Aujourd'hui : Deauville
Débat de la Fédération des Eleveurs
Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings
Le Lion d'Angers - le 05/09/2019
Show AQPS Ouest

Upsilon, Edredon, Nuit et la vraie histoire des "bleus" du père Tessard, par Alain Peltier

20/02/2015 - Grands destins
Eleveur de l'excellent AQPS Upsilon Bleu, qui brille des 2 côtés de la Manche, Alain Peltier, le Président de l'hippodrome du Lion d'Angers, et grand féru d'histoire, revient sur le destin très particulier de cette souche des "bleus" crée par l'inenarrable "père Tessard" qui avait déjà sorti le champion international Edredon Bleu et qui avait fait gagner à la grand-mère Nuit Bleue le Grand Steeple-Chase de Craon 1963 entre deux succès dans les Concours Hippiques !

Upsilon Bleu, dernière vedette en date de la grande souche des "bleus" au Haut-Anjou, reprise aujourd'hui par Alain Peltier, président de l'hippodrome du Lion d'Angers, et auteur de cet historique croustillant d'anecdotes. Sur cette image, Upsilon Bleu remporte un bon steeple à Wetherby le 27 décembre, moins d'un mois après avoir remporté le Prix Paiute sur les haies d'Auteuil le 1e décembre. Depuis, il a conclu 2e de Gr.2 à Newbury, toujours monté par James Reveley.

 

La souche haute-angevine des « Bleus » remonte au début du XXème à une certaine ARLETTE (BON ESPOIR d.s.) qui donna naissance notamment à PASTOURELLE, fille du pur-sang FRENCH POLISH, étalon National du Haras d’ANGERS qui n’a guère laissé de trace apparemment dans la jumenterie locale.

 
Croisée au demi-sang MADERE, elle engendra TYROLIENNE III qui, aux dires des anciens trusta la majeure partie des courses de pays qu’elle disputa. Ce fut la première poulinière de M. François TESSARD, éleveur et cavalier de S.H.R. en Haut-Anjou, qui mena ladite jument à la saillie du pur-sang National ANASTASE II , d’où DOUCE AMIE qui connut une fructueuse et curieuse carrière en obstacles essentiellement. Elle est titulaire de 9 victoires et de nombreuses places, se signalant en même temps sur les terrains de concours des S.H.R. – S.H.U (Société Hippique Rurale ou Urbaine.. !)... Ne remporta-t-elle pas à Segré un dimanche matin un C.S.O . avant de s’aligner l’après-midi dans le cross-country de l’hippodrome voisin de MOLIERES pour remporter les deux compétitions !...On dit même qu’elle renouvela ce genre d’exploit, ce qui atteste assurément de la qualité et de l’endurance de cette souche !
 
 
Nuit Bleue, ici en tête à Durtal, aux courses l'après-midi alors qu'elle faisait du CSO le matin !
 
           
Sa soeur, FETE de NUIT, courut peu, se montrant souvent malchanceuse. Cette fille de PALAIS CARDINAL (p.s . lauréat du GLADIATEUR, propriété de M. L. de MIEULLE) allait cependant être à l’origine de deux chevaux célèbres en leur temps dans l’Ouest. NUIT BLEU, d’abord, fille de l’étalon National POINT BLEU, un reproducteur auteur de nombreux performers d’hippodromes en obstacles. La victoire de cette dernière dans le Grand Steeple de CRAON en 1963 est encore gravée dans les mémoires des vieux sportsmen de l’Ouest. Mais écoutons F. de La Sayette évoquer cet épisode dans l’ EPERON :
 
 «  Cette NUIT BLEUE est un cas tout à fait spécial. Courant seulement trois ou quatre fois dans l’année, elle dépense le reste de ses forces sur les terrains de S.H.R. ou sur les marchés angevins où elle emmène son propriétaire-éleveur, M. François TESSARD . En septembre 1963, la surprise générale fut à son comble et la logique raisonnée du turfiste invétéré mise à mal lorsque NUIT BLEUE s’adjugea le célèbre Grand Steeple de CRAON, où brillèrent tant de bons pur-sang parisiens montés par de non moins brillants jockeys tels Péraldi, Delfarguiel et autres. Or, en ce jour mémorable, le propriétaire de la courageuse jument n’assista pas à cette formidable victoire ; il était retenu par un concours hippique S.H.R. non loin de chez lui ! Dans le Gd Steeple de CRAON, NUIT BLEUE battait le représentant J. Couétil TYROL de GRANDCHAMP , les pur-sang HUGO et GROGNARD (Gd Steeple de DIEPPE) et s’attribuait la somme de 20 000 francs « Elle était montée par S. Maillet, jockey d’origine angevine (oncle de l’entraîneur actuel Y. Fouin).

