Le Sud-Ouest, Arqana et la France se "refont" avec Lucayan

15/05/2012 - Actualités
Le favori Dabirsim a malheureusement échoué, de peu, dans sa quête de Poule. Mais le Sud-Ouest dont il défendait les couleurs, Arqana où il a été vendu à 2 reprises, et la France où il a grandit et même été conçu (Turtle Bowl) ont trouvé un nouveau champion dans la dernière foulée de la Poule d'Essai des Poulains : Lucayan.

Vainqueur l'an dernier avec Tin Horse (Didier Guillemin de Mont-de-Marsan), l'entrainement du Sud-Ouest a finalement gardé son titre, non pas donc avec Dabirsim (Christophe Ferland de la Teste) mais avec Lucayan (François Rohaut de Pau). Le couvert a été remis pour servir la Poule au Pau. Et il n'y a pas que les supporters du sud-ouest qui ont changé de talon en tapant du pied à mi-ligne droite.

 

Monté par Stéphane Pasquier, Lucayant dépasse et supplée le bai brun Dabirsim (casaque grise) à sa corde. (PHOTOS APRH)

 

Car tout comme Dabirsim, acquis yearling à Deauville, Lucayan apporte par son succès le plus grand crédit à l'agence de vente Arqana. Déjà sacrée meilleure vente européenne de yearlings par le nombre de victoires de Gr.1 en 2011, voilà que la maison décroche la toute 1e épreuve classique pour sa vente Breeze Up de saint-Cloud, où le cheval présenté par Philip Prévost-Baratte a été vendu pour 85.000 € à Ahmed Mouknass et Anthony Forde (Pandora Stable). Lucayan a été choisi par Marc-Antoine Berghracht (MAB Agency), courtier qui marche litteralement sur l'eau en ce moment, et son gros client Anthony Forde, déjà lauréat du Prix Noailles (Gr.2) avec Hard Dream, trouve avec ce poulain le plus belle réussite à ses lourds investissements depuis 2 ou 3 ans.

 

Formidable cliché de l'APRH ! En pleine piste, Lucayan vient dominer (de droite à gauche et dans l'ordre d'arrivée) Vénéto, le leader de Dabirsim, Furner's Green, qui mourra quelques mètres après le poteau d'une fracture d'un antérieur, et l'inconnu allemand Amaron.

 

Lucayan a été vendu 2 fois à Arqana


Mais en l'occurrence, Arqana fait belote et rebelote car le petit Lucayan était déjà passé sur le ring à l'âge de foal, en décembre 2009 à Deauville. Il portait alors un autre nom, Karolinum et était présenté par Neustrian Associates (Edwige Lemetayer) pour le compte de son éleveur Jean-Pierre Colombu, le 1e commissaire de France Galop.

Dix ans plus tôt, Jean-Pierre Colombu avait fait courir la mère, La Vltava, sous ses couleurs. Il avait acheté cette pouliche yearling à Newmarket 25.000 Guinées par l’intermédiaire de Bertrand Le Métayer. Elle a gagné 2 courses chez Alex Pantall et s’était classée 3e du Prix Pierre Versein, une bonne épreuve de pouliches pour 3 ans courue à La Teste.

 

François Rohaut avec son champion Lucayan après la course. Il entrainait déjà son père Turtle Bowl.



C'est alors Crispin de Moubray qui avait déniché le poulain pour son ami entraineur de Mont-de-Marsan Xavier Thomas-Demaulte, qui ne pouvait pas venir." J'achète régulièrement des foals ou des yearlings pour Xavier. Il y a 10 ans, on avait acheté Great Blood, une fille de Great Palm qui a terminé 2e du Prix du Bois (Gr.3) de Divine Proportions. En 2009, il voulait que je lui trouve un foal. On s'est intéressé à celui-là car il entrainait son bon frère Karluv Most, 2e du Derby du Midi (Listed) au printemps. Le poulain était très grand, donc manquant un peu d'épaisseur, mais je pensais que ca s'arrangerait avec l'âge. on l'avait estimé à 15.000 € et l'avons finalement acheté pour 17.000 €. Le foal est parti ensuite à l'élevage au Haras du Berlais chez Jean-Marc Lucas."

 

On remonte jusqu'à Miesque (mais ça prend du temps)


Jusqu'à la 3e mère, mis à part ce frère Karluv Most (Della Francesca), l'origine ne fait pas tomber de la chaise. Mais en revanche, sous la 4e mère, le nom de Miesque saute aux yeux, puisque la crack aux 10 Gr.1 arrive directement sous cette 4e mère, Pasadoble, elle-même gagnante de Listed. Apparaissent également sous Pasadoble les noms de Evasive (étalon en France), Rumplestilskin (Prix Marcel Boussac, Gr.1), Six Perfections (Breeders'Cup Mile) et bien sûr les propres produits de Miesque : East of the Moon et Kingmambo. Ex-étalon vedette aux Etats-Unis, ce dernier avait par ailleurs fait main basse sur les deux 1e classiques européens, avec Malossol et Camelot dans les Guinées d'Italie et de Newmarket.

 

Télécharger le pédigrée complet de Lucayan

 

Turtle Bowl, du jamais vu depuis...Saint Louis !

En Angleterre, ce fameux Camelot a battu de peu un français, French Fifteen, fils de Turtle Bowl tout comme Lucayan. La jeune recrue du Haras de la Reboursière et du Montaigu, qui fut entrainé comme son fils par François Rohaut, réalise des débuts avec sa 1e génération de 3 ans tout simplement extraordinaires. Etre père d'emblée d'un gagnant de la Poule et d'un 2e des 2000 Guinées est sans doute du jamais vu en France depuis...Saint Louis ! Pour illustration, puisque Verglas était parti en Irlande quand il y a fait Silver Frost, les derniers gagnants de Poule d'Essai des Poulains conçus en France restent American Post (Bering) en 2004, Vahorimix (Linamix) en 2001 et avant lui...Linamix lui-même (Mendez) en 1990 ! Autant dire si Turtle Bowl galope aujourd'hui sur une voie aussi royale que rarement empruntée.

 


Voir aussi...