Fairyhouse - du 27/06/2018 au 28/06/2018
Derby Sale
Bécon-les-Granits - le 01/07/2018
Vente de stores présentés à l'obstacle
Deauville - du 02/07/2018 au 04/07/2018
Vente d'Eté
Hippodrome de Corlay - le 05/07/2018
Vente à l'amiable

Quand le Gouffern Horseman Club montre le cheval de courses autrement

11/06/2018 - Découvertes
 A la tête des Haras de Gouffern et de la Genevraye sur près de 600 hectares dans l'Orne, Jean-Pierre et son fils Philippe de Gasté se sont lancés dans la création de 2 écuries de groupes très atypiques avec une présentation totalement inédite. Voir la vidéo ci-dessous.

 

A la vue d'une telle vidéo, dont le Gouffern Horseman Club a confié la réalisation à France Sire, l'assemblée présente reste immanquablement bouche bée, mais surtout, à peine le temps de s'en remettre quand elle appaudit à l'arrivée d'un invité très spécial : le crack jockey Olivier Peslier. Le concept d'écurie de groupe, initié dans les pays anglos-saxons, a été adapté en France depuis 20 ans et fleurit de plus en plus, souvent à l'initiative des entraîneurs mais aussi d'agence de vente comme Arqana. Les écuries de groupes font partie intégrante de l'avenir des courses, ce que France Galop a bien compris en ouvrant ses plus beaux salons de ParisLongchamp pour les 2 séances de présentation publiques du Gouffern Horseman Club, le 27 mai et le 10 juin 2018.



Olivier Peslier avec Izeta Selimanin


Philippe de Gasté


Alain de Royer-Dupré


En effet, l'équipe de Gouffern&Genevraye, Jean-Pierre de Gasté et son fils Philippe, qui représente la 22ème génération de la famille à diriger un domaine acquis au 15ème siècle (!), a décidé de viser le haut de gamme avec 2 types d'écurie, l'un pour l'élevage et l'autre pour les courses. L'élevage propose 50 parts à 20.000 €. L'Ecurie va acheter 2 poulinières dans une moyenne de 120.000 €, les faire saillir, pouliner puis présenter les 3 premières générations aux ventes publiques. Pour les courses, pour une part au même tarif, il s'agira d'acheter des yearlings pour une moyenne de 130.000 €, plus un cheval prêt à courir. Les pensionnaires seront placés chez Alain de Royer-Dupré et Fabrice Chappet. Enfin, fait capital, un jockey vedette a été choisi : Olivier Peslier. Non seulement c'est un excellent choix sportif, mais en plus, Olivier Peslier, fort de son palmarès exceptionnel, qui plus en forme olympique cette année, garçon accessible de nature, est capable en quelques mots de faire comprendre la passion des courses et les émotions qu'elles procurent. Pour les membres de l'Automobile Club, c'est un peu comme si Fernando Alonso montait sur le podium devant eux.

 

 

 

Les 2 séances de présentation ont fait salle comble. Mais au delà, des détails même du fonctionnement des écuries (plus d'infos : www.gouffernhorsemanclub.com), l'aspect atypique de la chose réside dans la clientèle attirée dans les salons de ParisLongchamps. Il s'agit là d'une réunion de la plus belle société parisienne, membre des clubs les plus chics comme le Polo ou l'Automobile Club. C'est d'ailleurs grâce à des invitations lancées dans des publications de luxe distribuées dans ce genre de monde haut de gamme qu'ils se sont tous retrouvés aux courses, souvent pour la première fois de leur vie, alors qu'ils aiment tous les chevaux (beaucoup pratiquaient le polo, avant de passer au tennis puis au golf !)

 


Olivier Delloye

 

Ce genre de population, qui nourissait autrefois les rangs de nos propriétaires et que les courses françaises ont réussi l'exploit de faire fuir, manque cruellement au bord des pistes de galop. Mais en leur démontrant de façon moderne, souriante et conviviale, qu'il pourront obtenir des plaisirs et des expériences nouvelles par rapport à tout ce que à quoi leurs vastes moyens leur a pourtant donné accès, cette clientèle se montre très receptive. Alors bon vent au Gouffern Horseman Club.

Note : le Gouffern Horseman Club a été crée par ITC (International Thoroughbred Marketing), une société de conseil et de courtage créee à la base par Jean-Pierre de Gasté, depuis rejoint par Izeta Selimanjin et Alexandra Saint-Martin.

 

 


 



Commentaires

Soyez le premier à commenter cet article


(pour valider votre commentaire sur votre boite mail)