 
Oural, le frère de Nuit Bleue, gagnant à Auteuil après avoir débuté sur les concours hippiques ! Il est monté ici par Serge Maillet (oncle de Yannick Fouin), et tenu en main par le frère d'Angel Beltran, l'entraineur.
 
 
Son propre frère OURAL, entraîné par A. BELTRAN, n’allait pas se montrer moins talentueux. Effectuant ses premières armes lui aussi dans les concours et courses S.H.R. , il fit ses débuts sur l’hippodrome de RENNES l’emportant d’emblée en obstacles. Onze jours plus tard, il s’adjugeait le prix ROSSIGNOL à … AUTEUIL devançant la bonne ONDE COURTE de l’élevage nivernais P. CYPRES ! Il finissait tête de liste par les gains des A.Q.P.S. de 4 ans avec 3 courses courues pour 2 victoires et une seconde place à AUTEUIL devancé cette fois (tête) par la même ONDE COURTE …
 
OURAL allait se distinguer par la suite en prenant l’année suivante la 4e place des chevaux d’âge avec 3 succès et 8 places pour 14 sorties. Mais laissons à nouveau parler F. de La SAYETTE dans l’EPERON :
 
«  Ce résistant cheval bai, bien dans le type des POINT BLEU, s’accommode aussi bien des « fromages » meurtriers de PAU que des longues lignes droites d’AUTEUIL, en passant par les fences de VERRIE-SAUMUR ou du PIN-au-HARAS . Sa propre sœur, NUIT BLEUE, manqua d’une demi-longueur de rééditer son exploit de 1963, année où elle avait enlevé de bout en bout le Gd Steeple de CRAON. En 64, elle dut se contenter d’une très honorable seconde place derrière le pur-sang CALLAC de l’écurie CHAIGNON (elle était pleine… ce que son propriétaire ignorait).
 
 «  Famille solide et complète que celle d’OURAL, NUIT BLEUE et consorts, véritable pépinière de chevaux de selle… Ils appartiennent à la race des chevaux capables de faire le matin une reprise, un cross et un concours hippique de Concours Complet et, l’après-midi, à 60 kms de là, un steeple de course… et de gagner le tout ! N’est-ce pas cela la robustesse alliée à la classe ? "
 
NDLR : en tant que rédacteur en chef de France Sire, je me permets d'ajouter une anecdote qu'Alain Peltier m'avait raconté mais n'osait pas écrire, dans son grand sens de la réserve. A l'époque les concours agricoles nationaux se déroulaient sur le champ de mars à Paris. Le père Tessard y avait amené sa jument fétiche Nuit Bleue. Mais alors qu'il était pris d'une petite soif (il avait souvent soif), il lui a fallu attacher sa jument quelque part pour se rendre à la buvette. Il a trouvé un gros poteau bien solide, c'était un pilier de la Tour Eiffel ! Encore heureux qu'il n'avait pas amené son sanglier apprivoisé (Totor) comme il avait l'habitude de le faire sur les hippodromes.
 
 
 
Conquérant, fils de Nuit Bleue, vainqueur du Grand Cross de Seiches pour Michel Hardy alors qu'il avait connu des débuts en course extrêmement difficiles.
 
 
Le premier produit de NUIT BLEUE, CONQUERANT III, allait être le fruit d’une union avec un certain BURGOS qu’on ne retrouve que dans une autre souche A.Q.P.S , une célèbre famille basée historiquement dans l’Allier qui a donné RIVOLI d’illustre mémoire vainqueur notamment de la Gde Course de Haies d’AUTEUIL, première grande vedette AQPS de la butte Mortemart.
 
CONQUERANT III connut quant à lui des débuts particulièrement difficiles. Pris en location par Michel-Marie HARDY après avoir commencé par des courses de pays où il se signala surtout par des dérobades répétées, il accompagna l’effectif de Maurice FRANCOIS à PAU où il se présenta au départ de 6 courses en 5 semaines pour…autant de chutes !
 
