Augustin Madamet remporte sa 1ère Listed

19/11/2020 - Actualités
 Après une brillante carrière dans les courses de poneys, puis une cravache d’or obtenue pour sa seule année dans le rang des Gentlemen-Riders, Augustin Madamet signe, aujourd’hui, la plus importante victoire de sa carrière, en enlevant la Listed de Fontainebleau, le Prix Cérès.

 

Augustin Madamet, dans le microcosme, on le connaît depuis un moment malgré son jeune âge. A 18 ans, sa première victoire remonte à 9 ans, le jour de ses débuts, sur l’hippodrome du Lion d’Angers, alors que ses montures étaient des poneys. 7 ans plus tard, 170 victoires en poche, le jeune homme rejoignait les courses de chevaux, obtenant sa licence de Gentleman-Rider. Au cours de l'année 2018, Augustin passe le poteau en tête à 13 reprises, se plaçant 15 fois, pour  45 courses. Ce joli palmarès lui vaudra la Cravache d’Or des Gentlemen-Riders, avant de rejoindre le monde professionnel et l’écurie cantilienne d’André Fabre.
 
2019, sous le statut d'apprenti, sera une très bonne année, avec 40 victoires, lui offrant l'Etrier d'Or, synonyme de Meilleur apprenti de l'année. Un peu moins vu en piste cette année, il remporte, aujourd’hui, son 13ème succès, atteignant ainsi les 53 victoires professionnelles. Cette victoire aura une saveur particulière, non pas parce qu’elle porte le n° 53, comme sa Mayenne natale, mais parce qu'elle i est acquise au niveau Listed. Si Augustin était un cheval, nous pourrions dire qu’il devient Black Type !
 
Augustin Madamet ©aprh
 
 
Associé pour la 1ère fois à Honey Cake (Siyouni), défendant l’entraînement d’Henri-Alex Pantall, il a magnifiquement bien géré sa partenaire. Dans ce lot fourni (16 partantes), Augustin profite de son bon n° de corde, le 4, pour se placer rapidement en tête, le long du rail, ne quittant jamais sa place tout au long des 1400m bellifontains. A 500m du but, alors que bon nombre de ses rivales commencent à être actionnées, Honey Cake poursuit sereinement son action. Au poteau des 400, Augustin lui demande un effort, et, rapidement, la pouliche repart sous les sollicitations de son jockey. A 200m du disque, la cause est entendue, Augustin n’a plus qu’à l’accompagner pour aller glaner cette 1ère Listed, tant pour la pouliche que pour Augustin, par la même occasion, laissant éclater sa joie au passage du poteau.
 
 
Honey Cake ©aprh
 
 
Elevée par William Mc Alpin, Honey Cake descend d’une famille ayant marqué le turf européen. Fille de Pink Anemone (Dansili), elle est la sœur de Doha Dream (Chaudenay, Gr. 2). Sa 3ème mère, Coraline, a donné naissance aux étalons Reefscape (Cadran, Gr. 1 et 2ème de la Gold Cup, Gr. 1), Coastal Path (Chaudenay et Vicomtesse Vigier, Gr.2, et 2ème de la Gold Cup, Gr. 1), et Martaline (Maurice de Nieuil, Gr. 2). Plus loin dans la descendance, sous la 4ème mère, Bahamian, les noms de Wemyss Bight (Irish Oaks, Gr. 1), d’où Beat Hollow (Grand Prix de Paris et Arlington Million, Gr. 1), Bellamy Cay (Maurice de Nieuil, Gr. 2), mère de New Bay (Jockey Club), « tapissent » ce papier de Black Type. Honey Cake avait été acquise par Paul Nataf, déboursant 110 000€ pour son propriétaire actuel, Khalid Rashid Al Mohannadi, lors de la Breeze Up Arqana 2019.
 
 
Siyouni
 

Siyouni frappe fort !

On se rappelle d’un trio Galiléo, dans l’Arc 2016 (Found devant Highland Reel et Order Of St George), mais Siyouni, dans ce Prix Cérès, réalise, lui, le Quarté, comme le fut un temps, Saddler's Wells, en 2002, plus précisément, dans l'Irish Derby (High Chaparral, Sholokov, Ballingarry et Nysaean) et le Racing Post Trophy (Brian Boru, Powerscourt, Illustrator et The Grey Gatsby) ! Si Honey Cake remporte cette course, elle devance, de 2 petites longueurs, Private Romance (Siyouni), auteure d’un dernier 200m remarquable, en pleine piste, lorsque celle-ci trouva le jour. Femina (Siyouni) conclut 3ème, 1 longueur devant Marly (placée de Listed à Baden-Baden), elle-même fille de… Siyouni. Alors que cette génération est issue de l’année où la saillie de Siyouni valait 30 000€, les très bons résultats, notamment, l’Arc de Sottsass, les Dewhurst Stakes de St Mark’s Basilica et la Poule d’Essai des Pouliches de Dream And Do portent le prix de saillie, pour 2021, à 140 000€.

 


Voir aussi...