Aujourd'hui : newmarket
October Yearling Sale - Book 3
Demain : Newmarket
October Yearling Sale - Book 4
Demain : Baden-Baden
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle

Oaks d’Epsom : Talent la talentueuse !

01/06/2013 - Focus divers
Fille d’un vainqueur à Epsom, petite-fille d’un vainqueur à Chantilly, talentueuse moi-même, voilà comment l’on pourrait analyser le pedigree du jour. Mon père, New Approach, s’est imposé dans le Derby anglais et mon grand-père, Peintre Célèbre, dans le French-Derby. Qui suis-je ?...la gagnante des Oaks d’Epsom, Talent.  
Elle avait de quoi ou de qui tenir
 
En plus d’avoir une lignée paternelle de Derby, le pedigree maternel de Talent n’est pas en reste. Ses trois premières mères ont couru les Oaks et l’arrière-grand-mère s’y est même imposée. En effet, Talent a fait aussi bien que sa 3e mère, Bireme (Grundy), la lauréate de l’édition 1980 sous la poigne de Willie Carson et l’entraînement de Dick Hern pour les couleurs de Dick Hollingsworth.  Elle avait devancé une compagne d’écurie, The Dancer (Green Dancer, née et élevée en France par Jean-Marc Valério et cousine de Blushing Groom).
 
 
 Voir la victoire de Bireme dans les Oaks 1980. 33 ans avant la victoire
de son arrière petite-fille Talent
 
 
Talent a donc fait mieux que sa mère, Prowess (9e d’Alexandrova en 2009) et que sa grand-mère, Yawl (Rainbow Quest), non placée de la française Intrepidity en 1993 (après avoir été gagnante de Gr. 3 à 2 ans). Et pourtant, ayant tiré comme un treuil tout le parcours, je ne lui voyais plus aucune chance à l’entrée de la droite…elle les a ensuite avalé.
Bireme n’est autre que la sœur cadette de Buoy (Aureole), lauréat de la Coronation Cup 1974 (c’est d’actualité) devant les deux français, Tennyson et Dahlia.
 
 
Et un … et deux
 
Ralph Beckett (né en 1971) s’attribue le jumelé gagnant des Oaks 2013, lui qui n’avait obtenu, jusqu’alors, qu’un seul Gr. 1 depuis ses débuts, les Oaks, déjà, celui de 2008, celui de Look Here, une fille d’Hernando.
 
 
Talent (qui tire la langue) et Secret Gesture ont formé le couplé gagnant des Oaks 2013
pour leur entraineur Ralph Beckett
 
 
- La gagnante, Talent, permet à Richard Hughes, son cavalier, de remporter le second classique anglais, non seulement de l’année mais aussi de sa carrière après Sky Lantern dans les 1000 Guinées du mois de mai (la pensionnaire de Richard Hannon). Il a attendu 25 ans pour en gagner deux d’un coup.
- La seconde, Secret Gesture, issue d’un croisement Galileo-Danehill (comme Frankel), a donc terminé à la seconde place pour les couleurs de Qatar Racing Ltd, des couleurs récentes qui venaient d’être portées victorieusement par Just The Judge dans les Irish 1000 Guinées. Le Cheikh Fahd Al Thani (associé à ses frères, Hamad et Suhaim) avait encore signé un chèque quelques jours avant les Oaks afin de s’associer à son propriétaire-éleveur, Newsells Park Stud (la famille Jacobs).
 
 
 
Bref, retour sur les débuts de Ralph Beckett
 
Le mentor de Talent et de Secret Gesture est installé dans le Comté d’Hampshire, au sud de l’Angleterre, un établissement appelé Kimpton Down Stables qu’il a acheté fin 2010. Les lieux existaient déjà au début du siècle dernier.
Ralph, qui a quitté ses études en 1989 et a ensuite débuté par des stages en Australie chez les stars, tels que Bart Commings et Colin Hayes.
A son retour au pays, il travaille chez l’excellent formateur Jimmy Fitzgerald pendant deux ans chez qui il côtoie divers professionnels tels que Mikel Delzangles.
 
