Aujourd'hui : Fairyhouse
Derby Sale
Bécon-les-Granits - le 29/06/2019
Show Lumet
Deauville - du 02/07/2019 au 03/07/2019
Vente d'Eté
Newmarket - du 09/07/2019 au 12/07/2019
July Sale
Lexington, Kentucky - du 09/07/2019 au 10/07/2019
The July Sale

Presqu'un million d'euros pour une Kingman à la Craven Breeze Up de Tattersalls

17/04/2019 - Ventes élevages
  Une fille de Kingman a établi le record pour une femelle à la vente Craven Breeze Up de Tattersalls en faisant tomber le marteau à 850.000 € guinées, soit 982.000 €, pour le compte de Godolphin qui l'a acquis aux irlandais de Tally Ho Stud, c'est à dire la famille O'Callghane qui fait une culbute fantastique après l'avoir acquise pour 92.000 guineas en décembre dernier !


Lot 6, par Kingman (VOIR LA VIDEO DU CANTER)

 

Tally Ho Stud, c'est l'élevage irlandais dans toute sa splendeur. Ici, on n'a que faire des chichis et de l'esthétique. On n'aime pas le rutilant, mais seulement la dureté, la précocité comme celle de leur étalon vedette Kodiac Les gens d'ici ne sont pas causants. Le père, Tony O'Callaghane, a créé une entreprise désormais gérée par ses 2 fils Roger et Henry. Mais une fois qu'ils vous ont apprivoisés, vous êtes invités à boire la soupe et le hot whisky qui réchauffe l'atmosphère et les os lors d'une froide journée de l'Irish Stallion Trail en janvier. C'est la patronne qui gère les doses. Anne O'Callaghane est née Magnier. C'est la soeur du grand John, le boss de Coolmore Stud. Comme tous les irlandais, ces cousins des O'Callaghane de Yeomanstown (Dark Angel) sont taciturnes mais joueurs, et n'hésitent pas payer des yearlings plus de 100.000 € pour faire des pinhooking en prévision des ventes Breeze Up.

 


Tony O'Callaghane, le patron de Tally Ho Stud.

 

Le 26 novembre dernier, Roger O'Callaghane paie 92.000 guinées pour une yearling de Kingman, jeune étalon qui a déjà donné 3 gagnants de Groupe avec sa 1ère génération de 2 ans (Calyx, Sicilia, Persian King). Le papier est bon mais pas à se rouler par terre. La mère Shyrl (Acclamation), 2ème des Queen Mary Stakes (Gr.2) à Royal Ascot a donné naissance à 2 vainqueurs pour 5 produits en âge de courir dont Raucous (Dream Ahead), un quadruple placé de Groupe. La 3ème mère Bénicia (Lyphard), une élève d'Alec Head au Haras du Quesnay, a remporté le Prix de Flore (Gr.3) chez Christiane Head-Maarek en 1980.

 


Tony Nerses (à droite) avec ses 2 associés du Koweit Saleh Al Homaizi et Imad Al Sagar
 

 

La pouliche passe dans le cadre de la dispersion de Blue Diamond Stud, un haras créé près de Newmarket en 2010, après l'achat de Chevington Stud à espagnols Hinojosa, par le libanais Tony Nerses et ses 2 associés du Koweit, Saleh Al Homaizi et Imad Al Sagar. En tant qu'eleveurs sans sols, ceux-ci ont remporté le Derby d'Epsom 2007 avec Authorized. Leur casaque verte foncée avec des étoiles or a encore brillé dernièrement avec Decorated Knight, vainqueur des Irish Champion Stakes. Entre temps, ils ont acheté le top price de la vente d'août 2014 à Deauville, à 1,2 million d'euros.

La pouliche de Kingman est alors achetée par les associés Anthony Stroud et Matt Coleman. Quelques jours plus tard, la mère Shyrl passe elle-même sur le ring, pleine d'Exceed and Excel, et fait tomber le marteau à 80.000 Guinées pour Fernham Farms.

 


Cheikh Mohammed Al Maktoum (Godolphin), avec son entraineur vedette Charlie Appleby.

 

Fait rare, Cheikh Mohammed Al Maktoum est présent lui-même autour du ring de vente pour cette Craven Breeze Up 2019. L'homme fort de Dubaï, créateur de l'écurie Godolphin, connait une période de réussite extraordinaire depuis 2 ou 3 ans, correspondant à une nouvelle organisation au sein de son écurie mammouth, avec le licenciement de John Ferguson, la mise dans l'ombre de Saeed Bin Suroor, l'avènement de Charly Appleby et le retour en grâce de certains entraîneurs comme André Fabre ou Alex Pantall, qui ont par exemple décroché les succès des Prix de Fontainebleau et de la Grotte dimanche dernier à Longchamp. Forcément encouragé par cette accumulation de succès après ds périodes beaucoup plus sombres au tournant des années 2010, par ailleurs entachés par des affaires de doping et de travail illégal, Cheikh Mohammed a marqué la vente avec l'achat de cette fille de Kingman, la plus chère des femelles et le 3ème sujet vendu le plus cher de toute l'histoire de cette vente.

VOIR LE PEDIGREE