Aujourd'hui : Ascot
London Sale
Fairyhouse - du 26/06/2019 au 27/06/2019
Derby Sale
Bécon-les-Granits - le 29/06/2019
Show Lumet
Deauville - du 02/07/2019 au 03/07/2019
Vente d'Eté

Craon 2011 : Chriseti et la famille Leenders, 30 ans d'amitié.

04/09/2011 - Evénements
Du sport, il y en a eu sur les 6 000 mètres et les 31 obstacles de la piste de Craon pour le Grand Cross ce dimanche 4 septembre. De l’émotion aussi, surtout dans l’entourage de Chriseti, 11 ans et déjà vainqueur en 2009. Le grand gris qui accompli le 1e doublé Anjou Loire Challenge / Grand Cross de Craon. a comblé ses supporters, ses éleveurs, son entraîneur et son jockey...bref, les famille Leenders et Denuault. Par Mathieu Riondet

 

Après la chute de l’animateur du début de course, Pauillac Mad au milieu du parcours et suite à la blessure du second disciple de Jérôme Follain, Oke Prince , juste avant le dernier virage, qui avait pris les commandes du peloton, Chriseti place une accélération de toute beauté et prend la tête de la course. Dans les tribunes pleines, une clameur traverse le public. Le gris entraîné par Etienne Leenders passe la dernière haie en tête et remporte la 6ème étape de la Crystal Cup de 6 longueurs devant Phakos. Il passe le poteau ovationné par un public conquis.

Après avoir, le 2 juin, enlevé l’Anjou-Loire Challenge au Lion d’Angers, le hongre de 11 ans aura fait la différence lors des deux dernières épreuves de la Crystal Cup. Il est d’ailleurs le premier à accomplir ce doublé démesuré. Rendez-vous compte : plus de 13 000 mètres jalonnés de 81 obstacles au total !

 

Chriseti remporte son 2e Grand Cross de Craon en 2011, à l'âge de 11 ans.



Et au milieu, courait L’Allier.

Entrainé mais aussi élevé par la famille Leenders, chez les parents de Christine, Chriseti est le 4e produit de L’Allier. Il porte ce nom qui n’est autre que la contraction entre les deux prénoms Christine et Etienne. Tout commence dans les années 1990. Associée avec son père comme propriétaire de la jument, Christine Leenders, l’épouse d’Etienne, nous confie qu’une bonne étoile veillait sur elle : " Lors de sa première course à Pau (le 3 janvier 1991), à la dernière haie, elle était 5e juste avant la dernière haie...où les 4 premiers tombent ! L’Allier a donc gagné d’emblée." Idem lors du Grand Steeple de Corlay en 1991, devancée par 2 concurrents qui chutent à la dernière haie, L’Allier remporte la course. Bonne jument en piste, L’Allier est également une excellente poulinière au haras. Sur ses 6 produits, 3 sont black-type, L’Artiste Français, Gondleen, puis Chriseti.

Tous élevés par la famille Leenders et entraînés par Etienne.

L’Artiste Français, titulaire de 10 victoires, a notamment enlevé le Prix Gaston Després (Listed) à Angers en 2003. Il était le meilleur produit d’Art Français en obstacle. En 2009, Gondleen, par April Night et donc propre frère de Chriseti avait remporté le Grand Steeple de Printemps à Bordeaux (Listed) sous la selle de Gabriel Leenders, qui mettait un terme à sa carrière de jockey ce jour là. Au total, Gondleen a remporté plus de 444 000 € de gains, s’est placé 37 fois et a remporté 9 victoires en province et sur la butte Mortemart. L’histoire de cette famille de gens de chevaux et cette souche sont intimement liés, notamment à Craon. En effet, le père de Chriseti, April Night, est le neveu d’un certain All Ready. Il a été le 1e pensionnaire d’un tout jeune Etienne Leenders débutant dans le commune de Tiercé en 1981 il y a pile trente ans. Aussi et surtout son 1e gagnant pour son 1e partant en haies à Barbezieux, puis le héros de sa 1e victoire dans le Grand Cross de Craon en 2005. A noter qu’Etienne Leenders remporte avec Chriseti son 6e Grand Cross de Craon (avec entre temps Balnepa et Iclan de Molières).

 

POUR VOIR LE REPORTAGE VIDEO DE FRANCE SIRE TV, CLIQUEZ ICI




Wilfried Denuault : "J’ai pensé mettre un coup de punch, j’ai placé un uppercut"

Installé aux commandes de Chriseti, Wilfried Denuault, sourire aux lèvres, nous raconte la course à sa manière : " Après que le cheval de Monsieur Follain se soit accidenté (Pauillac Mad, avant le dernier virage), il y a eu du trafic. Je pensais mettre un coup de punch à ce moment au final j’ai placé un uppercut.". Enfant du pays, Wilfried est le fils aîné de Guy Denuault, grand figure de la région. Il a grandi à Combrée, petite commune du Maine et Loire située à 25 kilomètres de Craon.


Un jockey qui séchait les cours pour monter en course



Bien que ses parents aient tenté de l’en dissuader, il a embrassé la carrière de jockey une fois son BTS en poche. Liliane, la mère du jockey, très émue, confie qu’elle a "sauté les obstacles en même temps que Wilfried". Elle ajoute : "on a essayé de le dégoûter en l’envoyant chez Guillaume Macaire. Mais vous savez, il a été jusqu’à sécher les cours pour monter en courses. " Notamment le 12 juin 2002, lorsqu’il remporte le Grand Cross de Lyon, course PMU, sur un certain Duc de Laulne. Son principal de Lycée le voit à la télévision et refuse de fait le mot d'excuse inventée ensuite ! Les deux autres enfants de Liliane, Maxime et Laëtitia montent également en course. Liliane a encore quelques frayeurs devant elle.