Nadette, ou quand les courses "à réclamer" fournissent les mères d'espoirs classiques

20/05/2022 - Actualités
Pouliche de 3 ans élevée dans le Gers par Hervé Dardenne, et entraînée à Deauville par Romain Le Dren Doleuze, Nadette a laissé une drôle d'impression hier à ParisLonghcamp, par sa victoire dans le Prix Finlande (L.), elle dont la mère par Pivotal, Ciboulette, avait été achetée quelques 9.300€ par ce même Hervé Dardenne à l'issue d'une course "à réclamer" exclusivement réservée aux Cavalières, à Angoulême, en mars 2016.

Nadette et Théo Bachelot, brillants vainqueurs hier du Prix Finlande (L.) sur l'hippodrome de ParisLongchamp (© APRH)

 

9.321€, ça fait peut être un peu cher le bouquet de ciboulette. Mais il fallait tout de même bien ce montant pour qu'Hervé Dardenne puisse se porter acquéreur d'une pouliche du même nom que cette herbe aromatique au goût mi-ail/mi-oignon, et ainsi réaliser son rêve : celui d'intégrer une fille de Pivotal au sein de son effectif de poulinières. Deuxième au tout début du mois de mars de l'année 2016 d'une course dite "à réclamer" exclusivement réservée aux Cavalières sur l'hippodrome d'Angoulême, Ciboulette a en effet tapé dans l'oeil d'Hervé Dardenne, qui n'a pas hésité à mettre la main au portefeuille dans le but de lui faire rejoindre son Haras du Brana, implanté à cheval entre le Gers et la Haute-Garonne, sur la commune de Segoufielle, et ainsi entamer une nouvelle carrière de reproductrice. Bien lui en a pris puisque six années plus tard, le deuxième produit de cette dernière, Nadette, lui a permis d'obtenir sa toute première victoire black type en tant qu'éleveur, acquise hier, et de très plaisante façon, dans le Prix Finlande (L.), disputé qui plus est dans la Mecque des courses plates en France, à savoir l'hippodrome de ParisLongchamp.

 

Outstrip, le père de Nadette (© Darley)

 

Tout de suite bien partie avant d'être quelque peu reprise par son jockey, Théo Bachelot, Nadette s'est rapprochée très facilement de la ligne des premiers dans la fausse ligne droite, tout à l'extérieur, avant de remettre un très bon coup d'accélérateur au poteau des 200 derniers mètres, creusant alors encore un peu plus l'écart avec le reste de ses adversaires. Au passage du disque final, une bonne longueur et demie est venue la séparer de Bahasa (Siyouni), qui a terminé la plus vite dans la lutte - très serrée - pour la deuxième place, juste devant Yukata (Galileo) er Raclette (Frankel), respectivement troisième et quatrième de cette épreuve.

 

Nadette et Théo Bachelot, ralliant les premiers le poteau d'arrivée de ParisLongchamp, à l'issue de l'édition 2022 du Prix Finlande (L.) (© APRH)

 

Pouliche donc née et élevée au Haras du Brana d'Hervé Dardenne, Nadette résulte du croisement entre le vainqueur 2013 de la Breeders' Cup Juvenile Turf (Gr.1), Outstrip, et  la double lauréate en plat Ciboulette. Une fille de Pivotal, comme énoncé plus haut dans cet article, et de Cumin, qui avait réalisé de belles choses à 2 ans en se classant notamment troisième des Prestige Stakes (Gr.3), avant d'entrer au haras et de notamment donner Kencumin, un produit de Kendargent sorti victorieux, entre autres, d'une course de Stakes aux États-Unis (Lure S., ndlr). Toutes et tous descendent en droite ligne de la grande championne aux cinq victoires de Gr.1 User Friendly, devenue ensuite la mère de très bons chevaux de plat tels Downtown (Give Thanks S., Gr.3) mais aussi d'obstacle, comme Streets Of Gold (Cork Grand National Handicap Chase, Grade B) ou encore Two Miles West (John Smith's Handicap Hurdle, L.).

