Aujourd'hui : Kill
November Foal Sale Part. 1
Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Automne
Kill - du 21/11/2019 au 22/11/2019
November Breeding Stock Sale 2019
Kill - le 22/11/2019
November Foal Sale Part 2
Newmarket - le 25/11/2019
December Yearling Sale
Newmarket - du 27/11/2019 au 30/11/2019
December Sale - Foals
Newmarket - du 02/12/2019 au 05/12/2019
December Mare Sale

BEST OF 48h : Prix la Haye Jousselin, Bipolaire et les grands hommes

05/11/2018 - Evénements
L'épreuve reine des 48H de l'obstacle, le Prix La Haye Jousselin a été l'apothéose tant sportive qu'émotionnelle d'un fabuleux week-end de courses à Auteuil. Le champion des familles Cyprès et Détré, Bipolaire a conservé son titre devant Saint Goustan Blue et Milord Thomas, confortant l'avance prise pour la 1ère fois par son entraîneur François Nicolle devant son rival Guillaume Macaire. Avec ses nombreux malheurs récents, son jockey du jour Jonathan Plouganou remporte son premier Gr.1 à 31 ans devant les yeux du fidèle Thomas Guéguen, victime d'une cruelle mise à pied.

 

 Bipolaire est un cheval bien entouré. Il a de grands hommes qui s'occupent de lui, notamment son jockey habituel Thomas Guéguen. Victime d'un sort cruel, puisqu'une mise à pied particulièrement sévère subie lors de la dernière course préparatoire de Bipolaire l'a contraint à ne monter aucune course du week-end des 48H de l'obstacle, Thomas Guéguen est venu quand même à Auteuil pour encourager celui qu'il appelle le cheval de sa vie. En effet, Thomas Guéguen a connu un destin très particulier pour un jockey qui l'a fait parvenir au sommet à la trentaine passée. Homme cultivé au discours aisé, il a livré un témoignage aussi poignant que juste, les yeux embués et la voix tremblante, après la course. Il est venu à Auteuil, dans le rond du vainqueur puis sur le podium à l'invitation du propriétaire, Jacques Détré, un autre homme de taille, qui marche sur l'eau actuellement avec ses 3 fils Patrice, Adrien et Romain. Partageant leur passion en famille, les Détré sont les propriétaires français les plus puissants d'Auteuil avec la famille Papot. Et vu le manque de propriétaires pour l'obstacle en France, il faut les remercier tous les jours d'être là et de prendre le risque d'entretenir une cinquantaine de chevaux à l'entraînement, sur un effectif d'une centaine d'éléments au total. Et en plus, le père comme les fils, qui ont tous fait plus d'études que toute l'équipe de France Sire réunie, sont expressifs et communicatifs.

 

 

Pour les Détré, le succès dans le Prix la Haye Jousselin, qui plus est au terme d'une empoignade sportive splendide entre les 3 favoris Bipolaire, Saint Goustan Blue et Milord Thomas, épargnée de tout incident, a été le point d'orgue d'un week-end de rêve, après les succès dans le Bournosienne, le Congress, et Coq Gaulois. Il en a été de même pour leur entraîneur principal, François Nicolle, qui a pris cette place pour la casaque de Limoges à Guillaume Macaire, l'artisan des premiers grands succès de Jacques Détré à l'époque de Saint des Saints au début des années 2000. A 60 ans, Nicolle est passé pour la 1ère fois de sa carrière devant son grand rival, jusque là inamovible, en prenant 320.000 € d'avance aux gains. Il a pris une bonne option pour le titre, même s'il reste à une portée de fusil du roi Guillaume, dont on sait le tempérament de gagneur ! " Je suis bien sûr très content d'être passé en tête, car j'ai beaucoup souffert d'être toujours derrière Guillaume Macaire", explique François Nicolle. Mais il ne faut pas tomber fou pour un titre. Je travaille pour mes chevaux et non pas pour un championnat. Le plus important est que je fasse tourner mon entreprise et que je paye mes gars à l'heure. Et ce n'est pas une 1ère place comme ça qui règle les factures ! "

 

L'une des premières personnes descendues des tribunes quatre à quatre, après avoir décidé d'enfoncer une porte avec son nez, le co-éleveur Jacques Cyprès l'a félicité avec la ferveur qu'on lui connaît. Eleveur le plus titré de l'histoire de la course avec 11 succès (dont 7 avec Al Capone II), Jacques Cyprès est un contemporain et un ami de plus de 30 ans de François Nicolle. Les deux hommes ont du caractère et ne sont pas toujours d'accord, mais ils ne peuvent pas se passer l'un de l'autre et obtiennent des succès communs depuis des lustres. Quant à Thierry, l'autre co-éleveur, il travaille aussi majoritairement avec François Nicolle aujourd'hui. Il a pris cette option avant que ce dernier n'arrive à un tel niveau, et avait donc fait le bon choix. Sachant que réciproquement, Thierry Cyprès, en livrant des poulains et pouliches d'une telle qualité à l'entraîneur de Saint-Augustin, joue un rôle important dans la réussite de celui-ci !

Et donc ils étaient nombreux, une fois que le tsunami Cyprès ait déferlé en entier dans le rond d'Auteuil, ayant rejoint les Détré et les amis et les supporters, à acclamer le champion gris Bipolaire monté par Jonathan Plouganou. Ce jockey à part, ancien gentleman-rider taciturne (ce qui est un paradoxe), fils de l'entraîneur de cross François Plouganou, est reconnu comme un cavalier de génie avec une main en or. Mais à 31 ans, le grand jockey particulièrement longiligne, contraint à des régimes drastiques pour pouvoir monter à moins de 67 kilos, remporte enfin le premier Gr.1 d'une carrière qui a bien failli s'arrêter. En effet, depuis 2 ou 3 ans, Jonathan Plouganou est victime d'une accumulation de pépins qui mettent sa carrière en pointillé, entre les accidents, des mises à pied, des régimes. Absent depuis la fin du printemps, il n'était pas encore revenu pour la rentrée d'Auteuil et n'a repris ses bottes qu'en octobre ! Nicolle et Plouganou se connaissent aussi depuis assez longtemps. Il y a 10 ans, le jeune jockey estimé dans le sud-ouest montait régulièrement pour celui qui était un entraîneur respecté de province. Ils se sont retrouvés pour un dimanche de gloire à Auteuil après avoir franchi avec abnégations de nombreux obstacles. Décidément, Bipolaire est bien entouré. 

 

GALERIE PHOTOS APRH

 

 


On en parle dans l'article