Grand Cross de Pau: les êtres seuls

02/02/2009 - Actualités
A 1000 mètres de l'arrivée, une femme sort de la foule. Elle se met à tourner en rond dans le vide, entre les tribunes et la piste. Seule en se tenant la tête dans les mains. Un bonheur est prêt de s'abattre sur elle.  

Lydie Cottin, fille de (Michel Peltier), soeur de (Philippe Peltier), femme de (Philippe Cottin) et même mère de (David Cottin) est surtout une femme à part entière. un caractère, un personnage. La famille est nombreuse et solide. Mais à cet instant, elle est seule. Son frère Philippe voit se dérouler une course pour lui désespérante. Kendo du Montceau n'a pas un mètre d'action et accumule les fautes, Thou In Gold est tombée sur le plat, Notez Le est toujours debout mais s'éteint gentiment. Son fils David lui sauterait bien dans les bras, mais il est lui-même en selle, tellement mal embarqué sur Kendo du Montceau qu'il préfère arrêter avec les gros passages de route.

Le bonheur de Lydie

Son mari Philippe est absent, lui qui est toujours là. Il ne peut plus se déplacer en ce moment, sévèrement touché par un coup de pied subi en plein foie.

Pendant ce temps là, dans le dernier tournant, Lydie ouvre très grands les yeux et les oreilles, elle va peut-être gagner le Grand Cross de Pau, la course qui fait peur et faire rêver tout le monde. Son cheval Malerbaux, qui court à seulement une semaine d'intervalle après une victoire ici à Pau la veille de la grande tempête, saute comme un chef et s'accroche aux basques de la vedette du cross Le Krakatoa, 10 ans, vieux compagnon de route de Loïc Manceau et Fernand de Oliveira à qui il a offert en 2007 le Grand Prix Anjou Maine au Lion d'Angers.

David fier de ses parents

Lydie Cottin court le long de la ligne droite, presque aussi vite que son cheval qui file seul vers le poteau d'arrivée. A son franchissement, David Cottin pour ses parents lève le bras en signe de triomphe. Image atypique, il est assis sur un autre cheval, seul, arrêté après le brook... Malerbaux a perdu son rival. Sans s'en rendre compte, Lydie croise en courant un homme, un professionnel, qui s'approche lui à toute vitesse d'un destin fatal.

Adieu Le Krakatoa

Si Malerbaux a perdu son rival en route, c'est qu'il s'est écroulé à la réception de la dernière haie. Le Krakatoa, formidable sauteur de tous les dangers, lui qui avait tout franchi, tout vu, tout affronté, s'est fracturé une jambe à la réception d'une simple haie. Loïc Manceau a lui-même frôlé la mort quelques mois plus tôt, des suites d'un terrible coup de pied reçu en pleine tête, et là il court à toute vitesse. Cela ne sert à rien bien sûr, car il s'est déjà rendu compte du drame qui lui faisait face, mais il court pour être là, pour accompagner son petit cheval dans ses derniers instants.

Le dernier cheval de Roger Chaignon

C'est aussi une page qui se tourne pour Roger Chaignon, le co-propriétaire de Le Krakatoa. Grand homme de cheval, génie de l'obstacle, patron des courses de l'ouest et de Pau pendant de longues années depuis ses bases de Dragey, Roger Chaignon a déjà gagné ce Grand Cross en tant qu'entraîneur-propriétaire-éleveur à plusieurs reprises, notamment avec Nuit D'Or II qui deviendra la mère de First Gold. Même à la retraite, Roger a toujours la passion chevillée au corps et ne peut d'empêcher d'être un peu acteur. Avant le départ, Roger Chaignon annonce au détour d'une conversation que Le Krakatoa restera son dernier cheval. Qu'il finirait avec lui gentiment sa carrière. Il n'imaginait pas que sa vie d'acteur se terminerait aussi douloureusement, et subitement, quelques minutes plus tard.

Acharnement du sort

Deux heures plus tard, Patrice Quinton est sombre, même s'il ne montre rien comme d'habitude. Kivala de Kerser s'est arrêtée. Au moins, elle est rentrée, pas comme son pauvre frère aîné, Levison de Kerser, qui est mort après le saut de la haie d'essai deux jours plus tôt, ou Miss Rochelaise, qui s'est tuée en cross 15 jours avant.
Jean-Pierre Totain est sombre aussi. Il en a marre des tuiles. Il avait soigneusement préparé les deux grands rendez-vous palois. Dans le Grand Prix, Skymix a chuté et Eau et Nue, une élève maison, s'est tuée. Dans le Grand Cross, Onde de Choc volait à 1500 mètres du but. Elle a tellement mis le paquet au dernier passage de route qu'elle a ejecté son jockey à la réception de la 1e butte.

Ca paraît si futile des courses de chevaux. Ce sont des animaux qui tournent en rond devant des gens qui espèrent que ceux-ci vont leur rapporter de l'argent. Voilà pour l'aspect extérieur. Mais les courses, surtout l'obstacle, et surtout le cross, c'est quand même quelque chose qui vous prend le corps et l'âme. Et pas pour des histoires d'argent.


Voir aussi...