 

Nadette, lors de son canter lors de la vente d'été ARQANA de 2021

 

Passée une première fois sur le ring d'ARQANA, ayant été présentée par le Haras de Saint-Vincent (Thierry Dalla Longa) à la vente de yearlings d'octobre 2020, où elle a été achetée 50.000€ par Gérad Larrieu, puis l'année d'après à la vente d'été, acquise cette fois-ci 17.000€ par Zied Romdhane après une préparation "aux petits oignons" par l'Écurie Yann Creff, Nadette a ensuite rejoint les boxes deauvillais de Romain Le Dren Doleuze, pour qui sa première sortie en compétition a eu lieu... trois semaines seulement après être arrivée dans ses boxes ! Deuxième de cette même course (le Prix Falaise, ndlr) à Deauville, la représentante de Marco Saviozzi (associé aujourd'hui avec Team Valor International), Nadette a réussi à débloquer son compteur de victoires dès sa sortie suivante, sur le mile de Fontainebleau, avant de conclure son année de 2 ans par une cinquième place dans le Prix des Réservoirs (Gr.3).

 

Avec Nadette, Romain Le Dren Doleuze (tout à gauche) peut rêver "classique", tout comme l'éleveur de cette dernière, Hervé Dardenne (© APRH)

 

Forte d'une rentrée gagnante mi-mars, sur la fibrée de Chantilly, cette protégée de Romain Le Dren Doleuze restait sur une cinquième place dans le Prix La Grotte (Gr.3), ayant conclu derrière, mais assez prêt tout de même, de Rosacea et Mangoustine, qui ont depuis terminé respectivement quatrième et première de la Poule d'Essai des Pouliches (Gr.1). Semblant apprécier d'être rallongée en termes de distance, qui plus est sur des terrains rapides beaucoup plus à sa convenance, Nadette pourrait avoir son mot à dire le 19 juin prochain, sur l'hippodrome de Chantilly, face à l'élite de sa génération, à l'occasion du Prix de Diane, dans lequel elle est engagée. Mais laissons-là le sort de la participation ou non de cette pouliche "sortant de l'ordinaire" (dixit Romain Le Dren Doleuze, ndlr) aux bons sois de son entourage, et contentons-nous de saluer la belle intuition d'Hervé Dardenne d'avoir dépensé quelques 9.300€ un froid dimanche de mars pour acheter celle qui allait devenir la mère d'un possible espoir classique. "Son" espoir classique. Chapeau !

 

Voir aussi...

Le Prix de Barbeville pour The Good Man: Happy Birthday Stéphane Wattel !

Voilà un cadeau d'anniversaire de fort bon aloi ! En effet, Stéphane Wattel, qui a célébré hier son 58ème printemps, a eu la joie de voir triompher The Good Man dans le Prix de Barbeville (Gr.3), à ParisLongchamp, pour son premier essai sur longue distance. Ce fils de Manduro, élevé par la famille Larrieu, lui offre ainsi un deuxième succès au niveau Groupe cette année, après celui de Rosacea dans le Prix de la Grotte (Gr.3).

State Of Rest, le premier gagnant de Gr.1 en France pour Joseph O'Brien...l'entraîneur !

Fils aîné du crack-entraîneur irlandais Aidan O'Brien, Joseph O'Brien a eu la joie ce dimanche de seller lui-même son tout premier gagnant de Gr.1 en France, State Of Rest, sorti victorieux du Prix Ganay, à ParisLongchamp. Ce dernier, fils de Starspangledbanner, décroche ainsi son troisième succès de Gr.1 consécutif, ayant épinglé avant cela le Cox Plate en Australie et les Saratoga Derby Invitational Stakes aux États-Unis.  

Prix La Force: Mister Saint Paul, un agitateur d'émotions signé #Dariyan

Entraîné en Anjou par Étienne & Grégoire Leenders, Mister Saint Paul a offert un nouveau grand moment d'émotions à ses dix co-propriétaires, grâce à sa victoire de ce dimanche, à ParisLongchamp, dans le Prix La Force (Gr.3), première préparatoire au Prix du Jockey-Club (Gr.1). Syndiqué sur la plateforme en ligne I Want The Winner, il offre par la même une première victoire de Groupe à son père, Dariyan, ainsi qu'à ses éleveurs, Annie & Philippe Delarue.  

Avec la première Breeze-Up de son histoire, l'Espagne modernise son industrie hippique et va de l'avant

L’hippodrome de La Zarzuela à Madrid organisait en collaboration avec le courtier Rafael Rojano, la toute première vente « Breeze Up » de son histoire, samedi 2 avril. Pour sa première édition, la vacation avait réuni 11 poulains et pouliches de 2 ans. Neuf d’entre eux ont trouvé preneurs, et le prix moyen a dépassé les 11 500€. Des chiffres encourageants symboles d’un dynamisme et d’une demande des propriétaires locaux.