Disparition de #Gemix, le champion d'Auteuil au destin si extraordinaire

24/02/2022 - Zoom Etalon
Double vainqueur de la Grande Course de Haies d'Auteuil (Gr.1) reconverti avec succès comme étalon, Gemix s'est grièvement accidenté hier matin et n'a malheureusement pu être sauvé. Francis Teboul, l'un de ses copropriétaires, et François Thomas, responsable commercial du Haras du Lion, ont souhaité lui rendre hommage, à travers le communiqué disponible ci-dessous.

 

Disparition de Gémix 

 

François Thomas, pour le Haras du Lion:

"Gémix est parti soudainement le mercredi 23 février et nous sommes grandement attristés de son départ. Arrivé en janvier 2020 au Haras du Lion, cet authentique champion a connu l’engouement escompté grâce aux premières générations conçues au Haras de Victot. Pilier de notre cour d’étalons avec une réelle personnalité, son image continuera d’exister par l’intermédiaire de ses nombreux élèves qui seront chargés d’honorer la mémoire de leur père. Nous avons une pensée particulière pour ses propriétaires : Messieurs Francis Teboul & Michel Haski, Alix Vanhaecke qui est à l’origine de ce formidable lancement, pour Roland Monnier qui a été l’artisan de ses premières productions, à son ancien mentor Nicolas Bertran de Balanda et également à David Cottin qui aura été un témoin clé dans le passage de flambeau entre le père Gémix et son fils Le Berry".

 

Hommage de M. Teboul, copropriétaire de Gémix:

"C’est le cœur lourd que nous annonçons la disparition de notre champion Gémix. Il s’est accidenté hier matin, au cours de sa routine quotidienne, et n’a pu être sauvé, sa moelle épinière étant gravement touchée.

Avec lui, c’est le cheval d’une vie qui s’en va. Lui qui s’était forgé un destin si extraordinaire, lui qui a été une si belle aventure humaine, qui nous a apporté tant de joies…

Gémix n’était pas ordinaire, et pourtant c’était juste un cheval. Bien vivant. Avec sa forte personnalité, sa fougue, son envie d’avancer, toujours. Sa grande classe l’a mené aux sommets, avec ses deux victoires dans la Grande Course de Haies d’Auteuil. Il ne nous a jamais déçu dans le temple de l’obstacle. Sa dureté, son mental de combattant en ont fait un guerrier redoutable : sa régularité au plus haut niveau le prouve. Les souvenirs sont nombreux, et ses fins de courses tranchantes restent gravées dans nos esprits. Sa facilité, son envol dans ses deux victoires de Gr.1. Son courage dans un Grand Prix d’Automne 2013 épique. Sa remontada fulgurante face au jeune Un de Sceaux… C’était un champion. Le chemin n’a pas été facile, ni même évident. Derrière ses succès, il y a eu des hommes et des femmes, qui ont pris soin de lui, l’ont choyé, formé, façonné, respecté. Ils ont été nombreux, toutes ces années. Nous avons eu foi en lui, et il nous l’a si bien rendu…

Et puis il y a eu la deuxième aventure, celle du haras. Peut-être plus incertaine encore, plus ardue. Mais derrière Gémix, il y avait toujours sa bonne étoile, et nous avons gardé notre foi en lui. Encore une fois, il y a eu les hommes et les femmes, qui ont œuvré pour lui donner toutes ses chances. Rien n’était gagné d’avance, et la magie a opéré : les premiers 3 ans arrivent en piste, et ils gagnent… au printemps, en plat, Fureur de Vivre enchaîne les succès. À l’automne, le Prix Finot révèle Le Berry, champion de sa génération, et qui évolue parmi les meilleurs sauteurs en France à ce jour.

Toujours, Gémix est resté à part dans nos cœurs. Il est parti trop tôt, et nous aurions voulu lui offrir beaucoup plus. Peu importe les résultats, nous aurions voulu le voir encore longtemps, joyeux, galopant dans son pré pour fêter l’arrivée du printemps… il galope désormais vers l’éternité, brillant de mille feux, comme l’étoile qu’il a été pour nous toutes ces années. Puisse sa progéniture porter haut son nom pour de nombreuses années encore !".

 

Merci, Gémix. Pour ce que tu étais, ce que tu nous as apporté, ce que tu as rendu possible. Merci aussi Gémix, pour cette magnifique aventure humaine : nous voulons rendre hommage, en ce jour, à tous ceux qui sont impliqués, avec passion et amour, autour de nos chevaux de course.
 


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Les "sires" pur-sang du Sud-Ouest en 2022: épisode 11, #WarCommand

Alors que la saison de monte 2022 vient tout juste de démarrer, mais que de nombreux éleveurs ne savent toujours pas à quels sires envoyer leurs juments, voici l'occasion de découvrir plus en détails les étalons pur-sang qui officieront dans le Sud-Ouest cette année. Intéressons-nous aujourd'hui à l'un des "sires" du Haras de Gelos, War Command, un vainqueur des Dewhurst Stakes (Gr.1) à 2 ans ne cessant de s'illustrer avec ses produits à l'heure actuelle.

Les "sires" pur-sang du Sud-Ouest en 2022 : épisode 9, #Devastar

Alors que la saison de monte 2022 approche à grands pas, et que de nombreux éleveurs ne savent toujours pas à quels sires envoyer leurs juments, voici l'occasion de découvrir plus en détails les étalons pur-sang qui officieront dans le Sud-Ouest cette année. Intéressons-nous aujourd'hui à Devastar, cheval dur comme un roc et quintuple lauréat "black-type" outre-Rhin, fin prêt à entamer sa troisième saison au Haras du Mazet de Mathieu Talleux.

Les "sires" pur-sang du Sud-Ouest en 2022 : épisode 8, #Gutaifan

Alors que la saison de monte 2022 approche à grands pas, et que de nombreux éleveurs ne savent toujours pas à quels sires envoyer leurs juments, voici l'occasion de découvrir plus en détails les étalons pur-sang qui officieront dans le Sud-Ouest cette année. Intéressons-nous aujourd'hui à Gutaifan, un fils de Dark Angel extrêmement prolifique comme étalon, et entamant sa deuxième saison chez Alain Chopard au Haras des Faunes.