera conforté, et les hippodromes de province y gagneront tous en visibilité. 
  • Renforcer, la base de la pyramide par les allocations.
C’est une question de survie du Galop. Sans le maintien d’environ 10 000 chevaux de Galop à l’entraînement, l’équilibre entre le Galop et le Trot ne pourra être maintenu et le Galop ne pourra plus assurer sa part de recette. Il est indispensable de revenir sur la baisse des allocations 2019 qui a pénalisé en premier lieu les acteurs français des courses.
 
  • Rétablir la prime à l’éleveur pour les chevaux d’âge en plat comme en obstacle.
Il faut appliquer un principe simple : toute allocation perçue par un cheval génère une prime pour son éleveur.
 
 
 
 
  • Créer un médiateur des handicaps.


Le but est de pouvoir obtenir des explications sur les valeurs attribuées à ses chevaux et éventuellement en contester la réalité. 

  • Redynamiser le maillage des hippodromes de province, urbains et ruraux.
 
L’ancrage territorial des hippodromes constitue un atout majeur et une richesse du galop français. Pour cela nous reverrons les sources de financement des hippodromes de province sur la base d’un plan pluriannuel qui doit garantir une stabilité budgétaire et une visibilité pour une gestion plus efficace.
 
 
 
 
 
  • Mettre mieux en valeur les courses PMH par une politique active de diffusion des images en direct sur internet.
Notre proposition de pouvoir jouer sur internet sur l’ensemble des courses du territoire doit donner en outre une meilleure visibilité à l’ensemble des hippodromes. 
 
Inscrire dans les statuts de France Galop la répartition des allocations  Plat – Obstacle sur la base du 2/3 – 1/3 afin d’engarantir la pérennité.
 
 

"Hubert Tassin, Président des PP et Jacques Le Dantec, Président des Permis d'Entraîner ensemble lors de la présentation de nos listes d'Union sur l'hippodrome de Pompadour"