Aujourd'hui : Deauville
Vente d'Elevage
Aujourd'hui : Timonium, Maryland
Midlantic December Mixed & Horses of Racing Age
Demain : Kill
December National Hunt Sale
Cheltenham - le 13/12/2019
Cheltenham December Sale

Farlow des Mottes : le cheval sorti des eaux !

01/05/2013 - Découvertes
Eleveur de Farlow des Mottes, Joël Poirier explique la très surprenante particularité des terres de son élevage à Soucelles. En effet, ces centaines voire des milliers d'hectares peuvent disparaître sous les eaux...  

Il pleut, il pleut Bergère ...

3 semaines avant le Grand Steeple Chase, et au lendemain du Prix Ingré, dernière préparatoire remporté par Bel la Vie, Farlow des Mottes affine ses armes. Ses éleveurs, Claudie et Joël Poirier, sont installés sur des terres basses qui innondent chaque année.

 

 

L'hiver, des milliers d'hectares de prairies au nord d'Angers sont submergées par de gigantesques innondatations, qui peuvent durer des mois et s'élever de plusieurs mètres. Mais loin d'être un danger, ce mouvement naturel est une bénédiction pour les éleveurs de chevaux qui profitent d'herbages ainsi enrichies, à l'image des agriculteurs de la Vallée du Nil.

 

Les innondations font parties des paysages d'Anjou. Entre octobre et mi-avril, pas moins de 8 crues se sont succédées. Cette route, qui mène à Soulaires et Bourg est coupée une grande partie de l'hiver.

 

Y a pas de mystère, c'est tout naturel !


Farlow des Mottes a passé toute sa 1e année, en 2008, dans ce pré, dont la partie basse peut ainsi disparaitre sous les eaux. C'est d'ailleurs ici même que les tous 1e produits de l'écurie des Mottes sont nés, il y a 40 ans. Depuis, tout le système d'élevage avec ses transhumances entre prairies hautes et prés bas, s'est adapté au rituel immuable mais toujours imprévisible des crues de la Vallée du Loir. Les crues se font doucement, à la différence des bords de mer, ce qui permet aux habitants aguérris à la pagaie, de s'organiser.

 

Pour aller nourrir les chevaux, il y a toujours une solution !

 

Quand l'eau se retire, les terres sont enrichies en limon, ce qui procure un engrais naturel. Joël Poirier, comme nombreux d'éleveurs fait paturer ensemble chevaux et bovins. " Ils sont en liberté totale sur 300ha. Les chevaux et les vaches ne mangent pas les mêmes choses, si bien que tout le monde trouve sa bonne pitance! Ils ressortent dans un état magnifique." 

 

Cette pature, Joël Poirier la nomme La Grande Rivière. Chaque hiver, ces 350ha se recouvrent d'eau pour le plus grand bien des sols, qui se chargent de mineraux, sels et autres engrais naturels.

 

En vallée d’Anjou, depuis son endiguement au 12ème siècle (Grande Levée d’Anjou), le développement des sociétés humaines en bordure du fleuve n’a cessé de s’intensifier. Si les dernières crues catastrophiques en Anjou datent du début du siècle, celle de 1995 est restée dans bon nombre de mémoires. Les levées sont surveillées, consolidées, mais le risque d'inondations restent permanent pour les quelques 1160 communes riveraines qui longent la Loire et ses affluents.

 

 

L'hippodrome du Lion d'Angers vue d'en haut. Quand l'Oudon déborde, une large partie de l'hippodrome est sous les eaux.