Tattersalls : un yearling à 3,4 millions de Guinées pour le 1er jour

10/10/2018 - Ventes élevages
Galileo ou Dubawi ? L’éternel match du top price a tourné en faveur de l’étalon de Coolmore en ce jour d’ouverture du Book 1 des ventes de yearling de Tattersalls. C’est d’ailleurs MV Magnier qui a signé le bon d’achat équivalent à plus de 4 millions d’euros. Ce poulain est pour l’heure le yearling le plus cher au monde vendu cette année. Reportage avec l’envoyé spécial Loïc Stecher.
 
 
C’est une tradition séculaire, rappelons que les ventes de Tattersalls existent depuis 1766 : un homme sonne la cloche pendant 5 minutes pour annoncer l’arrivée du premier yearling sur le ring de Tattersalls. C’est ainsi que sont lancées les ventes de yearlings ou plus précisément le Book 1 soit la crème de la crème de l’élevage européen pendant trois jours. Et pour ce mardi d’ouverture, cinq lots ont dépassé le million de Guinées dont le top price, lot 109 (VOIR LE PEDIGREE) à 3,4 millions soit très exactement 4.062.303€ déboursés par l’équipe de Coolmore. Le poulain était présenté par son éleveur Newsells Park Stud, le haras anglais d’Andreas Jacobs qui avait déjà présenté 5 de ses frères et sœurs. En 2013, MV Magnier avait déjà déboursé 3,6 millions de Guinées pour le propre frère Sir Isaac Newton, un futur vainqueur de Gr.3. Plus tôt, le meilleur produit de Shastye à ce jour Secret Gesture avait été rachetée 230.000 Guinées sur le ring avant de remporter un Gr.2 et de se placer à l’arrivée des Oaks d’Epsom et du Preis der Diana. L’an dernier, l’équipe Coolmore avait également acheté le propre-frère pour 1,3 million de Guinées. Ce produit nommé Japan vient de remporter les Beresford Stakes (Gr.2) le 30 septembre dernier en battant d’ailleurs d’une courte tête un autre fils de Galileo par Six Perfections, entre sang bleu.
 
 
VOIR LES RESULTATS COMPLETS DU JOUR 1
 
 
L’enchère du top price a commencé à 500.000 Guinées. La bataille finale a eu lieu entre l’équipe de Coolmore, réunie en grand nombre et celui qui était tout seul, Mitsumasa Nakauchida. Ce jeune entraîneur japonais très doué (cf Danon Premium cette année) n’est pas venu pour la première fois à Tattersalls comme nous l’a confirmé Jimmy George, le directeur marketing de l’agence.
 
 
Ce fils de Galileo qui détient le record mondial 2018 pour un yearling ira à l'entraînement chez Aidan O'Brien comme ses frères
 
 
Galileo ne s’est pas seulement contenté d’être le père du top price. Le meilleur étalon du monde est le père des trois premiers tops de la journée. Le lot 28 (VOIR LE PEDIGREE) a été vendu 1,2 million de Guinées par le haras irlandais de Glenvale Stud. Io s’agit de la demi sœur du gagnant de Gr.1 Garswood, lauréat du Prix Maurice de Gheest 2014 pour Cheveley Park Stud. D’ailleurs, le fils de Dutch Art fait aujourd’hui la monte aux côtés de son père. Voir le reportage à Cheveley Park Stud. L’origine maternelle de cette yearling est d’ailleurs estampillée « Cheveley ». Zagitova, la propre sœur de 2 ans de notre yearling a récemment ajouté une nouvelle performance black-type dans la famille puisque cette gagnante est maintenant placée de Gr.2 et 4ème des derniers Moyglares Stud Stakes (Gr.1). Emmanuel de Seroux, qui était accompagné de Kastumi Yoshida, a signé le bon d’achat. Aucun plan n’est décidé pour la suite de sa carrière sportive.
 
 
 
 
Galileo toujours avec le troisième top price, le lot 41 (VOIR LE PEDIGREE). Ce poulain vendu 1,1 million de Guinées a été adjugé au Cheikh Mohammed Al Maktoum en personne, présent tout au long de la journée et ayant battu Coolmore sur cette enchère. Le bon d’achat a cependant été signé par Anthony Stroud comme tous les autres achats du jour du Cheikh. Ce neveu de Midday a été présenté par Newsells pour le compte de John et sa fille Tanya Gunther. Ces éleveurs américains du champion Justify ont également des poulinières en Europe et notamment en Angleterre où a été élevé Without Parole qui porte toujours leur casaque. Rappelons que ce fils de Frankel a remporté les St James’s Palace Stakes (Gr.1) 2018 en restant invaincu en quatre sorties mais ce poulain a aujourd’hui perdu ce statut privilégié.
 
 
 
 
Dubawi et Kingman ont eux aussi eu un yearling millionnaire. Au total, plus de 42.140.000€ ont été déboursés sur cette journée d’ouverture de 5% supérieur à la première journée en 2017 et plus de 85% des lots ont trouvé preneur (+10% par rapport à 2017) pour un prix moyen de plus de 225.3000€ (-6%). En chiffre d’affaires, les tops acheteurs ont été dans Stroud Coleman Bloodstock, MV Magnier et Shadwell Stud tandis que les trois meilleurs vendeurs ont été dans cet ordre Newsells Park Stud, Highclere Stud et Glenvale Stud.
 
Quelques français ont tiré leur épingle du jeu. En tant que vendeuse, Antoinette Tamagni-Bodmer a vendu un fils de Golden Horn (lot 38, VOIR LE PEDIGREE) pour 200.000 Guinées à l’entraîneur Chad Brown et European Sales Management a vendu pour le compte de Jean-Pierre Dubois une fille de Siyouni pour 250.000 Guinées à Shadwell. L’étalon Aga Khan Studs était d’ailleurs représenté par 9 produits vendus pour une moyenne de plus de 200.000€. Un fils de Kendargent a également trouvé preneur à 110.000 Guinées (acheté par Blandford Bloodstock) de même qu’un fils de Le Havre à 150.000 Guinées (acheté par SackvilleDonald). Côté acheteur, Laurent Benoit s’est fait adjugé deux lots de même qu’Al Shaqab (4 lots) et Prime Equestrian (3 lots) qui ont tous deux signé leur retour dans la colonne des acheteurs après plusieurs années d’absence à Tattersalls.