Pic Blanc d'Huez, l'île au soleil de Strasbourg

28/09/2009 - Actualités
Le vainqueur du dernier Grand Steeple-Chase de Strasbourg, ce dimanche sur l'hippodrome de Hoerdt, a été élevé dans une célèbre station des Alpes par un ancien entraîneur de ski.

 

Déjà placé à Auteuil et Enghien après 2 succès en plat en début de carrière, l'AQPS Pic Blanc d'Huez a trouvé une nouvelle piste à son goût à Strasbourg. Vainqueur d'une bonne épreuve en mars, il y a cette fois enlevé le Grand Steeple. Comme son nom l'indique, ce cheval a grandi au pied...du Pic Blanc, le sommet culminant à 3200 m de la célèbre station de ski de l'Alpe d'Huez, dite l'Ile au Soleil. Le Pic Blanc est le point de départ de la Sarenne, piste longue de 17 kms, donc la plus longue du monde, mais aussi du Tunnel, une noire psychologiquement terrible, donc très amusante. A part la saison blanche où il était envoyé hiverner dans la Nièvre, Pic Blanc d'Huez a grandi au pied de ses 2 pistes, dans le village d'Huez, à 1500 m dans des prairies grasses et riches d'edelweiss. Son éleveur, Hubert Vieux-Pernon, est une figure locale. A 75 ans, il skie encore comme une fusée, ayant des notions techniques très personnelles, c'est à dire qu'il va toujours tout droit. Bref, il skie avec ses pieds et non avec ses yeux.

 

Pic Blanc d'Huez a été élevé là, au dessus des nuages



Ancien entraîneur de l'équipe de France féminine


C'est une grosse pointure, le Hubert, qui a tout eu été l'entraîneur de l'équipe nationale féminine...Homme des hauteurs, il est passionné par les globules rouges. Il a largement oeuvré pour la construction et l'ouverture du centre d'entraînement de Poutran, le plus haut d'Europe, à 2000 m d'altitude, qui accueille pendant l'été des chevaux de compétition, depuis les courses jusqu’au concours en passant par l'endurance. Juste avant de gagner un quinté en 2006, Gouidal Bihan, entraîné comme Pic Blanc d'Huez par Patrick Rago pour Fernando Perreira, y a avait fait une cure d'oxygénation.


La mère de Pic Blanc était déjà née à l’Alpe d’Huez et fut déjà assez bonne pour gagner en plat à 3 ans aux Sables d’Olonne pour Maurice Bouland (propriétaire, entraîneur et jockey). Elle s’appelle Genepy d’Huez, du nom de la fameuse liqueur des montagnes, qu’on aime…ou qu’on n’aime pas !
 


Voir aussi...