La première victoire de Jean-Victor Chaignon, une histoire marquante !

14/09/2020 - Actualités
Un peu moins d'un an après avoir eu son premier partant, le jeune entraîneur de Dragey Jean-Victor Chaignon a signé sa première victoire à Ploermël avec un cheval marquant, Irish Douk. Ce bon vieux coursier a été le premier achat foal de Jean-Victor pour sa mère, et lui avait également offert un premier gagnant pour sa casaque dans une course rocambolesque à Carhaix. 

Jean-Victor Chaignon, ici avec ses foals, a fait bien du chemin pour remporter sa première course !

 

Bien loin des hautes sphères parisiennes et des "Arc Trials", il fallait être dans le fin fond de la Bretagne à Ploermël ce dimanche pour assister devant une tribune comble à la grande première en tant qu'entraîneur de Jean-Victor Chaignon ! Alors qu'il a passé sa licence en 2018, aux côtés de Richard Chatel, Thierry Jouin, Edouard Monfort, Etienne d'Andigné ou encore Christopher Head, le jeune homme de la baie de Dragey a mis plus d'un an avant d'avoir son 1er partant, en septembre 2019 à Craon avec un certain Irish Douk, qui un an après, lui a offert un premier succès: " Après avoir eu ma licence, je ne voulais pas me lancer tout de suite dans le grand bain et j'ai préféré attendre. Aujourd'hui j'ai 9 chevaux à Dragey avec un salarié. La période n'est pas facile mais une victoire comme celle-ci met du baume au coeur. Irish Douk est un cheval généreux, mais qui a mis très longtemps à venir. A 3 ans, il ne fallait même pas penser à le faire courir. A 4 ans cela a été laborieux, puis il s'est peu à peu déclenché. Sa victoire l'an dernier à Carhaix était un peu chanceuse, mais là il ne doit rien à personne. Il venait d'être assez malheureux dans ses parcours."

 

Jean Victor à la tête d'Irish Douk en 2019 à Carhaix 

 

En effet, souvenez-vous il y a un an en live à Carhaix, lorsque l'on se prenait des saucées comme on en fait peu ailleurs qu'en Bretagne... Dans un petit steeple, la moitié des jockeys s'étaient trompés de parcours, et le bon vieux Irish Douk en profitait pour s'imposer, offrant une grande première aux couleurs de Jean-Victor. Pourtant, l'histoire du jeune homme avec ce cheval remonte à bien plus longtemps: " C'est un cheval que j'avais acheté foal pour ma mère (NDLR: Françoise Mingat), et on s'est associé dessus. A l'époque, j'aimais bien Irish Wells, et il avait une mère par Turgeon. Ce cheval m'a offert beaucoup de premières, et même si ce n'est pas un crack, il m'aura évidemment beaucoup marqué ! ". Françoise Mingant, secrétaire du centre d'entraînement de Dragey, qui est devenu une place forte de l'obstacle français, doit évidemment être très fière de son fils, à la base parti pour faire de l'élevage, qui a finalement pris la direction de l'entraînement sur ses terres natales. L'affaire est en tout cas lancée pour Jean-Victor Chaignon, et nous lui souhaitons bien d'autres victoires ! 

 Note: Un grand bravo également à Leo-Paul Dory, fils de Sylvain, dont c'était le premier succès dans le rang des professionnels !

Revoir l'improbable victoire de Irish Douk en live à Carhaix en 2019

 


Voir aussi...

Actualités

Centre d'entrainement de Dragey : la 6ème piste est ouverte

Le centre d'entraînement de Dragey, encore tout récent puisqu'ouvert en 2013, a le vent dans le dos. Traditionnellement orientée sur l'obstacle, Dragey se dote cette fois d'un équipement pour les chevaux de plat. Ainsi, l'association Galop Baie est heureuse d'annoncer ce jour l'ouverture de la 6ème piste, dont les travaux ont commencé l'été dernier. Sur 1600m de long et 5m de large, cette nouvelle piste est en sable Samin (Type Fontainebleau). Réservée au canter, elle permet un travail plus spécifique sur le plat. Cet équipement complète la gamme de pistes proposées aux galopeurs, plat et obstacle. Un nouvel atout pour l'entraînement et pour de nouvelles victoires des chevaux entraînés à Dragey !