Ascot Gold Cup 2019: Stradivarius le magnifique, Dettori l'extraterrestre

20/06/2019 - Actualités
 Course la plus attendue du meeting de Royal Ascot, la mythique Gold Cup a couronné un véritable champion cette année. Déjà titré l'an dernier, Stradivarius est remonté sur la première marche du podium, et compte désormais 2 titres, à seulement 5 ans. Le célèbre tandem Gosden/Dettori a encore frappé. Lanfranco Dettori a d'ailleurs réussi une journée historique en remportant 4 des 6 courses de la réunion. 

Incroyable exploit de Stradivarius et Lanfranco Dettori.

 

 Il n'y a qu'un Dettori, et il l'a encore prouvé aujourd'hui. On peut déclarer sans être trop présomptueux que Frankie Dettori est le plus grand jockey de son époque, peut-être le meilleur de tous les temps, mais ce qu'il a réalisé aujourd'hui est encore plus fou que tous les rêves qui traversent les pensées de chaque pilote. En effet, en ce 3ème jour du meeting Royal d'Ascot, Frankie a remporté 4 des 6 courses de la réunion, et est même passé tout proche du quintuplé en terminant 2ème de la 5ème course ! La belle journée avait commencé dans le Norfolk Stakes avec A'ali, puis avait continué avec les succès de Sangarius et Star Catcher. Le plus beau rendez-vous, et le plus important, était celui de la Gold Cup, où l'italie remettait son titre en jeu avec le champion Stradivarius, entraîné par John Gosden et appartenant à Bjorn Nielsen. Âgé de seulement 5 ans, le fils de Sea The Stars fait déjà parti des meilleurs éléments sur longue distance, puisqu'il avait remporté l'an passé le Weatherbys Hamilton Stayers Million, circuit de 4 courses offrant un bonus de 1 millions de livres au cheval qui enlève les 4 épreuves. 

 

 

Stradivarius face à la foule de Royal Ascot (photo Champion Series).

 

 

Cette année encore, l'alezan a survolé la masse, dans un lot qui réunissait un excellent plateau, avec le gagnant de Melbourne Cup Cross Counter, le 2ème de Derby d'Epsom Dee Ex Bee, Capri, Flag Of Honour, ou encore notre frenchie Called To The Bar. Tout ce beau monde n'a rien pu faire face à la vague Dettori, qui a encore monté un parcours remarquable pour mener son partenaire vers un succès de prestige. A seulement 5 ans, le crack ajoute un nouveau bâton, et se lance peu à peu à la poursuite du phénomène Yeats, gagnant de 4 Gold Cup entre 2006 et 2009. Qu'elle est loin l'époque où les stayers étaient décriés ! Stradivarius s'affirme comme un véritable crack, un cheval que l'on pourrait penser capable de rivaliser avec les meilleurs sur les distances classiques...Pourquoi pas l'Arc pour lui, à l'image d'Order Of St George, qui avait dans la même année remporté la Gold Cup et terminé 3ème de l'Arc. 

 

Frankie s'envole pour la 4ème fois aujourd'hui. (photo ITM)

 

Elevé en Irlande, Stradivarius descend d'une souche Wildenstein, puisque sa 3ème mère est l'immense PawneeseBjorn Nielsen a acheté 70.000 Guinées la mère de Stradivarius, Private Life en novembre 2006, pleine d’Azamour. Celle-ci était vendue en décembre 2001 par la famille Wildenstein (140.000 Gns) puis en décembre 2002 (225.000 Gns adjugée à l’allemand Christoph Berglar). Bjorn a également été propriétaire de deux autres stayers : Masked Marvel, gagnant du St Leger après avoir été acheté yearling à Deauville, et désormais étalon au Haras des Tuileries,  et Assessor, gagnant des Prix Royal-Oak et du Cadran ainsi que de la Yorkshire Cup.. Bjorn est aussi l’éleveur de Punctilious, vendue à 2 ans à Godolphin pour qui elle est montée sur le podium des Oaks anglaises et irlandaises.

Royal Ascot est aussi un triomphe pour Sea The Stars, qui enlève son second Gr.1 du meeting après le succès de Crystal Ocean dans les Prince Of Wales Stakes, sans oublier le Gr.2 de Star Catcher aujourd'hui. Tous ces succès sous la selle de Lanfranco Dettori of course ! L'italien quant à lui, a gagné sa 7ème Gold Cup, et confime son entente magique avec John Gosden. Chapeau messieurs ! 

Une belle photo de Stradivarius étant foal !

 


Voir aussi...

Actualités

Le 1er coup de 4 de l'histoire de Royal Ascot pour Dettori : Frankie la main chaude

 Vous avez beau vous passionner particulièrement pour le galop, vous connaissez sans doute le surnom de Franck Nivard dans les travées des hippodromes de trot : Frankie la main froide. Aujourd’hui à Ascot, la légende Dettori a décidé d’écrire sa version personnelle : Frankie la main chaude. Le meilleur jockey de tous les temps de l’histoire de la vie humaine et peut-être même extra-terrestre (on pèse nos mots chez France Sire) s’est offert un nouveau moment d’histoire en remportant les quatre premières courses de la réunion de la Gold Cup. La plus belle faisant bien évidemment partie du carré. Par Fabien Cailler, envoyé très très spécial à Royal Ascot, arrivé pile poil le bon jour.

Actualités

Lord Glitters: de Morlaix à la gloire de Royal Ascot

 Il l'a fait, et c'est tout bonnement incroyable ! Entraîné en début de carrière en Bretagne par Christophe Lotoux, puis vendu en Angleterre pour 270 000 euros, Lord Glitters a passé quelques paliers depuis, et a remporté aujourd'hui les Queen Anne Stakes à Royal Ascot, son 1er Gr.1, en battant des chevaux de grande classe comme Laurens ou encore Beat The Bank. Voici l'épopée de ce fabuleux gris, élevé en Normandie, fils de l'éternel sous-côté Whipper, qui a dompter les anglais durant l'un des plus beaux meetings au monde.