Valentin Adam raconte ses premiers achats à ARQANA

23/11/2020 - Actualités
Bien connu autour des rings d'ARQANA, Valentin Adam a récemment lancé sa propre activité de courtage, et acheté ses premiers lots à la vente d'Automne ! Le jeune homme nous raconte son parcours, ses projets, mais nous livre aussi ses souvenirs du champion familial Sire de Grugy, véritable déclencheur dans le choix de vie de Valentin. ?

 

Valentin Adam avec son père Raoul à Cheltenham. Le jeune homme nous raconte sa nouvelle vie !

 

Pour la première fois à la Vente d'Automne ARQANA, le nom de Adam Bloodstock est apparu dans la colonne des acheteurs, avec 3 lots : un store de 2 ans, une yearling et une jument. "VA", c'est Valentin Adam, qui connaît bien le ring Elie de Brignac, où il a travaillé pendant près de 3 ans. Le voilà lancé dans une nouvelle aventure, le courtage: " J'avais pour projet de partir à l'étranger à la rentrée. Cela s'est avéré compliqué avec le confinement, j'ai décidé de mettre ce temps à profit, en créant ma société, Adam Bloodstock. C'est une expérience, qui me servira à l'avenir. Je souhaite toujours partir dans l’hémisphère sud, pour découvrir une autre manière de faire, et élargir mon réseau actuel."


Valentin Adam a donc réalisé ses premiers achats, à commencer par un store de 2 ans par Bathyrhon: " Je connais très bien Louisa Carberry, chez qui je suis allé monter, et qui envoie ses juments au poulinage chez mon père. Elle m'a présenté un de ses clients, et nous avons pu acquérir le 2 ans, qui nous paraissait athlétique et qui avait un bon dossier vétérinaire. Je la remercie pour cette belle opportunité." Par ailleurs, Valentin a acheté une fille de Kapgarde et de la placée de listed Fortunaencounter, de la proche famille d'Annamix, gagnant et invaincu en steeple ce week-end en Irlande: " Je l'ai achetée pour l'écurie La Grugerie. Nous allons l’exploiter, l’idée étant d’en faire une future poulinière. J’ai été attiré par le croisement Kapgarde sur une mère par Muhtathir, des références en la matière, et je suis tombé sous le charme de la pouliche. D’ailleurs, je suis content de voir Annamix gagner et rester invaincu en steeple, il est sous la deuxième mère et cela prouve le dynamisme de la page. Nous avons également acheté une poulinière la dernière journée, une sœur des bons Foreign Flower et Saint Firmin par Poliglote."

 

 

Voici la cousine de Annamix par Kapgarde achetée par Valentin pour le compte de l'écurie La Grugerie 

 


Valentin Adam, ancien employé d'ARQANA, s'occupait notamment des prospects obstacles, avec les chevaux à l'entrainement et leur suivi. L'expérience a finalisé son envie de se lancer après plusieurs orientations, à 27 ans: " J'ai commencé par monter à cheval à Senonnes, notamment chez Joel Boisnard, même si j'ai dû monter pour à peu près tous les entraîneurs du centre (rires). J'adorais travailler les chevaux, c'était grisant. J'aurais aimé être jockey mais mon physique n'était pas adapté, et cela m'a vite passé. J'ai un peu monté en gentleman rider en parallèle de mes études. J'ai ensuite pu travailler en Angleterre notamment chez Gary Moore. A l'occasion d'un stage de 6 mois, j'ai découvert ARQANA, on m’avait confié le projet d’organisation de la vente de l’Arc 2016, à Chantilly. Ensuite, je suis parti 6 mois aux Etats-Unis avec plusieurs expériences : cavalier d’entrainement, externe dans un hopital équin, assistant de courtier, préparateur de yearlings. A mon retour en France, j'ai travaillé pour ARQANA pendant encore presque 2 ans, je faisais partie de l’équipe commerciale et je faisais du suivi des chevaux à l’entrainement, de la prospection lors de ventes notamment d’obstacle en Irlande, de la recherche sur les pedigrees. J’ai appris beaucoup de choses lors de cette expérience, je les en remercie."

 

HANDICAP CHASE - Le champion AQPS Sire de Grugy efface sa rentrée discrète  - Jour de Galop

Sire de Grugy, le champion familial 


Né d'une famille de cheval, Valentin Adam a grandi à la Grugerie, aujourd'hui tenue par son père Raoul, qui a continué l'élevage familial. Le champion maison, Sire de Grugy, a été l'élément déclencheur qui a poussé Valentin à travailler dans les chevaux. Ce multiple gagnant de Gr.1 a bercé toute l'adolescence de Valentin: " La période Sire de Grugy a été extraordinaire. J'ai eu la chance de le voir grandir, puis de le monter au débourrage. Il est ensuite parti en Angleterre, et je l'ai retrouvé chez Gary Moore ! J'ai parfois eu la chance de le monter, et nous avons pu vivre en famille son succès à Cheltenham. C'était de si grandes émotions, cela m'a poussé je pense à me lancer dans le métier. Cela a été une belle carte de visite, mais il faut penser à l'avenir et ne pas se reposer là-dessus. J'ai gardé de bonnes relations avec Gary Moore, et il entraine désormais un autre produit de notre élevage Hudson de Grugy. "


Aujourd'hui, j'essaye de me constituer mon réseau pour le courtage. Ce n'est pas une tâche facile, car il faut faire ses preuves avec ses achats, et en même temps trouver les premiers clients qui me soutiennent. Je remercie encore mon père et Louisa Carberry de me faire confiance. J'aimerais poursuivre dans cette voie. Je connais bien le marché, les chevaux à l'entraînement. Il faut travailler, et se remettre en question. Je reste concentré sur l'avenir avec de nombreux projets. Partir à l'étranger, diversifier l'activité avec l'élevage et l'entraînement, intégrer une nouvelle équipe. Je ne suis fermé à rien !" Valentin Adam, un visage connu dans les courses, est en train de réussir sa reconversion. Vous aurez l'occasion de le croiser aux prochaines ventes, plein d'ambitions pour le futur, alors n'hésitez pas à faire confiance à la jeunesse ! 

 

Après le Show Lumet : on fait le compte - France sire

Valentin Adam, un nouveau visage à suivre chez les courtiers


On en parle dans l'article

Voir aussi...