Andreas Schütz, la renaissance après une traversée du désert

03/08/2022 - Actualités
Lundi, Go Athletico a survolé une Classe 2 à Dieppe pour son premier essai sur 1.100 mètres. Le poulain a rejoint depuis le mois d’octobre les boxes d’Andreas Schütz, qui connaît actuellement une belle période de forme après plusieurs années difficiles. Pourtant, ce génie allemand qui possède un palmarès à faire rougir la plupart de ses confrères (99 victoires de Groupe à l’international, excusez du peu) n’a que dix chevaux à l’entraînement ! 

Andreas Schütz ©APRH 

Né le 19 février 1968, Andreas Schütz est le fils du non moins célèbre Bruno Schütz, qui fut l’un des meilleurs entraîneurs en Allemagne. Ce dernier a remporté 2.200 courses, dont une ribambelle de Grs.1 avec des chevaux tels que Platini, Germany, Lebos, Karloff, Temporal, Kornado, Oxalagu, Caitano, Devil River Peek … mais aussi la grande Borgia, qui fut l’une des meilleures juments allemandes du XXème siècle. En 1997, Borgia avait réussi une sacrée performance en s’imposant face aux mâles dans le Derby allemand (Gr.1), puisqu’elle était devenue seulement la onzième femelle à remporter ce classique depuis la création de la course… en 1869 ! Un exploit qui n’a pas été réédité depuis. Borgia a d’ailleurs été brièvement entraînée par Andreas Schütz avant d’être exportée en France, où elle a poursuivi sa carrière chez André Fabre.
 
 Borgia, lors de sa victoire d’anthologie dans le Derby allemand ©Frank Sorge
 
Mais revenons au parcours d’Andreas Schütz. Après une magnifique carrière d’amateur riche de 173 succès, l’enfant de la balle devient assistant de son père en 1992. Victime de soucis de santé, Bruno Schütz laisse les rênes de l’écurie à son fils en 1998 à juste titre, puisqu’il décédera malheureusement deux ans plus tard… Lors de sa première saison, Andreas Schütz démarre très fort en remportant 16 Groupes, dont cinq avec sa championne Elle Danzig. En trois années de compétition, cette phénoménale jument en a gagné onze ! Élu quatre fois tête de liste des entraîneurs en Allemagne par le nombre de victoires, Andreas Schütz remporte notamment cinq Derbys allemands (Robertico, Samum, Next Desert, Dai Jin et Shirocco) et autant de Prix de Diane (Elle Danzig, Flamingo Road, Salve Regina, Next Gina et Amarette).
 
 
 Elle Danzig après son succès dans le Preis der Deutschen Einheit (Gr.3), avec Bruno Schütz
 
Cependant, la situation des courses devient critique outre-Rhin et le professionnel se résout à quitter son pays en 2006 pour s’installer à Hong Kong, où il restera pendant dix ans. Là-bas, il connaîtra une réussite tout aussi tonitruante qu’en Allemagne grâce à un cheval en particulier : le champion miler Good Ba Ba, qui a remporté pas moins de huit Groupes sous sa férule, dont le Hong Kong Mile (Gr.1) à deux reprises (il le gagnera une troisième fois sous un autre entraînement, celui de Derek Cruz). Mais les bons résultats se tarissent et Andreas Schütz se voit refuser le renouvellement de sa licence en 2016, pour ne pas avoir satisfait aux exigences minimales de performances du Hong Kong Jockey Club durant trois saisons.
 
 Good Ba Ba, un miler d'exception !
 
L’entraîneur pose donc ses valises à Chantilly en fin d’année 2016, alors qu’il ne parle pas un mot de français. Il lui faudra attendre un peu plus de trois ans supplémentaires avant de toucher à nouveau un cheval de Groupe : ce sera Dawn Intello, surprenant quatrième du Prix du Jockey Club (Gr.1) en 2020. Le poulain confirmera l’année suivante en s’imposant dans La Coupe de Maisons-Laffitte (Gr.3), avant de terminer troisième du Prix Dollar (Gr.2). Cette année, Dawn Intello a ajouté un nouveau succès de prestige au palmarès d’Andreas Schütz en s’adjugeant le Premio Ambrosiano (Gr.3) en Italie. Il est actuellement l’un des fers de lance de l’écurie avec Monty, lauréat de La Coupe (Gr.3) au mois de juin à Longchamp, et Go Athletico. Sans oublier la très prometteuse Alia’s Rose, qui a fait forte impression lors de ses débuts victorieux le mois dernier à Chantilly. Actuellement à la tête d’un contingent de dix chevaux, Andreas Schütz a présenté 22 partants cette année, pour six victoires et onze places. Des statistiques impressionnantes qui forcent le respect, malgré un effectif réduit !
 
 Dawn Intello, l’un des fers de lance de l’écurie ©APRH

Voir aussi...

Le premier foal de Tornibush présenté par Normandie Breeding

Fils de Dream Ahead, gagnant du prix du Pin sous la casaque d' Antoine Griezmann et l'entraînement de Philippe Decouz, Tornibush a débuté étalon en 2020 au Haras d'Ayguemorte dans le Sud-Ouest. Son premier foal est né et c'est une femelle, qui n'est autre que la soeur de Go Athletico, gagnant de Gr.3 et partant dans la Breeders' Cup Juvenile Turf en 2020. Ses éleveurs Camille et Guillaume Vitse vous livrent les photos de cette jolie pouliche, qui gambade déjà dans les paddocks de Normandie Breeding. 

Go Athletico à la Breeder's Cup: " On vit un rêve éveillé "

Le pensionnaire de Philippe Decouz Go Athletico s'est envolé pour Keeneland afin de participer à la Breeder's Cup Juvenile Turf. A une semaine de la grande course, nous avons recueilli les impressions de ses co-éleveurs, Camille et Guillaume Vitse de Normandie Breeding, qui vivent un rêve éveillé, tout comme son co-propriétaire Tanguy Moreux, dont c'est l'un des tout premiers cheval de course...une histoire hors du commun !