Aujourd'hui : Kill
December National Hunt Sale
Demain : Cheltenham
Cheltenham December Sale

Derby Sale 2017 : entretien avec Simon Kerins, directeur de Tattersalls Ireland

30/06/2017 - Ventes élevages
Directeur de Tattersalls Ireland, Simon Kerins revient sur l’édition 2017 de la Derby Sale à Fairyhouse. Il explique l’engouement des stores en vue de les courir en point-to-point pour éventuellement les revendre à Cheltenham ainsi que les succès des ventes de chevaux "FR". Voir la VIDEO.
 
Voir l'entretien avec Simon Kerins de Tattersalls Ireland et les images de la Derby Sale 2017
 
 
Simon Kerrins : "La Derby Sale vient tout juste de se terminer hier (jeudi 29 juin, ndlr) et a été une franche réussite. Nous avons fait tomber des records sur toute les lignes, en termes de chiffres d’affaires, de prix moyen, médian et 33 chevaux ont été vendus à 100.000€ ou plus cette année et nous en sommes ravis. Je pense qu’il existe une demande insatiable pour les chevaux d’obstacles en Grande-Bretagne et en Irlande. Le secteur des point-to-point, qui est le parcours traditionnel des chevaux irlandais pour aller ensuite sur les fences, est très en vogue. C’est le cas de nombreux professionnels venant ici acheter des stores pour les débourrer, les pré-entrainer et les courir à 4 ans. S’ils gagnent, c’est une porte ouverte pour les ventes de Cheltenham que nous organisons également. Certains chevaux et entourages peuvent être très bien récompensés. C’est le cas de Flemenshill qui, en février dernier, a été vendu £480,000 soit un record mondial pour point-to-pointer de 4 ans.
 
Concernant les chevaux français, la demande a une nouvelle fois été au rendez-vous. 15% des chevaux du catalogue soit 84 lots sont « FR » et ce chiffre grimpe d’année en année. 9 d’entre eux ont été vendus à 100.000€ ou plus et beaucoup ont suivi le parcours je dirai classique anglo-saxons en étant achetés foals ou yearlings en France et préparés ici en Irlande sur nos terres pour les ventes. Les acheteurs irlandais et anglais les veulent à tout prix. Là aussi, certains d’entre eux courront des point-to-point avant qu’ils ne soient revendus.
 
Ces deux derniers jours ont été les meilleurs depuis la création de la Derby Sale qui fêtait cette année ses 42 ans d’existence. Vous avez la garantie d’avoir ici les meilleurs acheteurs anglais et irlandais qui se battent pour avoir les meilleurs lots sur le ring. Comme toutes les maisons de ventes, nous mettons en place des efforts considérables pour promouvoir notre catalogue. Cette vente est reconnue pour être celle qui donne les plus grand nombre de chevaux gagnants de black-type que n’importe quelle autre agence. Nous avons également le plus grand nombre de gagnants de point-to-point à 4 ans. Le fait est que la Derby Sale produit des gagnants tous les ans. En tant qu’éleveur, propriétaire ou pinhooker français et vendeur, si vous venez avec un cheval propre avec de la taille issu d’un étalon confirmé, athlétique avec du pedigree, vous aurez toutes les chances d’être récompensé ici."
 
France Sire : Que peut-on trouver en tant qu’acheteur à la Derby Sale ? Nous avons vu quelques français essayés d’acheter des femelles bien nées.
 
Simon Kerins : "Je pense en effet qu’avec les années, beaucoup d’anglais et d’irlandais ont acheté des pouliches aux bons pedigrees. Il se trouve qu’il y a et qu’il y aura dans le futur un manque de pedigree en France. Et effectivement, certains français ont essayé d’acheter ou de racheter ces bonnes souches telle la fille de Shirocco et N’Avoue Jamais qui est finalement partie en Angleterre. De plus en plus d’acheteurs français viennent à Tattersalls Ireland pour acheter des foals en novembre lors de la vente d’élevage comme Hervé Bunel et la famille Papot."