Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale
Saint-Cloud - le 03/10/2019
Vente de Pur-Sang Arabes
Kill - le 03/10/2019
Sportsman's Sale
Saint-Cloud - le 05/10/2019
Vente de l'Arc

Les yeux de "Petit Jean" brillent pour Jeune Lune

30/09/2013 - Focus éleveurs
Elevée dans le Nièvre par Jean-Christian Raymond, Jeune Lune l’invaincue pouliche de 3 ans est en réalité issue d’une des premières poulinières du maître du charolais. Explications.
Jeune Lune est tout simplement restée invaincue après sa démonstration ce samedi 28 septembre sur la butte Mortemart. La pouliche presque noire comme l’ébène a survolé le Prix de Nantes en devançant de 12 longueurs sa plus proche rivale (8 au total) et dire que son éleveur, présent ce samedi à une vente de charolais, a regardé la course sur un téléphone portable : le réseau passait très mal! 
 
 
Jeune Lune, très belle pouliche, est mécanisée "à la Macaire" (Photo APRH)
 
 
La fille de Lavirco, père de Bel La Vie, est louée par son éleveur Jean-Christian Raymond à la famille Papot avec qui il travaille depuis 5 ans environ. Jeune Lune est par sa mère Junta une petite-fille de Cariellor (un Fabre-Volterra double lauréat de Gr. 2). Junta avait intégré les boxes de Jean-Christian Raymond à l’automne 1999. Roi de l’élevage du charolais depuis plusieurs dizaines d’années, Jean-Christian Raymond dit "Petit Jean" s’était rendu à Tarbes pour une assemblée générale du Herd-Book (le stud book du charolais). Mais, attiré par la vente de plusieurs poulinières pour cause de cessation d’activité de Monsieur Barthe (âgé de 96 ans à l’époque), il s’est laissé tenter par l’achat de Junta et de sa sœur Fautine (Fast Topaze), jusqu’à aller emprunter à la banque !
 
 
"Petit-Jean" nomme ses mâles charolais par des noms de champions PS :
Sea Bird, Anabaa, Sinndar, Bering,...
 
 
Gagnante en haies à Pau à 3 ans (en 1993), Junta a été une excellente poulinière. Avant son changement de propriétaire, cette poulinière a donné naissance à Azulejo et Loucessita. Le premier nommé avait remporté deux Listed le Grand Steeple-Chase de Lyon et Prix Richard & Robert Hennessy. Sa principale référence dans un groupe a été sa 3e place dans le Prix Orcada (Gr. 3). Sa sœur Loucessita avait glané 6 victoires et fut à deux doigts de répéter la performance de son frère Azulejo dans le Grand Steeple-Chase de Lyon : dommage, elle est 2e de cette épreuve en 2004.
 
Notes : les deux chevaux courraient sous la casaque de Mme Magalen Bryant.
 
Pour Jean-Christian Raymond, Junta a ensuite donné naissance à l’excellent Juntico. Par Robin des Champs, ce représentant de la casaque de Pierre Coveliers avait fait sien le Prix Juigne (Gr. 3) pour sa rentrée en 2009, un an après avoir remporté les Prix Hunorisk et de l’Orleanais également à Auteuil. Cheval fragile, Juntico était resté sur la touche plus de 2 ans après son Prix Pharaon 2006. Il est aujourd’hui à la retraite.
 
 
Juntico était monté David Berra, un futur entraineur d'ici quelques mois
 
 
Jeune Lune est le dernier produit de sa mère Junta. Encore aujourd’hui, cette dernière goute une retraite méritée chez Jean-Christian Raymond de même que sa sœur Fautine.
 
Lauréate d’une course « sur les balais » à Marseille-Borely à l’âge de 4 ans, Fautine avait produit Latran et Free World (Lost World). Ce denier avait réalisé des prouesses à Pau à 3 et 4 ans (2 victoires et 1 place en 3 sorties) avant d’être exporté en Angleterre. Sa sœur Latran (Pistolet Bleu) est à son tour devenue une excellente poulinière. 2ème des Prix Duc d’Anjou et Fleuret (deux Gr. 3) pour le couple Bryant-Ortet, Latran est aujourd’hui la mère de Land Baron (Prix Camille Duboscq Listed), La Garde Royale (3ème Prix La Perichole Gr. 3) et surtout Laterano, récent lauréat du Prix Finot (Listed).
 
 
Free World a connu 4 entraineurs différents : Jacques Ortet en France, Paul Nicholls en Angleterre
puis A. Moore en Irlande et maintenant Tim Vaughan (Angleterre)
 
 
Notes :
 
- Latran est aujourd’hui poulinière au Haras du Lieu des Champs.
- Jean-Christian Raymond a gardé deux filles de Junta à l’élevage : Juntina, par Turgeon, pleine en 2013 de Network et Junta des Champs, fille évidemment de Robin des Champs. Cette dernière faisait partie des 21 juments saillies par l’étalon Voix du Nord avant sa malheureuse disparition.

On en parle dans l'article