M.-M. HARDY le reprit ensuite, finit par trouver les bons boutons, mais avoue n’avoir jamais pu l’entraîner à sa valeur, le cheval connaissant régulièrement des problèmes tendineux. Il se distingua pourtant en remportant 2 fois le Gd Cross de LYON-PARILLY, celui de SEICHES-sur-le- LOIR ; Il allait même vraisemblablement s’adjuger celui plus huppé de CRAON quand son jockey, le pourtant chevronné René Bouteloup, eut la mauvaise idée d’attaquer un leader sur ses fins au saut de l’open-ditch. L’avant dernière difficulté du parcours local, qui fit tant de victimes dans le passé, lui fut hélas fatale…
 
NUIT BLEUE engendra encore ETOILE BLEUE (URF A.A.) qui courut peu avec 1 victoire en cross à Chateauneuf-sur-Sarthe. Elle donna ensuite GENERATION, un des très rares produits vainqueurs de l’étalon p.s . National TOR , titulaire de 6 succès et 16 places sur les parcours de cross de l’Ouest sous la férule du Permis d’Entraîner J. DOISNEAU .
 
Revenons à ETOILE BLEUE que M. TESSARD avait cédé à sa fille et à son gendre L. CHEVROLLIER (le fameux « Général » !). Avec LE PONTET, elle donna naissance à NUIT BLEUE III, remarquable jument d’obstacles titulaire de 2 victoires à AUTEUL (P. BOINGNERES et ABEILLE) et seconde du R. HENNESSY (L.). Elle avait été confiée par le couple CHEVROLLIER à R. CHERRUAU avec ses proches parents RIQUITA BLEUE (CHERUBIN – 4victoire dont les prix GINETTA II et FORTUNIO à AUTEUIL) et REGENCE BLEUE (PORTO RAFTI – prix QUO VADIS et DJARVIS sur les mêmes pistes). Cette dernière eut une carrière interrompue à la suite d’une fracture du boulet (« Dommage a dit un jour R. CHERRUAU, j’avais avec elle une jument de Grand Steeple » ).
 
 
Edredon Bleu, un crack en Angleterre, ici lors de sa victoire dans le Queen Mother Chase à Cheltenham en 2000.
 
 
Mère d’abord d’AUTEUIL BLEU ( Mister Jack) , une victoire en plat et 3 places en obstacles, puis mort prématurément alors que son mentor Michel PELTIER le considérait comme très prometteur, NUIT BLEUE III allait se rattraper avec son petit frère EDREDON BLEU qu’il fit gagner en plat et en obstacles avant de le vendre pour l’Angleterre où il connut l’extraordinaire carrière que l’on sait. Au total, 24 victoires et 17 places dont les QUEEN MOTHER CHAMPION CHASE, KING GEORGE VI … Bref, un cheval de légende au nom imprononçable pour les britanniques mais dont ils gardent bonne mémoire. Sa mère, pour raisons de santé, n’eut pas d’autres produits. Ce fut, bien entendu, le meilleur élève de l’élevage de L. CHEVROLLIER.
 
Sœur de la précédente, QUELLY BLEUE (GRACIOSO) n’a pas couru mais a donné HARMONICA BLEU (DADARISSIME) titulaire de 5 victoires et 9 places en obstacles. La sœur de ce dernier, ARLETTE BLEUE (MISTER JACK) a engendré le tout bon HAMCON BLEU (DADARISSIME) auteur de 15 succès chez Thierry Poché, dont le Grand Steeple du LION d’ANGERS (L.). IL est l’oncle notamment de QUEIROS BLEU (UNGARO) double lauréat à AUTEUIL chez Guy Chérel avant de gagner l’Angleterre où il a peu couru pour l’instant glanant quelques victoires et places.
 
 
Alain Peltier, auteur de cet article.
 
