Aujourd'hui : newmarket
October Yearling Sale - Book 3
Demain : Newmarket
October Yearling Sale - Book 4
Demain : Baden-Baden
Sales & Racing Festival
Lexington, Kentucky - du 21/10/2019 au 24/10/2019
The October Sale
Kill - du 21/10/2019 au 22/10/2019
Autumn Yearling Sale
Deauville - du 22/10/2019 au 25/10/2019
Vente de Yearlings d'Octobre
Kill - le 22/10/2019
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle

Lagardère 2017 pour Happily : la femelle brise 30 ans d'échecs

01/10/2017 - APRH

Soeur cadette de Gleneagles, qui fut rétrogradé de sa victoire dans cette même course en 2014, la 2 ans Happily (Galileo) a battu les mâles dans le Prix Jean-Luc Lagardère, exploit qui n'avait pas été accompli depuis 30 ans !

 

 

Dure comme un cric, puisque disputant déjà la 6e course de sa carrière, la pouliche d'Aidan O'Brien venait de rempoeter son 1e Gr.1 dans le Moyglare Stud Stakes, chez elle en Irlande. En selle, son jockey Ryan Moore l'a joué très finement car il a profité du duel lancé dès l'entrée de la ligne droite par Christian Demuro et James Doyle, respectivement associés au français Olmedo (Declaration of War) et à l'anglais Masar (New Approach), pour crucifier les duettistes dans les 100 derniers mètres.

Elle brise le signe indien vieux de 30 ans, qui empêchait les pouliches de dominer les mâles lorsqu'elles osaient les affronter dans le Prix Jean-Luc Lagardère plutôt que de courir dans l'épreuve équivalente qui leur était réservée le même jour : le Prix Marcel Boussac.

De façon très surprenante, le palmarès révèle une passe de 4 succès consécutifs pour les femelles entre 1983 et 1986 dans ce Prix Jean-Luc Lagardère, ex Grand Critérium renommé en hommage au héros des courses françaises dans les années 90. Homme de challenges, Maurice Zilber a gagné 2 fois ce pari avec Treizième (The Minstrel), montée par Gérard Dubroeuq et Femme Elite (Northjet) associée à Alain Lequeux. Vincent O'Brien s'est imposé avec Alydar's Best (Alydar) montée par Christie Roche, puis Alain de Royer-Dupré a gagné avec Danishkada et Yves Saint-Martin. Depuis, plus rien jusqu'à cette puissante Happily, nouveau joyau de l'extraordinaire production de son père Galileo.

 










Ryan Moore, pas super expressif



Michael Tabor, toujours souriant !