Normandie - du 20/01/2018 au 21/01/2018
La Route des Etalons
Doncaster - du 23/01/2018 au 24/01/2018
January Sale
Fairyhouse - le 30/01/2018
February National Hunt Sale
Newmarket - du 01/02/2018 au 02/02/2018
February Sale

Un 2e million dollar baby pour American Pharoah

11/01/2018 - Ventes élevages
A peine rentrer d’Australie où il a sailli 150 poulinières, American Pharoah, le nouvel étalon phare de Coolmore USA, a donné le top price de la Keeneland January Sale à $1.000.000. Pour l’heure, 18 de ses produits ont été vendus sur les rings pour une moyenne de $390.278.
 
Revoir l'arrivée d'American Pharoah à Ashford Stud sous escorte policière !
 
 
C’est le Frankel américain, American Pharoah avait brisé le signe indien en 2015 en remportant la triple couronne américaine (Kentucky Derby – Preakness Stakes – Belmont Stakes), 37 ans après Affirmed. A la différence de ce dernier, American Pharoah a ajouté la Breeders’ Cup Classic à son formidable palmarès, riche au total de huit Gr.1 dont deux à 2 ans. Le cheval de la famille Zayat était logiquement rentré en superstar au haras et ce fut le cas dès le lendemain de sa victoire dans la Breeders’ Cup.
 
L’étalon a alors commencé sa carrière à $200.000 la saillie avant d’être « private » dès 2017. Ses premiers produits ont pris un an au 1er janvier dernier parmi lesquels une sœur de Bodemeister (Arkansas Derby, aujourd’hui étalon) achetée $1.000.000 par Emmanuel de Seroux (Narvick International) lors des ventes d’élevage de Fasig Tipton en novembre 2017.
C’est MV Magnier qui a "soutenu" American Pharoah ce mardi en signant le bon à $1.000.000 lors de la Keeneland January Sale. Ce jeune yearling est un frère du sprinter et double lauréat de Gr.1 Caravaggio ainsi que du gagnant de Gr.2 My Jen vendu par Paramount Sale, Agent (VOIR SON PEDIGREE). La veille, American Pharoah était également responsable du top price de la journée pour un autre yearling vendu $400.000.
 
 
Le frère de Caravagio par Amercian Pharoah vendu $1.000.000


Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)