Doncaster - du 27/08/2019 au 28/08/2019
Premier Yearling Sale
Doncaster - le 29/08/2019
Silver Yearling Sale
Baden-Baden - le 30/08/2019
Jährlings Auktion
La Teste - du 03/09/2019 au 04/09/2019
Vente de Yearlings
Le Lion d'Angers - le 05/09/2019
Show AQPS Ouest

Cheltenham 2014 : Annie Power, Le Rocher, The Giant Bolster et Big Buck’s prennent date

26/01/2014 - Infos générales
La journée du 25 janvier a été synonyme de revue d’effectif de l’autre côté de la Manche. Résultat, des confirmations et une fin de série victorieuse pour Big Buck’s.

Big Buck's, à la corde, s'incline tout à la fin face à Knocktora Beau, au centre, et At Fishers Cross, en dehors.

 

La cible World Hurdle
 

Cela fait des semaines que le public britannique attendait le retour du phénomène (FR) Big Buck’s en piste. Plus revu depuis décembre 2012, le protégé de Paul Nicholls, titulaire de 4 succès dans la World Hurdle, découvrait pour l’occasion son nouveau jockey Sam Twiston Davies. Ruby Walsh étant devenu le jockey numéro 1 de Willie Mullins, l’entourage a dû trouver un nouveau pilote apte à être en selle toute la saison sur l’élève d’Henri Poulat. Calme pendant les deux premiers tiers de la course, Twiston-Davies endosse son costume de favori avant d’aborder la grande descente de Cheltenham et passe alors au commandement. On croit alors légitiment que le champion file vers un 19e succès consécutif mais l’étonnant Knockara Beau et le vaillant At Fishers Cross lui tombent alors sur le dos et prennent même finalement le dessus. Et, oh my god, le plus gros outsider des trois parvient à s’imposer : Knockara Beau, 11 ans, jamais vainqueur dans le Wembley de l’obstacle anglais remporte la plus belle course de sa carrière associé à Jan Faltejsek dont c’est aussi le jour de gloire.
 
Car bien sûr, la course s’est disputée devant des tribunes archi-combles de supporters du sport hippique et le lauréat a été aussi ovationné que Big Buck’s l’a été à son retour dans le rond. On a beau dire, nos voisins, ils ont la classe quand même. Car, en effet, la perf de Big Buck’s est malgré tout de grande qualité et prometteuse en vue du World Hurdle du 13 mars prochain. Knockara Beau tentera d’être aussi dangereux (ce ne sera pas simple) et At Fishers Cross devrait avoir encore progressé. Mais le plus dangereux adversaire du quadruple lauréat pourrait venir d’ailleurs et de son ancien cavalier en personne : Ruby Walsh.
 
L'alezane Annie Power défie toutes les lois des courses britanniques, où les propriétaires n'aiment que les mâles bai...
 
Annie Power, l'avion de chasse
 
Car pendant ce temps, dans le Nord, à Doncaster, où il faisait à peu près aussi beau qu’à Pau, une fille de Shirocco a marqué les esprits et gagné son ticket pour défier son glorieux aîné (de 5 ans !) : Annie Power est restée invaincue en dix tentatives en laissant son premier rival à 15 longueurs et finissant simplement dans son action. Préparée donc par le francophile Willie Mullins et confié aux mains expertes de Ruby Walsh, Annie Power se positionne comme la nouvelle star des haies et opposante numéro 1 à la légende Big Buck’s. Née et élevée en Irlande, Annie Power est surtout marquée du sceau de l’élevage allemand puisqu’en plus de son glorieux paternel, elle est fille de Anno Luce (par Old Vic), ancienne protégée Al Maktoum qui a fait carrière en Allemagne où elle remporta plusieurs Groupes et elle-même fille d’une gagnante de Prix de Diane allemand, Anna Paola.
 
Le Rocher et The Giant Bolster
 
Cette journée de trials a aussi permis également à deux chevaux de qualité de prendre date avec le formidable Festival du mois de mars prochain (du 11 au 14). Tout d’abord Le Rocher qui poursuit sa carrière parfaite outre-Manche en enchaînant avec un nouveau succès consécutif à une victoire de Groupe I au mois de Décembre dernier sur l’hippodrome de Chepstow (et oui il y a des Groupes I à Chepstow !). Le protégé du très francophile lui aussi Nick Williams a la particularité d’avoir débuté sa carrière chez nous, en quête des généreuses allocations de parcours école. Vainqueur à Dieppe (où il n’y a pas de Groupe I organisé, même s’il n’a pas grand-chose à envier à Chepstow…), puis à Auteuil avant de décevoir dans le Cambacérès 2013. Depuis, c’est du 100% et le fils de Saint des Saints et Belle du Roi, élevé dans l’Orne par Mme Ringler et M. Frieh. Convaincant ce samedi, il arrivera en haut des charts pour le Triumph Hurdle, la Grande Course de Haies des jeunes qui lancera le feu d’artifice dans six semaines. Le Rocher fait partie des candidats au vote des Trophées Arqana, dans la catégorie espoir obstacle.
 
Ce sera en revanche très différent pour The Giant Bolster, vainqueur lui du tremplin vers la Gold Cup, le Argento Chase. Plus habitué à voir la queue des meilleurs steeple-chasers que la ligne d’arrivée en premier, le représentant de David Bridgwater a cette fois battu le grand favori décevant Rocky Creek et a renoué avec une victoire qui le fuyait depuis 2012. Lui aussi issu d’une souche allemande (la mère Divisa étant par Lomitas, The Giant Bolster fait office, comme Rubi Ball, d’outsider pour la Gold Cup du 14 mars face aux ogres que sont Bobs Worth, Silviniaco Conti et Cue Card. Le compte à rebours est lancé : plus que 44 jours.