Aujourd'hui : Doncaster
September Hit & Yearling Sale
La Teste - le 19/09/2019
Grand Show Anglo
Fairyhouse - du 24/09/2019 au 25/09/2019
September Yearling Sale
Arcadia, Californie - le 25/09/2019
Santa Anita Fall Yearlings
Fairyhouse - le 26/09/2019
September Yearling Sale Part II
Timonium, Maryland - du 30/09/2019 au 01/10/2019
Midlantic Fall Yearlings
Kill - du 01/10/2019 au 02/10/2019
Orby Sale

Serge Tardy (Syndicat National des Propriétaires) est candidat à la Présidence de France Galop

09/09/2019 - Découvertes
Président et tête de liste du Syndicat National des Propriétaires (SNPG), Serge Tardy se déclare candidat à l'élection du poste suprême de France Galop. Ci-dessous, il livre ses motivations déclinées par quatre grands axes. Autant prévenir qu'il a la dent dure concernant l'équipe en place. A noter également, une note supplémentaire pour le cas particulier des primes à l'éleveur.

 
Syndicat des Propriétaires
 

RESUME DU PROGRAMME DU SYNDICAT NATIONAL DES PROPRIETAIRES : 

ETAT DES LIEUX :

Un enchainement d’erreurs de gestion : Epique séries, Pmu brésil, Gény course, Le tracking, etc…
 
Une trajectoire qui nous conduit lentement a disparaitre : moins de propriétaires, de chevaux, de recettes sur le quinté, de recettes pmu, passage du taux de pénétration de 14 à 8% etc….
 
Des conséquences financières graves pour les acteurs de courses dont les propriétaires, premiers financeurs du
système, représentés au comité de France Galop.
 
Une équipe qui refuse de partir avec pour certains 3 à 4 mandats successifs à tous les postes de décisions stratégiques. Et ils souhaitent rester !
 
Des actes différents des discours : convaincus que le Syndicat National des Propriétaires au Galop a fait le bon diagnostic et est pertinent dans ses analyses et ses propositions, lls en reprennent tous les contenus mais :
  • Ils prônent l’unité avec le trot mais ont été incapables de la conduire depuis 8 ans
  • Ils prônent l’unité de la famille du galop mais créent des listes multiples qui divisent et diluent le pouvoir des socioprofessionnels
  • Ils prônent des reformes pour lesquelles, lorsqu’ils étaient en postes ils n’ont pas commencé l’ombre du début d’une action…
 
 
LE CHANGEMENT DE POLITIQUE NECESSITE LE CHANGEMENT DES EQUIPES :
 
Une lueur d’espoir : des études neutres et pertinentes reprises en grande partie par la cour des comptes et Jean Arthuis. Une possibilité de plateforme commune à tous les socioprofessionnels du galop, pour redresser la filière sans esprit partisan et assurer le bien et la richesse collective avant tout.
 
Une démarche simple : la plateforme commune et l’engagement sur une charte commune de propositions. Il s'agit d'allier tous les socioprofessionnels pour tirer dans le même sens, devenir majoritaire au sein du comité de France Galop et prendre la responsabilité du management de la filière et du Galop.
 
 
UNE PLATEFORME COMMUNE DE PROPOSITION
 
Le scrutin qui s’annonce mérite mieux que des stratégies électorales individuelles et partisanes
15 propositions pour la filière et unissant tous les socioprofessionnels valent beaucoup plus que 15 listes
concurrentes et divisées. Voilà pourquoi nous soutenons la démarche de plateforme et de charte commune de propositions.
 
 
LE PROJET DU SYNDICAT NATIONAL DES PROPRIETAIRES en 4 axes : Relance, Bonne gestion, Equité, Inclusion
 
 
  • Relance : 
    Media : Présence TV sur une chaine grand public.
    Hippodrome : Courir dans 8 grandes villes de France, à jours et heures fixes du vendredi soir au dimanche après-midi, par période de 2 mois par semestres.
    Pari : étudier et lancer par exemple un Quinté or dominical avec retour au rêve de gros gain.
     
  • Bonne gestion : 
    Un pôle de pilotage unique pour « trot-galop et pmu »
    Regroupement des fonctions généralistes pour l’ensemble.
    Arbitrage sur l’avenir de l’activité des Paris Sportifs
     
  • Equité :
    Création d’un fond alimenté financièrement par les chevaux entraînés dans les pays frontaliers, et dédié au financement de l’extension des contrôles sanitaires et médicaux hors de nos frontières pour assurer une équité sportive totale.
    Respect des règles d’équilibre en matière de répartition des encouragements : paris -province (100/100) et plat- obstacle (2/3-1/3).
     
  • Inclusion :
    Chaque acteur des courses a un rôle à jouer et doit trouver sa place dans l’écosystème.
    A titre d’exemple : mise en place d’un service dédié à la dynamisation des 240 hippodromes afin de maintenir le réseau et rendre plus performante la démarche de diffusion de la « Culture Courses » auprès du public.
     
UN OBJECTIF SUPERIEUR : le retour à la prospérité par le Public et les Parieurs pour les Propriétaires et donc
les professionnels.
 
 
LE CAS DES PRIMES A L'ELEVEUR
 


 
LE CAS D'EQUISTRATIS :
 
Au début de l'été, le rapprochement du Syndicat Natiooal des Propriétaires au Galop a fait couler un peu d'encre et provoquer quelques raccourcis hasardeux voire mensongers. Serge Tardy déclare : " Nous nous sommes rapprochés d'Equistratis pour 3 raisons. D'une part, il s'agit d'une association de socio professionnels comme une autre, sauf qu'elle est la seule à couvrir les 2 disciplines trot/galop. Il s'agit donc là pour nous d'un signal clair de cohérence entre nos idées de rapprochements et les actions à mener dans le futur proche, à l'inverse de tous ceux qui prônent aujourd'hui la même chose mais qui n'ont rien fait depuis toutes les années qu'ils sont aux commandes. D'autre part, nous avons considéré qu'il était intéressant pour le Syndicat de bénéficier de tous les importants travaux d'études et d'analyses déjà réalisé par Equistratis avec l'aide du cabinet de Jacques Carles, afin d'appuyer nos propositions sur des fondements neutres, sains et sérieux. Enfin, le cabinet de lobbying a déjà créé de nombreuses passerelles avec les pouvoirs publics qui sont ainsi très bien informés au plan d'action envisagé. Pour nous, c'est une garantie proposée à nos électeurs qu'en cas de victoire de nos parts, le relais sera fait aussitôt avec les décideurs de l'Etat et des ministères concernés. En terme financier, les choses sont très simples. Dans la mesure où Equistratis avait déjà entamé des campagnes de communication avec des mises en places sur plusieurs supports, et que nous bénéficions de cette visibilité, ,nous prenons désormais en charge une partie de la communication lorsqu'elle est commune à Equistratis et au SNPG."