Egality Mans sonne le retour des Delorme en terre irlandaise !

01/03/2021 - Actualités
Après 430 jours d'absence, le prometteur Egality Mans a gagné d'emblée pour Willie Mullins hier à Naas, et il peut maintenant viser plus haut. Le fils de Network a été élevé en Saône et Loire par la famille Delorme, et est le frère de Coquin Mans, le champion maison, qui avait déjà brillé au haut niveau pour le même mentor irlandais. La mère Quissisia Mans avait battu Quevega en course...

Egality Mans signe un retour plein de promesses en Irlande et fait sourire la famille Delorme ! (© PA WIRE)

 

Il y a plusieurs "Delorme" en Saône et Loire, et il faut s'y retrouver ! Nous connaissons bien-sûr les "Collonges", les "Guye", et enfin les "Mans". Cet élevage familial a fêté hier une très belle victoire sur l'hippodrome de Naas en Irlande, avec un 7 ans nommé Egality Mans, qui a effectué un grand retour après 430 jours d'absence. Le fils de Network appartient à la famille Donnelly et est entraîné par le maître Willie Mullins, qui sait plus que quiconque que la patience est toujours récompensée avec les bons chevaux. Il connaît de plus bien la famille d'Egality Mans, puisqu'il a entraîné son grand frère Coquin Mans. Ce dernier est le champion maison, qui porte les couleurs d'Hurricane Fly, est gagnant de Gr.2, et était venu sur ses terres natales courir la Grande Course de Haies d'Auteuil. 

 

 

 

 

L'élevage de Mans a été monté par les frères Hubert et Gérard, qui étaient éleveurs de charolais. Malheureusement, Hubert nous a quittés il y a quelques années, mais Gérard et ses filles Léa et Valérie ont continué l'affaire avec un effectif réduit, mais de qualité. La mère de Coquin et Egality Mans, Quissisia Mans, est une fille de Friska du Moulin, qui avait été acquise en cours de carrière de poulinière dans l'Ain à Simon Philibert. Elle a donné plusieurs bonnes femelles aux Delorme, à commencer par Saphira Mans, gagnante de 6 courses entre Pau, Enghien ou encore Cagnes sur Mer. Elle s'est malheureusement accidentée mortellement en course. Une autre soeur, Adhiana Mans, est aujourd'hui à l'élevage, et son fils Joyeux Mans a été champion suprême à Decize en 2019. 

 

3 générations de "Delorme" avec Quissisia Mans ! Gérard Delorme avec ses filles Léa et Valérie et sa petite fille Jade !

 

Quant à la 3e fille, Quissisia Mans, elle a été entraînée comme beaucoup d'éléments de la famille par Jean-Luc Pelletan. La fille de Video Rock avait fait parler d'elle en remportant une course en haies et 2 en plat, notamment l'important prix des Malavaux à Vichy. Ce jour-là, montée par Christophe Soumillon, elle battait une certaine Quevega, qui est ensuite devenue une crack outre-Manche. A l'élevage, Quissisia Mans a eu un premier produit par Malinas qui est morte foal. La chance a ensuite tourné puisque son 2e produit, Coquin Mans, est devenu un excellent cheval, avant Egality Mans. Il y a aussi Gloriola Mans, une fille de Lord du Sud très régulière qui cherche sa course chez Anne Sophie Pacault, puis vient une 2 ans par Coastal Path qui doit également rejoindre l'effectif de la professionnelle mansonnienne à terme. Quissisia Mans est  pleine de Cokoriko

En digne fils de Network, Egality Mans a rejoint l'Irlande étant yearling, avant de gagner en Point to Point à l'âge de 4 ans. Acquis par la famille Donnelly, qui possède désormais une armada avec Shishkin, Al Boum Photo ou encore Gaillard du Mesnil, Egality Mans a pris deux 2e places à 5 ans, dans un bumper, puis dans une course de haies, où il donnait une belle réplique à Assemble, un futur placé de Gr.1 en steeple derrière le phénomène Envoi Allen. Egality Mans n'a ensuite plus été vu pendant 430 jours, et a frappé directement pour sa rentrée hier à Naas, en dominant sûrement un autre "FR", Pont du Gard, qui faisait ses débuts irlandais après avoir été vendu suite à une 3e place derrière Gary du Chenet à Compiègne. A 7 ans, Egality Mans est le parfait exemple de la patience à l'irlandaise de Willie Mullins, qui sait sans doute qu'il a un bon cheval... Il n'y a plus qu'à rattraper le temps perdu !

 

Egality Mans dans les prés de l'élevage de Mans étant foal


On en parle dans l'article

Voir aussi...

Actualités

Sprinter Sacré Show 2019: Tous les résultats, photos, vidéos pour tout savoir sur l'évènement !

 Au lendemain du Chaser Day, c'est à Decize dans la Nièvre que l'on se retrouve pour le Sprinter Sacré Show. 4 catégories au programme, avec donc 4 champions suprêmes ! Jean-Christian Raymond a été sacré chez les 2 ans PS avec une fille de Lauro, tandis que Thierry Cyprès a remporté le titre chez les 2 ans AQPS avec une pouliche de Poliglote. Chez les foals PS, c'est encore Jean-Christian Raymond qui a flambé avec une fille de la dernière génération de Vision d'Etat, et chez les foals AQPS, c'est un fils de Cokoriko, élevée par la famille Delorme, qui a triomphé. Retour sur la journée en images et en émotions. 

Focus Elevage

Dans les prés de : l'élevage Mans (Hubert et Gérard Delorme)

Installés sur les terres du Brionnais à Dyo en Saône-et-Loire, Hubert et Gérard Delorme élèvent sous l'affixe Mans. Leur dernier vainqueur se nomme Coquin Mans. Cet AQPS de 4 ans est sorti gagnant de son unique sortie l'an passé en plat à Paray-le-Monial puis a été exporté en Irlande chez Willie Mullins. Accompagné aujourd'ui par Léa et Valérie, les filles de Gérard, l'élevage familial a fait naître 3 foals cette année : un mâle par Khalkevi et deux femelles, l'une par Lord du Sud, l'autre par Tiger Groom. Voir les PHOTOS.