Aujourd'hui : Lexington, Kentucky
The October Sale
Aujourd'hui : Kill
Autumn Yearling Sale
Demain : Deauville
Vente de Yearlings d'Octobre
Demain : Kill
Autumn HIT Sale
Doncaster - le 24/10/2019
Autumn Hit & Yearling Sale
Newmarket - du 28/10/2019 au 31/10/2019
Autumn Horses In Training 2019
Maisons-Laffitte - le 31/10/2019
100% Obstacle
Lexington, Kentucky - le 05/11/2019
The November Sale

Corée du Sud : la seule femme entraîneur de toute l'Asie du Sud-Est

04/09/2018 - Découvertes
A peine débarqué en Corée du Sud durant l'été 2017, le jockey français Johan Victoire remportait sa 1ère grande course à Séoul pour sa toute première monte avec un 2 ans sellé par Lee Shin Young, qui est tout simplement la seule et unique femme entraîneur de toute l'Asie du Sud-Est ! Rencontre avec un personnage hors norme.

 

 Lee Shin Young...Voilà comment s'appelle un petit bout de bonne femme dont le visage poupin repose sur un corps de moins de 50 kilos, mais qui a déjà marqué l'histoire des courses mondiales...sans que personne ne le sache vraiment hors de ses frontières. Aujourd'hui à la tête d'une vaste écurie de 80 chevaux, Lee figure parmi les noms qui inspirent confiance aux turfistes. Et pourtant elle vient de très loin. Aujourd'hui encore, Lee Shin Young reste la seule et unique femme entraîneur de toute l'Asie du Sud-Est ! 

 


Johan Victoire en compagnie de Lee Shin Young

 

Et même si on élargissait tout l'immense continent indo-asiatique dans toute sa largeur, elle serait certainement la seule avec Arti Doctor, la seule femme entraîneur de toute l'Inde. Lee Shin Young a d'autant plus de mérite qu'elle n'est pas une fille de propriétaire. Elle vient de nulle part et avant de s'installer, elle fut même la toute 1ère femme jockey en Corée du Sud. Apprentie, elle était tout simplement l'unique fille de toutes les écuries d'entraînement de Séoul. Combattante et douée, elle a réussi à s'imposer en selle et a remporté 90 courses, malgré plusieurs blessures. Ensuite, elle a décidé de devenir patronne en passant sa licence d'entraîneur. Evidemment, elle n'a eu le soutien d'aucuns propriétaires au début mais en faisant gagner quelques chevaux de bric et de broc, elle a forcé la confiance de ses pairs pour atteindre le meilleur niveau national.

 

 

A cheval le matin, sur le site d'entraînement de l'hippodrome de Séoul qui abrite plus de 1000 chevaux, elle mène son écurie avec une rigueur militaire, même si, comme le veulent les habitudes sur place, les cavaliers travaillent comme ils le souhaitent sur leurs chevaux, seuls en piste. Ainsi, Johann Victoire peut monter plusieurs de ses lots au petit matin sans vraiment d'instruction...Elle ne parle pas anglais et encore moins français. Lui ne maîtrise pas le coréen bien sûr mais s'appuie sur une formidable traductrice qui fait aussi secrétaire, agent et manager ! Lee Shin Young a fait appel à Johan Victoire suite à un concours de circonstance complexe ayant pour origine une grève des lads. A la finale, elle devait trouver un nouveau jockey à la dernière seconde pour son cheval Incheon Sale, sur lequel elle comptait beaucoup dans une Listed très convoitée pour les 2 ans le 22 juillet 2017. Comme elle avait déjà eu quelques succès avec les rares jockeys étrangers ayant déjà monté en Corée du Sud, elle a jeté son dévolu sur le petit français fraîchement débarqué, Johan Victoire, quelle ne connaissait ni d'Eve ni d'Adam, d'autant plus qu'il n'avait jamais monté dans le pays ! Et pour sa toute 1ère monte en Corée du Sud, à Séoul, Johan Victoire a réussi une entrée fracassante en gagnant d'emblée une Listed.

 


Un matin brumeux sur le centre d'entraînement de Séoul.

 


Lee Shin Young dans son barn.

 


Johan Victoire sur la piste.


Johan Victoire avec sa traductrice manager secrétaire agent