 
Ralph Beckett
 
 
Il débarque en Irlande chez Arthur Moore pendant deux ans et demi puis il fait un bref passage chez Martin Pipe. En 1996, il devient assistant-entraîneur de Peter Walwyn qui, à la fin de sa carrière, lui loue l’établissement de Windsor House (Lambourn). Ralph Beckett obtient sa licence en novembre 1999. Parmi ses 105 victoires, celles de Penkenna Princess, gagnante des Fred Darling St. et seconde des Irish 1000 Guinées 2005.
 
A la fin de cette même année, Chris Harper lui propose de prendre la succession à Whitsbury (dans le Comté d’Hampshire) de David Elsworth en partance pour Newmarket. C’est là que Look Here y était préparée. Fin 2010, il déménage donc là où il installé aujourd’hui.
 
 
Notes :
Chris Harper est le propriétaire des lieux historiques (puisque des chevaux y étaient déjà entraînés en 1840) depuis le décès de son oncle, William Hill, en 1971.
 
 
Barry Hills, le retraité, à l’origine de cette victoire
 
Talent est la propriété de ses éleveurs, James Roswell associé à Mark Dixon. Le premier nommé avait fondé, il y a 9 ans, Ashbrittle Stud, situé dans le comté de Somerset, au sud-ouest de l’Angleterre. Aux dires du propriétaire des lieux, 26 poulinières y sont stationnées, y compris des pensionnaires telle que la mère d’Harbinger (Penang Pearl).
 
Sur les conseils d’Anthony Stroud, James Roswell s’associe à Mark Dixon, l’éleveur de Prowess (née en 2003, la future mère de Talent) à l’automne de sa carrière de 3 ans clôturée par une sortie au Croisé-Laroche dans le Grand Prix du Nord (sous la coupe, pour l’occasion de Richard Gibson). Entraînée par Barry Hills, elle n’avait pour seule performance notoire, qu’une 3e place dans les Cheshire Oaks avant sa tentative dans les Oaks.
 
 
 Barry Hills
 
 
Avant la victoire de Talent dans les Pretty Polly St. (Listed), le 5 mai dernier, James Roswell avait l’intention de vendre sa propre sœur yearling à Tattersalls en octobre. Qu’elle sera la suite…Elle a également une sœur, âgée de 2 ans par Invincible Spirit, Much Promise, qui, aux dires de son entraîneur John Gosden, est prometteuse.
 
 
L’année des premières
 
- Ralph Beckett a donc raflé la médaille d’or et celle d’argent. Aucun autre entraîneur n’avait fait aussi bien dans les Oaks depuis 1971, année du doublé de Sir Noël Murless avec Altesse Royale (Saint Crespin) (par ailleurs gagnante également des Oaks irlandaises) qui avait devancé sa compagne d’écurie, Maina (St Paddy) et la française du Mis du Vivier, La Manille (Miguel Clément).
 
- Talent et Secret Gesture sont parentes. Aussi étrange que cela puisse paraître, en prenant comme date butoir, l’après-guerre, je n’ai pas répertorié un seul jumelé de pouliches d’une même famille. Les deux protagonistes ont en effet un lien de sang : elles ont une aïeule commune à la 13e génération (Claret Up, née en 1861).
 
- Amusant également, Secret Gesture a pour grand-mère une certaine Saganeca (la mère de Sagamix), donc descendante de La Mirambule (la grand-mère de La Manille, évoquée plus haut). Comme quoi le monde est petit. Mais ne sommes-nous pas tous frères et sœurs…
 
 
Voir la victoire de Talent dans les Investec Oaks 2013
 
 
Notes :
Dans les French-Oaks, le jumelé d’entraînement est arrivé 3 fois depuis 23 ans : 1990 (Henry Cecil), 2009 (Jean-Claude Rouget) et 2010 (Alain de Royer-Dupré pour S.A. Aga Khan). On peut citer aussi Geoff Watson et son jumelé pour le Baron Guy de Rothschild en 1961 (Hermières et Valadon).
  
Pour mémoire, Galileo et Imagine avaient permis à leur père, Sadler’s Wells de faire ce doublé, comme l’avait fait également, Nashwan et Snow Bride (Blushing Groom).