Oui, Yeats a été jeune un jour!

20/06/2009 - Actualités
Avec sa 4e victoire dans la Gold Cup d'Ascot, Yeats a conquis à 8 ans le titre du plus grand stayer de tous les temps. Ce vieux compagnon des foules a été un 2 ans très prometteur...

 

Personne ne pouvait deviner la suite le jour des débuts de Yeats à 2 ans le 21 septembre 2003 au Curragh. A 2 ans, Yeats gagnait en débutant de 4 longueurs dans un lot de 15 partants sur 1600 m. Aidan O'Brien, enthousiaste, annoncait qu'il suivrait la même voie que Galileo, à savoir 2 préparations à Leopardstown puis le Derby d'Epsom.


Favori du Derby d'Epsom


Maginfique et puissant bai brun, Yeats a en effet galopé dans les traces de son aîné en pulvérisant l'opposition de 10 longueurs les Ballysax St. (Gr.3), puis en gagnant le Derby Trial (Gr.2). Il a été installé favori du Derby d'Epsom jusqu'à son forfait du à un problème musculaire.

Absent un année complète, mais conservé entier, Yeats a gagné dès sa 2e course de rentrée les Coronation Cup (Gr.1), mais n'a pas vraiment confirmé lors des 3 sorties suivantes à 4 ans. Il a alors effecté directement sa rentrée à 5 ans dans le Gold Cup, qu'il a alors remporté pour la 1e fois devant le champion des stayers français Reefscape.

Yeats a aujourd'hui décroché 15 victoires, dont 7 Gr.1. Outre son quadruplé dans la Gold Cup et son succès dans la Coronation Cup, il a gagné l'Irish St Leger et enfin le Royal Oak en 2008, effaçant alors ses 2 échecs mystérieux dans le Prix du Cadran.

 

 

Yeats, le meilleur stayer de tous les temps


Sadler's Wells, l'ami des vainqueurs

C'est un des innombrables champions donnés par Sadler's Wells, le meilleur étalon des temps modernes (post ABBA) dans toutes les catégories possibles, depuis l'âge de 2 ans (il possède d'ailleurs une origine maternelle précoce) jusqu'à donc l'âge de 8 ans au moins puisqu'il fait aussi bien sur les obstacles. Certains disent que Sadler's Wells est surreprésenté dans la parc étalon français. Ca se discute car il est difficile de faire la fine bouche face à un tel talent. Ses descendants développés par des pages complètes sont Alberto Giacometti, Antarctique, Ballingarry, Dream Well, Martaline, Saddler Maker, Maximum Security, Dragon Dancer, Laverock, Gallo's Wells et Puit d'Or.

 

 

Sadler's Wells en course, avant son succès dans les Irish 2000 Guinées (Gr.1)


Une mère par Top Ville, comme Montjeu!


Après Montjeu, d'ailleurs aussi issu de Sadler's Wells, Yeats illustre encore le talent de Top Ville en tant que père de mère. L'élève de François Dupré, 1e vainqueur du Jockey-club de Karim Aga Khan en 1979, a été étalon tout d'abord au Haras de Bonneval puis à Etreham. Mort à 22 ans en 1998, Top Ville a donné d'emblée une gagnante des Irish Oaks, Princess Pati, et est devenu un cheval de base de l'élevage français.

Ses descendants développés sur France Sire sont nombreux, avec Arvico, Banymanik, Kotky Bleu, Le Fou, Nicobar, Princeton, Turtle Bowl ainsi que Puit d'Or. Installé au Haras de la Rousselière, Puit d'Or est donc le seul étalon français proposant le croisement de sang de Sadler's Wells (son père) et Top Ville (son grand-père maternel).



 

Top Ville poursuivi par Le Marmot dans le Prix du Jockey-Club 1979


Qui est Sparkler ?

En remontant un peu le pédigrée, on découvre des étalons assez atypiques. Ainsi, le père de sa grand-mère, Sparkler, un dur à cuir irlandais gagnant de 13 courses dont le Prix du Moulin de Longchamp (Gr.1) a connu un destin bizarre. Il a donné une gagnante des Oaks d'Epsom (Scintillate) ainsi que le bon sprinter français Whippet mais a disparu en Afrique du Sud à l'âge de 16 ans.

 

Scintillate, fille de Santa Claus, gagne les Oaks d'Epsom.

 

 

Qui est Santa Claus ?

A la génération précédente, Santa Claus est aujourd'hui complètement oublié. Il avait pourtant gagné le Derby d'Epsom et le Derby d'Irlande en 1964 avant de conclure 2e de l'Arc de Triomphe de Prince Royal II. Mort jeune en 1970, il a eu le temps de produire une certaine Santa Tina, champione française effacé des mémoires chez Charley Milbank qui a tout de même gagné les Irish Oaks (Gr.1) avant de produire l'excellente Young Mother, lauréate du Prix Vermeille (Gr.1).

Mais finalement, l'origine maternelle de Yeats, avant d'être passée par la case Top Ville, avait déjà bu à la source française avec le fameux Bois Roussel, chef de race normand né en 1935...


Voir aussi...