Micolo : les italiens acheteurs du palais normand de l'Ermitage

14/05/2020 - Actualités
Vainqueur de l'important Prix d'Orgemont en débutant sous la casaque de ses éleveurs italiens qui l'ont nommé avec beaucoup d'ambitions, le 2 ans Giulio Cesare (Jules César) appartient la Scuderia Micolo, acquéreur d'un formidable palais méconnu en Normandie en 2019 le Haras de l'Ermitage. Xavier Bougon, qui signe ici son grand retour au 1e plan, nous livre un sacré clin d'oeil.

 

 La Scuderia Micolo est l’entité italienne de Nicola Galli. Cet ancien cavalier est propriétaire en Italie depuis 1995 avec un premier cheval, Micolo qu'il a monté en qualité de gentleman et grâce à qui il a remporté 8 succès. Il est associé à Maurizio Donzelli, un industriel cosmétique qui a fait fortune et s'est lancé récemment dans les chevaux. Le duo a brillé en 2018 une 1e fois à haut niveau en France avec Pure Zen, gagnante du Prix François Boutin (Listed) sous l'entrainement de Myriam Bollack-Badel, avant de passer chez Gianluca Bietolini. La Scuderia a désormais confié son effectif à Andrea Marcialis, autre italien exilé en France suite à l'effondrement des courses en Italie, et qui a connu une saison 2019 extraordinaire, et désormais à la tête d'une 100aine de pensionnaires.

Vivant pour l'instant hors du marché, la Scuderia est donc propriétaire éleveur, avec une jumenterie jusque là confiée au Haras des Marais (Nicolas Simon) et au Haras de Grandcamp (Eric Lhermite). Mais les italiens, aujourd'hui propriétaires de 21 juments, se sont lancés dans un incroyabe projet qui a fait les unes des gazettes normandes en 2019.

 


Une statue monumentale de 22 m de haut orne l'entrée du Haras du l'Ermitage.
 

 

En effet,  la Scuderia a acheté à Aunou-le-Faucon près d'Argentan le Haras de l'Ermitage en mai 2019. L'achat a été finalisé en février 2020 pour 1,7 M. d’Euros. C'est le dénouement d'une parenthèse interminable car le haras, proposé à vendre par internet, n’avait plus été habité depuis 2005.

Mis en vente "online" pendant 4 jours par une agence immobilière américaine, Le Haras de l'Ermitage est un domaine pharaonique qui comporte une manoir construit de toute pièce avec une salle à manger de 65 m2 , un golf, un héliport, une piscine, 2 terrains de tennis, un jardin japonais et surtout des sculpture monumentales. Les écuries comptent 46 boxes. Mais selon les dires des nouveaux acquéreurs, les travaux sont nombreux pour remettre les installations en état, alors qu'elles ont été laissées à l'abandon pendant 15 ans.

 


Guilio Cesare, vainqueur du Prix d'Orgemont sous la casaque de la Scuderia Micolo (photo APRH)

 

L’ancien propriétaire, depuis avril 1996, est un homme d’affaires saoudien qui essayait de vendre la demeure et ses terres de près de 110 ha depuis plusieurs années, en vain. Il en espérait entre 2 et 4 millions. Un milliardaire japonais, collectionneur d'art contemporain, Masahiko Sawada, en avait fait l’acquisition pour 15 million d'euros dans les années 80 avant de le revendre en 1993 suite à une faillite personnelle.

Dans les années 70, cette propriété a appartenu à un richissime parfumeur d’origine suisse, Léon Givaudan, et à son épouse, cavalière émérite. En 1981,élevée au Haras d'Ermitage, Kilmona remporte le Prix de l'Opéra (Gr.2) après le Prix Chloé (Gr.3) sous l'entrainement de Gérald Sauque, futur handicapeur à France Galop. Ils avaient décidé de tout raser et de reconstruire l'ensemble dans un style volontairement ancien.

 


Nicola Galli et Maurizio Donzelli

 

Si le saoudien devait être soulagé d'avoir enfin cédé le domaine, les vendeurs ont du être un peu déçus du montant bien inférieur aux estimations. Fait rare, il n'y avait aucun montant minimum, pas de mise à prix. La 1e enchère a démarré à 1,5 millions d'euros, puis a stagné pour que les italiens l'emportent finalement à 1,7 millions d'euros. Pourtant, le domaine comporte des terres constructibles.

Pour rappel, Guilio Cesare est un fils de Dabirsim et Cherie Good, une jument irlandaise par Big Bad Bob qui avait gagné une Listed à 2 ans en Italie après avoir été acheté pour seulement 3000 € yearling.


Voir aussi...

Evénements

Juddmonte Grand Prix de Paris 2019: Japan, une victoire qui vaut des millions

Favori du Grand Prix de Paris, Japan n'a pas tremblé pour s'adjuger son 1er Gr.1, et valider son futur essai dans l'Arc De Triomphe. Le cheval d'Aidan O'Brien, monté par Ryan Moore est venu justifier un achat de 1,3 millions de Guinées yearling. Issu d'une souche Lagardère de renom, ses 2 propres frères ont quant à eux passé la barre des 3 Millions de guinées à Tattersalls...Une famille qui vaut de l'or! Cette splendide course s'est déroulée devant un hippodrome comble, avec plus de 12 500 personnes !

Actualités

Grand Glory, la patience récompensée de Gianluca Bietolini

 Si nous avons tous relaté l'incroyable succès de Channel dans le prix de Diane Longines, personne n'a pu se sortir de la tête la fin de course tonitruante de la 3ème, Grand Glory. La pouliche de Gianluca Bietolini a offert une grande joie à son entraîneur, lui qui est installé depuis 2015 seulement en France à Maisons-Laffitte, et a déjà vu passer dans ses boxes Dicton et maintenant Grand Glory. Avec son flegme à l'italienne, Gianluca Bietolini fait bien partie de cette génération d'entraîneurs italiens qui réussissent très bien dans l'Hexagone.