Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings
Le Lion d'Angers - le 05/09/2019
Show AQPS Ouest

Et bien Voilà : Denuo n'a qu'une couille !

06/04/2013 - Focus éleveurs
Avec un nom pareil, on sait d'où il vient. Voiladenuo a couvert de bonheur son éleveur propriétaire entraineur Guy Denuault, grande figure des courses de l'ouest, en gagnant le Prix Pépinvast (Gr.3) à Auteuil. Fait d'autant plus rare, il est entier, enfin en partie...

Installé à Combrée, l'ancien jockey d'obstacle devenu entraineur Guy Denuault est un personnage immanquable sur un hippodrome. Animateur de soirée, chanteur, inventeur d'expression dont la célèbre "lopette" entrée dans le langague courant, Guy Denuault est le genre de gars qui assume. Eleveur jusque là très occasionnel, il a décidé a taper du point sur la table en 2009. Il a deux produits de juments qu'il avait entrainé, pourtant sans résultat. Il nomme une fille d'Assessor "V'la Denuo" et un fils de Network "Voiladenuo". L'homme est chanceux : la 1e nommée gagne en débutant, tandis que le 2e vient de lui offrir sa 1e victoire de Groupe à Auteuil, juste après avoir enlevé une listed dans le quinté Prix Univers II.

 

 


Il est aisé de dire aujourd'hui que Voilàdenuo est tout bon en digne fils de Network, car le beau Guy a du avoir du courage pour se lancer dans l'élevage avec sa mère, Paresca. Cette dernière a couru 2 fois non-placée et n'était que l'unique fille d'une jument déjà entrainée par Guy mais seulement placée 6 fois avec à peine plus de 4000 € de gains ! En revanche, cette famille remonte à une bonne souche de Mme Van den Bröele (les "star") et Paresca est fille de Maresca Sorrento, très bon étalon d'obstacle qui a passé une journée de rêve à Auteuil en étant par ailleurs père de Farlow des Mottes (Prix Murat, Gr.2).

 


Chose très rare de nos jours, Voiladenuo se présente donc entier, avec tous ses attributs, ou presque, puisqu'il est monorchide : c'est à dire qu'il n'a qu'un seul testicule. Et c'est la raison pour laquelle il n'a jamais été castré. " A 3 ans, il n'en n'avait qu'une de descendue et il fallait l'opérer pour le castrer en allant chercher l'autre dans l'abdomen. L'opération coutait 1500 €, alors j'ai préféré attendre de savoir s'il était vraiment bon...L'automne dernier, il a gagné en plat. Je me suis dit que j'allais attendre encore puisque cela ne le dérangeait pas. Cet hiver, il a gagné à Pau et maintenant je ne veux plus l'opérer de peur qu'il n'avance plus après avoir été castré ! "


Le couille dans le coton


Guy Denuault a donc simplement répondu à des impératifs pratiques, sans penser un seul instant à fabriquer un futur étalon. Mais aujourd'hui, il devrait y réfléchir. En effet, Voilàdenuo est un fils de Network. Et il est même actuellement le seul et unique fils du si convoité pensionnaire du Haras de Cercy, père par ailleurs de Sprinter Sacré, à être gagnant de Groupe à Auteuil et toujours entier. Network est toujours bien vivant, à 16 ans, mais il n'est pas dit qu'il fabrique en série des futurs étalons potentiels. C'est ainsi que Dom Alco est mort sans successeur, Vidéo Rock avec l'unique Kap Rock et Lavirco avec le seul Bénévolo de Paban. Voilà...une considération à laquelle va sans doute réfléchir la patronne, Lilianne, détentrice des couleurs et véritable Ministre des Finances de l'entreprise familiale.

 

Network



En tout cas, la famille maternelle, endormie pendant 2 générations, prend un sérieux coup de fouet. Voiladenuo est ainsi le 2e produit de Paresca qui a sorti d'emblée une bonne fille de Califet nommée...Ucocotte ! " Tout le monde se moquait de moi, y compris mes enfants, avec mes noms débiles. Maintenant, ils rigolent moins. " D'autant plus que les enfants en question sont co éleveurs et touchent donc des primes conséquentes !

 

Guy Denuault