 
La troisième soeur, REGENCE BLEUE, allait se distinguer elle aussi comme poulinière avec ETOILE BLEUE (LE PONTET) totalisant 10 victoires en obstacles chez Xavier Guérot (dont le Gd Steeple de NANTES devançant BIP BAP) et 23 places. Son autre fille GLYCINE BLEUE (LE NAIN JAUNE) courut plus modestement affichant tout de même 3 succès et 14 places en cross-country. Vint ensuite IOTA BLEU (Dadarissime) lauréat à AUTEUIL pour Guy Chérel avant de se reconvertir sur le cross pour au total 8 victoires et 13 places. Parmi les autre produits, citons RADUIS BLEU , vainqueur de sa seule sortie en France sur les steeple de PORNICHET pour Philippe Peltier avant d’être exporté en Angleterre où il est titulaire d’un succès et de nombreuses places en haies. Quant à TOLEDO du GRANIT ( Sleeping Car), après des débuts remarqués sur le Steeple du Lion d’Angers, il s’est placé dans la foulée à AUTEUIL où il s’est malheureusement blessé.
 
Mise à la reproduction, GLYCINE BLEUE a donné naissance à RIVAL BLEU (UNGARO)  décédé peu avant de débuter à la suite de coliques alors que G. CHEREL en était satisfait. Le second produit, UPSILON BLEU (PANORAMIC) passé chez le maître Guillaume Macaire, après un séjour chez Loïc Manceau, qui l'avait acquis foal par le truchement de Claude Ventrou, s’est distingué dès sa première sortie l’emportant facilement sur les haies de PAU en décembre 2011. Il battait ce jour-là un lot de qualité où figuraient les LAND BARON, RED SLIN, SAINT PALOIS… Dirigé sur ENGHIEN, il s’imposait d’emblée toujours en haies sous la poigne de J. Ricou. Aligné la sortie suivante sur le même tracé, il était nettement battu par l’excellente représentante GALLORINI CHEGEI HAS qui ce-jour-là avait rapidement pris le large. Les deux protagonistes se retrouvaient fin avril dans la listed Prix DURTAIN (Gde Course de Haies des 4 ans d’Enghien) où, cette fois, UPSILON prenait une éclatante revanche accélérant après la dernière haie pour prendre 8 longueurs à sa rivale. Cette dernière devait se distinguer ensuite au plus haut niveau à AUTEUIL…Courant désormais chez son propriétaire écossais M. GREEN, UPSILON BLEU est titulaire d’une victoire à CARLISLE  et d’une dizaine de places dans de gros handicaps outre-Manche (3e de Listed à AYR). Début décembre 2014, de retour d’Angleterre, il s’alignait sur les haies d’Auteuil dans le prix PAÏUTE qu’il remportait de haute lutte. Revenu sur les fences anglais, il s’adjugeait  3 semaines plus tard , au terme d’une vive empoignade, un gros handicap à Watherby avant de s’aligner à Newbury dans le GAME SPIRIT CHASE (GR2) où il terminait 2e de MR MOLE candidat au prochain QUEEN MOTHER de Cheltenham.
 
 
La  nièce d'Upsilon Bleu par Maresca Sorrento, 3e du Show AQPS du Lion d'angers 2014, présentée par Mylène Peltier, et entourée de 2 présidents sous casquette, Alain Peltier (Le Lion d'Angers, auteur de cet article) et Yann Poirier, feu président de l'Association AQPS Ouest.
 
 
Troisième produit de GLYCINE BLEUE, APERO BLEU (NETWORK) a rejoint l’effectif de Y. FOUIN . Il a débuté en obstacles en 2014, et compte une victoire en haies à COMPIEGNE, une seconde place en haies pour ses débuts à AUTEUIL( concédant une encolure) et une 3 ème place sur le même hippodrome en steeple dans le prix Coq Gaulois. Difficile à remplir, sa mère a donné ensuite DEFI BLEU ( SADDLER MAKER - ¾ frère de POLIGLOTE) vendu foal en Irlande en 2013 . La propre soeur d’UPSILON ,TUNIQUE BLEUE ( 1 victoire et 1 place en haies en 3 sorties) a donné jour à une pouliche de MARESCA SORRENTO (Cadoudal), nommée Evidence Bleue, classée 3e de sa catégorie lors du dernier Show AQPS du LION d’ANGERS.
 
Enfin, d'autres éleveurs locaux ont la chance de détenir des souches signé Bleu, comme les frères Robert (David et Pierre-Olivier), ainsi Michel Foucher dont l'élève Tyrol Bleu vient de se distinger à Pau en gardant courageusement la 4e place du Grand Steeple après avoir mené à un train d'enfer.  
 


La présentation en vidéo d'Evidence Bleue au Show AQPS du Lion d'Angers 2014. La mère Tunique Bleue est présentée par Alain Peltier en personne. La foal par son fils Maxime Peltier.