Goodwood - le 31/07/2019
The Goodwood Sale
Le Pin au Haras - le 31/07/2019
National de l'obstacle

Bruno et André Vagne, zen attitude en héritage

27/04/2010 - Focus éleveurs
A voir parler et évoluer Bruno Vagne, on croirait que l'être humain est calme par nature. Sans doute la sérennité qu'il affiche lui provient de quatre générations d'éleveurs qui l'ont précédé. Cela aide à comprendre la valeur du temps et de la constance dans l'effort, causes des résultats imperturbablement réguliers de ses AQPS.

Bruno Vagne n'est pourtant pas un héritier comme les autres. Difficile d'imaginer cet éleveur de la pure tradition bourbonnaise, qui fait grandir dans de vastes prairies du centre de la France des poulains AQPS au milieu des vaches charolaises, avec son costume d'as de la High Tech. Il y a encore 10 ans, il était encore plongé dans l'informatique à Clermont-Ferrand.

Puis il a changé de cap. Un sacré choc tout de même. Passer d'informaticien à la ville à agriculteur en pleine campagne, dans l'Allier, sur les terres de ses beaux-parents, au coeur d'un environnement chargé d'histoire et de sites clunisiens...

 



Mais il n'est pas tombé là comme un joueur de ping-pong sur un terrain de golf. Les bovins, c'est toute sa jeunesse, les chevaux toute sa vie. Il est né dedans. Son père André lui a transmis le virus, comme l'ont fait successivement son grand-père, Augustin Vagne, et même son arrière grand-père, Jacques Touillon. L'époque des héros, des défricheurs.

"Dans les années 50, on courait des demi-sang sur 1000 mètres ligne droite à Moulins" se souvient André Vagne. "On n'avait pas le droit de courir à Vichy, car nos chevaux soit disant étaient trop lourds et auraient fait des trous sur la piste! Tous les ans, on avait une quinzaine de 3 ans AQPS qui couraient entre-eux toute la saison. Il y avait les Vagne, les Callier, les Cyprès. On les connaissait par coeur."

C'était le temps du célébre géant Imposant, 1,80m au garrot, incontrôlable, à qui René Couétil avait fait faire une volte en pleine course dans le Grand Cross de Craon, avant de sauter le passage de la route de Segré, pour gagner quand même! Elevé par Augsutin Vagne, Imposant a même participé au Grand National de Liverpool en 1961.

 

Mikador: Le puissant Mikador, 2e du Prix Héros XII en 2008



Frère de Gabriel Vagne, lui-même père de Eric et Patrice Vagne, André Vagne raconte ses anecdotes avec délice. Mais s'il roule les "r' comme tout bon nivernais, car il avait une grande ferme à Decize dans la Nièvre, l'homme n'a vraiment pas le profil du "péoum" (paysan en morvandiot) profond, botté de caoutchouc du matin au soir, truffé comme un sanglier et doté d'une barbe aussi longue que son histoire.

André Vagne est un artiste. Sa femme peint. Lui sculpte. Fort bien. La pierre et le bois. En activité, il faisait des charolais champions de concours en série autant que des sauteurs qui s'illustraient à Paris et en province, ou en Angleterre, comme l'excellent Eudipe.

En France, l'élevage Vagne est marqué du sceau Peltier. "En 1991, j'avais un mauvais cheval de 3 ans, Amenski. Un ami m'a dit qu'il connaissait un tout jeune entraîneur débutant qui pourrait l'essayer. C'était Philippe Peltier. Ensuite, comme il a réussi à faire gagner un mauvais, il a eu les bons!" Decetia, Elione, Ismaëlle II, Imposant et Galapagos, se sont succédés chez Philippe Peltier et ont contribué à sa montée en puissance. Imposant, 2e du nom, a même été racheté par l'entraîneur après avoir débuté sa carrière chez Stéphane Kalley pour la casaque Fougedoire. "Depuis, il cherche la souche, c'est logique" poursuite Bruno. "C'est pour cela qu'il entraîne aussi Orvallée et Puligny Montrachet, de la même famille mais élevés par Guy de Villette. Bruno a continué dans cette voie, logiquement, et a vu partir chez Peltier les Or des CHamps, Mikador, Nacimo, Mi Fa Sol.

 

Oedipe: Homonyme d'Eudipe, classique français et anglais, Oedipe provient d'un souche anglo-arabe



Par chance, il n'a pas à les emmener lui-même. C'est un éleveur heureux. Il vend quasiment tous ses mâles à l'âge de foal. Il vend aussi quelques femelles et loue pour la carrière de courses celles qu'il souhaite conserver plus tard comme poulinières...

Tous les chevaux pré-cités proviennent de la même famille, celle qu'il a hérité de son père et qui descend d'une certaine Isis, laquelle a innondé de sa production toute la France de l'obstacle. Cette dernière a donné quatre femelles. La 1e Quatre Feuille H, est partie chez les Evain-Pacault avec notamment Quarté d'Or, ou plus récemment Romeo Conti. La 1e, Scarlett H, a donc fleuri chez les Vagne. La 2e Unité H, est parti chez les d'Armaillé pour donner entre autre Socrate III. La 4e est arrivé chez Jean-Louis Berger pour donner Kario de Sormain. Joli score.
D'autant plus que la souche renaît chaque année. Avec Rapide (Assessor), Bruno Vagne a encore gagné en tant qu'éleveur une course B pour femelles AQPS de 3 ans à Lignières, l'équivalent dans le centre du Prix des Guilledines dans l'Ouest. PAr ailleurs, Bruno Vagne a ouvert ses horizons vers deux autres souches qu'il a acquis, dont un anglo-arabe trouvé chez Michel Parreau-Delhote et qui lui a donné le très bon Oedipe, vainqueur de gros handicaps en Angleterre.

Son père lui avait bien dit, à Bruno, que ça menait loin, vers un travail sûr, les études d'informatique.

 

 

Decouvrir l'élevage