Aujourd'hui : Kill
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Big Death, la rescapée des Châtaigniers gagne à nouveau !

29/11/2019 - Focus éleveurs
Gagnante hier à Lyon La Soie, Big Death a fait briller le Haras des Châtaigniers de Clarence Signol et Xavier Brelaud. Produit 100% maison, la pouliche est une vraie rescapée, puisqu'elle ne respirait plus à sa naissance, et a été sauvé in-extremis de la mort, d'où son nom...Big Death ! 

Big Death s'impose encore, hier à Lyon La Soie.

 

Si vous travaillez dans les chevaux de courses, vous devez en avoir un peu marre d'entendre à tout bout de champ qu'il faut toujours y croire. Et bien on vous le redit encore une fois, il faut toujours y croire ! S'ils n'y avaient pas cru jusqu'au bout en avril 2016, Clarence Signol et Xavier Brelaud n'auraient jamais vécu les joies que leur procure leur pouliche de 3 ans, Big Death. La fille de leur étalon Blek a encore brillé hier dans une classe 2 sur l'hippodrome de Lyon La Soie, en gagnant la 2ème course de sa carrière de très belle manière sous la selle de Marie Velon. En 7 courses, elle compte désormais 2 succès et 5 places, une belle réussite pour cette petite jument qui n'aurait jamais dû connaître le champ de courses sans la détermination de ses éleveurs.

 

Voici Big Death foal, en 2016, dans les prés de Xavier Brelaud et Clarence Signol.

 

Ses éleveurs, se sont Xavier Brelaud et Clarence Signol, qui tiennent le Haras des Châtaigniers en Saône Et Loire. Clarence est d'ailleurs la propriétaire de Big Death, qui avait fait briller sa casaque pour la toute première fois lors de sa victoire cet été à Vichy. Le nom de Big Death, loin d'être un hasard, est un clin d'oeil à la belle histoire de cette pouliche, qu'il nous a raconté: " Big Bunny, la mère de Big Death, a eu des complications lorsqu'elle était pleine, et a pouliné prématurément. Sortie du ventre de sa mère, la pouliche ne respirait pas, et on lui a fait du bouche à bouche par les naseaux, et un massage cardiaque afin de la sauver. Elle a fini par respirer, mais a dû rester "morte" pendant 2 minutes ! Du coup, on l'a appelé Big Death...Elle a ensuite été mise sous perfusions, et a connu un développement assez difficile étant donné sa prématuration. On vend souvent des chevaux à nos amis, et quand ils sont venus dans les prés voir les yearlings, elle était encore toute petite...On a décidé de la garder, et de la mettre chez Jean-Pierre Gauvin, avec qui on travaille beaucoup. C'est assez sympathique d'être récompensé comme ça, on a passé beaucoup de temps à la remettre sur patte...Nous avons bien fait d'y croire !

 

Clarence Signol et Xavier Brelaud

 

Placée chez Jean-Pierre Gauvin, Big Death a très bien réussi, puisqu'elle n'est jamais sorti des 5 premiers, et a remporté sa 2ème course hier. Elle a même terminé 2ème de Channel, future gagnante du Diane, lors de sa 2ème sortie ! Pas immense, et assez fluette, Big Death compense avec une superbe pointe de vitesse, qu'elle a vraisemblablement hérité de sa mère comme nous l'explique Xavier: " La mère de Big Death a été l'une des premières poulinières que l'on a acheté avec Clarence. Elle devait passer en vente pour le Haras du Petit Tellier, mais on l'a acheté avant à l'amiable. J'aime beaucoup les souches allemandes, et Big Bunny avait couru de bonnes courses là-bas. Elle a même remporté les 1000 Guinées Suisses, et j'avais flashé sur la course, où elle avait passé tout le peloton en quelques foulées après un mauvais départ." Big Death est à ce jour le meilleur produit de Big Bunny, qui a une 2 ans par Sinndar à l'entraînement chez Jean-Pierre Gauvin, sur laquelle Clarence a gardé 20%. Big Bunny est d'ailleurs à nouveau pleine de Blek, et en 2020, un propre frère ou soeur de Big Death naitra en Saône Et Loire. Espérons qu'il respire ! 

Big Bunny, avec la petite Big Death en 2016


On en parle dans l'article